Le Canadien s’incline 4-1 devant Charlie Lindgren et les Blues

Même contre une équipe aussi amochée que lui, le Canadien n’a pas été de taille, samedi soir au Enterprise Center.

Pavel Buchnevich a ouvert la marque après 1:03 de jeu seulement, en plus d’amasser une mention d’aide, et les Blues de St. Louis ont filé vers une victoire de 4-1 face à la formation montréalaise.

Si le Canadien est affecté par un embouteillage à l’infirmerie avec 11 joueurs à l’écart, la situation n’est guère meilleure chez les Blues, qui devaient se débrouiller malgré neuf absents.

L’offensive du Canadien a connu une autre soirée discrète. Elle a généré seulement huit buts lors des six derniers matchs, six défaites (0-5-1).

« Je trouve que nous n’avions pas d’énergie ou seulement par petits moments, a admis l’entraîneur-chef du Canadien, Dominique Ducharme. Avec la situation dans laquelle nous nous retrouvons, nous avons besoin d’être au top. Nous n’avons assurément pas joué aussi bien que nous l’aurions voulu. »

Charlie Lindgren s’est donc offert une victoire contre son ancienne équipe, dans un duel contre Jake Allen, un ancien des Blues.

Lindgren a repoussé 22 tirs, alors que le trio de Buchnevich, Vladimir Tarasenko et Ivan Barbashev a causé des maux de tête à la défensive du Tricolore.

Barbashev, Dakota Joshua et Torey Krug ont également touché la cible pour les Blues (15-8-4), qui ont gagné un septième match d’affilée à domicile. Tarasenko, Ryan O’Reilly et Logan Brown ont amassé chacun deux aides.

Alexander Romanov a inscrit l’unique but du Canadien (6-20-3). Allen a stoppé 33 lancers.

« Nous étions derrière le jeu, nous n’arrivions pas à tuer le jeu, nous jouions lentement, notre exécution était moyenne et nous devions courir après le jeu, a énuméré Ducharme en analysant la rencontre. Et quand nous avons eu des chances […] nous n’avons pas fini ces jeux-là. »

L’attaquant Jake Evans a raté la rencontre en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été dévoilée. Son état de santé sera réévalué quotidiennement. Joel Armia était toutefois de retour dans la formation du Canadien.

Les Blues ont perdu les services de l’attaquant Jordan Kyrou au cours de la rencontre. Il a encaissé une sévère mise en échec de Nick Suzuki en première période.

Le Tricolore jouera son prochain match mardi, quand il rendra visite aux Penguins de Pittsburgh.

 

L’affaire d’une seule équipe

Les Blues ont vite pris les commandes de la rencontre, ouvrant la marque après 63 secondes de jeu. Buchnevich s’y est pris à deux reprises pour déjouer Allen, alors que le Canadien semblait déjà étourdi par les Blues.

Le Canadien est passé bien près de répliquer rapidement, mais Cole Caufield a atteint le poteau.

 

Le Tricolore a aussi menacé tard en première période, mais Joel Armia a complètement raté son tir après une belle passe de Jonathan Drouin lors d’une attaque en surnombre.

Les Blues ont complètement contrôlé le jeu au retour de l’entracte. Ils ont décoché les neuf premiers tirs au but de l’engagement et ont fait mouche sur le septième, à 8:52.

Joshua a marqué son premier but de la saison grâce à une belle manœuvre après une remise de Brown lors d’une attaque à deux contre un.

Le Canadien a finalement décoché son premier tir au but de la deuxième période après 12:27 de jeu — un lancer de Suzuki d’un angle restreint que Lindgren a facilement capté avec sa mitaine.

Les Blues ont porté la marque à 3-0 en leur faveur avec 4:40 à faire en deuxième période, lors d’un avantage numérique. Barbashev a complété un superbe échange à quatre en faisant bouger les cordages à l’aide d’un lancer sur réception à partir de l’enclave.

Romanov a relancé le Canadien en déjouant Lindgren grâce à un tir parfait après 1:57 de jeu en troisième période.

Allen a ensuite frustré Tarasenko en échappée, gardant le Canadien dans le coup.

 

Drouin a bousillé une occasion en or de réduire l’écart à un seul but lors d’un avantage numérique. Il a toutefois raté la cible sur une déviation vers une cage béante.

Les Blues ont finalement porté le coup de grâce après 10:16 de jeu dans le dernier tiers, lors d’un autre avantage numérique. Krug a battu Allen grâce à un puissant lancer frappé.

Échos de vestiaire

 

Jake Allen a affirmé que le Canadien devra éventuellement renverser la vapeur.

« C’est frustrant pour tout le groupe présentement. C’est difficile quand vous ne jouez pas du bon hockey. La pente est abrupte devant nous, mais nous devons commencer à la remonter avant Noël. »

Allen a admis avoir été émotif à son retour à St. Louis, là où il a joué de 2013 à 2020.

« C’était surtout hier (vendredi) en arrivant en ville, d’être de retour. Même pendant l’échauffement, il y avait beaucoup de pancartes avec des messages. C’était beau à voir. Je ne savais pas comment j’allais vivre ça et j’avais quelques papillons dans l’estomac au début. »

Joel Armia a souligné que le Canadien avait bousillé ses chances de revenir dans le match.

 

« Nous sommes sortis en force en troisième période. Nous nous sommes donné une chance de revenir dans le match. Nous avons marqué un premier but, puis nous avons eu des chances pour un autre, mais la rondelle n’est pas rentrée. »

À voir en vidéo