Les noms de Brendan Gallagher et Sami Niku placés dans le protocole COVID-19 du Canadien

Ce sont les premiers joueurs du Canadien à être ajoutés à ce protocole cette saison.
Photo: Nick Wass Associated Press Ce sont les premiers joueurs du Canadien à être ajoutés à ce protocole cette saison.

Une autre tuile s’est abattue sur la tête du Canadien de Montréal, jeudi matin.

Les noms de l’attaquant Brendan Gallagher et du défenseur Sami Niku ont été placés sur la liste des joueurs soumis au protocole de lutte contre la COVID-19 de la LNH, a annoncé le Canadien jeudi matin.

«C’est des balles courbes», a d’abord mentionné l’entraîneur-chef du Canadien, Dominique Ducharme, en riant jaune. Il a aussi précisé que les deux joueurs ne présentaient aucun symptôme apparent de la COVID-19.

Les deux joueurs sont suivis de près par les médecins de l’équipe, et respectent les directives et protocoles mis en place par la LNH, a ajouté le Canadien, dans un gazouillis.

Ce sont les premiers joueurs du Canadien à être ajoutés à ce protocole cette saison — le directeur général Marc Bergevin l’avait aussi été avant son congédiement —, ce qui signifie qu’ils rateront le match en soirée face à l’Avalanche du Colorado. Un défi qui promet d’être corsé, selon l’entraîneur-chef du Tricolore.

«Ils ne seront pas contents, ça c’est certain. Ils n’ont pas aimé leur défaite d’hier [de 8-3 face aux Maple Leafs de Toronto]. Il faudra être prêts, jouer avec énergie, et enlever du temps et de l’espace à un joueur comme [Nathan] MacKinnon, mais aussi [Mikko] Rantanen et leurs défenseurs aussi, qui sont très mobiles et dynamiques. Il va falloir être dans leur face», a résumé Ducharme.

Ces mauvaises nouvelles ont relégué en arrière-plan l’annonce de Ducharme confirmant que Mathieu Perreault, Brett Kulak et Chris Wideman réintégreront l’alignement pour le match de ce soir.

«On en a trois qui rentrent, deux qui partent, donc nous sommes plus-1. C’est positif, a déclaré Ducharme. Hier, ils [Perreault, Kulak et Wideman] devaient s’entraîner avec contacts, ça s’est bien déroulé pour eux, donc oui, ils sont tous à 100 %.»

Ces nombreux changements ont forcé Ducharme à remanier ses trios, une fois de plus, en prévision du match face à l’Avalanche. Cole Caufield a ainsi été rétrogradé sur le quatrième trio, en compagnie de Michael Pezzetta et Perreault.

Le Québécois a confié que peu importe ses coéquipiers, son mandat ne changeait pas — «je dois apporter de l’énergie, être efficace en défensive et créer des chances de marquer en attaque lorsqu’elles se présentent», a-t-il dit.

Perreault en a aussi profité pour revenir sur les deux opérations à un œil qu’il a subies récemment.

«Ç’a été inquiétant à un certain moment, quand tu perds la vision et que tu sais que ce n’est pas normal. Il y a eu une première intervention, et les résultats n’étaient pas aussi bons que prévu, donc il a fallu une deuxième intervention [différente de la première]. Celle-là a fonctionné, donc j’étais bien heureux de voir que ça avait fonctionné et que j’allais pouvoir revenir avec la vision normale», a-t-il mentionné.

Afin d’éviter une éventuelle éclosion au sein de l’équipe, Ducharme a mentionné que tous les membres de l’organisation devaient dès maintenant porter le masque en tout temps, sauf sur la patinoire.

«Ils [les joueurs] n’ont pas le droit de sortir, pas le droit de ne faire. On retourne dans la bulle pendant 10 jours», a-t-il précisé.

«Il y a une petite crainte d’éclosion. On veut limiter ça le plus possible. Deux gars l’ont, on essaie de se protéger en portant nos masques, de garder nos distances, et il faut juste faire attention qu’on ne soit pas pris avec une éclosion. Et qu’on soit obligé de manquer des matchs. Donc, on va faire attention», a ajouté Perreault.

En vertu du protocole de lutte contre la COVID-19 mis en place par la ligue cette saison, Gallagher et Niku devront se placer en quarantaine pendant au moins 10 jours, obtenir deux tests négatifs consécutifs et recevoir le feu vert des médecins avant de revenir à leur poste.

En 23 matchs cette saison, Gallagher a récolté quatre buts et six mentions d’aide. De son côté, Niku a obtenu trois mentions d’aide en neuf parties.

La LNH a reporté cinq matchs jusqu’ici cette saison — trois chez les Sénateurs d’Ottawa, et deux chez les Islanders de New York —, mais les activités de la ligue n’ont pas été affectées autant que l’an dernier jusqu’ici.

Par ailleurs, Ducharme a brièvement discuté de sa première rencontre avec le nouveau directeur des opérations hockey du Canadien, Jeff Gorton, mercredi après-midi.

 

«On a eu une bonne conversation. Jeff est un gars calme, réfléchi, intelligent. Ç’a été une bonne discussion, et c’est certain qu’on va avoir une bonne chimie. Je ne suis pas inquiet du tout de ce côté-là», a-t-il confié.

Suzuki remporte la coupe Molson

 

L’attaquant Nick Suzuki a été nommé le récipiendaire de la coupe Molson pour le segment du mois de novembre.

Suzuki a été nommé la première étoile en deux occasions [le 2 novembre contre les Red Wings de Detroit et le 11 novembre contre les Flames de Calgary], la deuxième étoile à une reprise [le 6 novembre contre les Golden Vegas] et la troisième étoile une fois [le 4 novembre contre les Islanders de New York].

Il a devancé ses coéquipiers Josh Anderson et Jake Allen, le récipiendaire en octobre.

 

En 14 matchs en novembre, le centre de 22 ans a mené l’équipe avec quatre buts [à égalité avec Tyler Toffoli] et ajouté six aides, totalisant 10 points. Suzuki a notamment connu une séquence de trois matchs avec au moins un point [du 2 au 6 novembre], durant laquelle il a amassé sept points.

À voir en vidéo