Laurent Dubreuil veut poursuivre sur sa lancée à Calgary

L’athlète de 29 ans de Lévis a récolté six médailles consécutives à l’épreuve du 500 mètres sur le circuit de la Coupe du monde cette saison (une d’or, deux d’argent et trois de bronze)
Photo: Rick Bowmer Associated Press L’athlète de 29 ans de Lévis a récolté six médailles consécutives à l’épreuve du 500 mètres sur le circuit de la Coupe du monde cette saison (une d’or, deux d’argent et trois de bronze)

Comme plusieurs de ses coéquipiers canadiens, Laurent Dubreuil sera en quête de podiums lors de la compétition de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste ce week-end à Calgary.

L’athlète de 29 ans de Lévis a récolté six médailles consécutives à l’épreuve du 500 mètres sur le circuit de la Coupe du monde cette saison (une d’or, deux d’argent et trois de bronze). Or, il n’aimerait rien de plus que prolonger cette séquence dans un environnement favorable, celui de l’Ovale olympique.

« Je pense que le véritable avantage vient du fait de connaître la glace », a déclaré Dubreuil, qui occupe le premier rang du classement général du 500 mètres, tout juste devant les Japonais Tatsuya Shinhama et Wataru Morishige.

« Le fait d’être à l’aise dans l’enceinte, ça nous donne un avantage, c’est certain. Pour nous, il n’y a rien de nouveau ici. Nous avons connu du succès ici dans le passé, et je pense que nous avons le potentiel pour y parvenir de nouveau cette fois-ci. »

Dubreuil aura deux occasions de monter sur le podium au 500 mètres, avec des courses vendredi et dimanche. Il prendra aussi part à l’épreuve sur 1500 mètres dimanche.

Après sa troisième place dimanche dernier à Salt Lake City grâce à un record personnel de 34,05 secondes, il espère aller plus vite encore, lui qui aimerait effacer la marque canadienne de 34,03, que détient Jeremy Wotherspoon.

« C’est un chrono mythique en patinage de vitesse », a déclaré Dubreuil, qui avoue que son objectif est d’effacer ce record.

« Que ce record continue de résister depuis 14 ans — parce que je ne suis pas sûr que je puisse le battre en ce moment — vous montre à quel point Jeremy était bon. »

Bloemen et Blondin

 

Le patineur de Calgary Ted-Jan Bloemen aura également l’occasion de mettre la main sur plus d’une médaille au cours du week-end.

Vendredi après-midi, il participera au 5000 mètres et dimanche, il sera l’un des porte-couleurs du Canada en poursuite par équipe, dimanche.

« J’ai eu une compétition un peu difficile le week-end dernier où je n’arrivais pas à trouver mon énergie après une courte période avec beaucoup de stress avant d’entamer cette Coupe du monde », a reconnu Bloemen, deuxième au classement général du 5000 mètres en Coupe du monde derrière le Suédois Nils van der Poel.

« J’ai surmonté ça, maintenant, et je retrouve mon énergie. J’espère que je serai à nouveau moi-même ou, au moins, bien meilleur que la semaine dernière. Je veux vraiment offrir ma meilleure course à la maison. »

Comme Dubreuil et Bloemen, Ivanie Blondin, une athlète originaire d’Ottawa, aura l’occasion de gagner plus d’une médaille.

En compagnie de Valérie Maltais, de Saguenay, et d’Isabelle Weidemann, elle aussi d’Ottawa, Blondin entamera son week-end en participant à la course sur 3000 mètres vendredi après-midi.

Le lendemain après-midi, Maltais, Weidemann et Blondin tenteront de combiner leurs efforts pour mériter une quatrième médaille d’or en autant de compétitions lors de la poursuite par équipe.

« Le niveau de l’équipe a monté d’un cran au cours des deux dernières années », a affirmé Blondin, qui a aidé son équipe à établir un record canadien de deux minutes 52,41 secondes à Salt Lake City, chemin faisant vers une autre médaille d’or.

« Nous fonctionnons très bien en équipe et nous coursons très bien ensemble. Ça va vraiment bien pour nous et j’ai hâte à cette épreuve. »

À voir en vidéo