Un Jake Allen solide permet au CH de battre les Penguins

Les Penguins ont toutefois manqué de temps et le Canadien a signé une victoire ô combien rafraîchissante.
Photo: Gene J. Puskar Associated Press Les Penguins ont toutefois manqué de temps et le Canadien a signé une victoire ô combien rafraîchissante.

Le gardien de but Jake Allen a été spectaculaire tout au long de sa soirée devant le filet du Canadien de Montréal et il lui a procuré une victoire de 6-3 face aux Penguins, samedi soir, au PPG Paints Arena de Pittsburgh.

Comme prévu, Allen a obtenu le départ - son deuxième depuis qu’il est remis d’une commotion cérébrale encaissée le 13 novembre face aux Red Wings de Detroit. Il a offert une brillante performance et terminé la soirée avec 47 arrêts.

Jonathan Drouin, Christian Dvorak, Artturi Lehkonen, Josh Anderson, deux fois, et Tyler Toffoli ont fait vibrer les cordages pour le Canadien (6-15-2), qui a mis un terme à sa série de deux défaites. De plus, le CH a maintenant une fiche de 2-9-1 à l’extérieur cette saison.

Evan Rodrigues et Jeff Carter ont riposté pour les Penguins (10-7-4), qui ont vu leur séquence de cinq victoires prendre fin. Sidney Crosby, qui a raté les 12 premières rencontres de la saison en raison d’une blessure à un poignet et un diagnostic positif à la COVID-19, a complété la marque pour les locaux avec 1:10 à faire.

Casey DeSmith a obtenu un rare départ devant le filet des Penguins et il a repoussé 27 tirs décochés vers lui. Il était à la recherche de sa première victoire cette saison, à son quatrième départ en 2021-22.

Le match a commencé lentement - c’était à prévoir puisque les deux équipes avaient joué la veille. Le Tricolore a d’ailleurs retraité au vestiaire à égalité 0-0, ce qui est en soi une petite victoire.

L’impasse a persisté pendant une bonne partie de la deuxième période, Allen et DeSmith étant intraitables devant leur filet respectif.

Drouin a finalement ouvert la marque en échappée, avec 4:26 à jouer au deuxième tiers. Il s’agissait de son troisième filet de la campagne.

Il ne fallait toutefois pas compter les Penguins pour battus, surtout contre une équipe qui manque cruellement de confiance dernièrement.

 

Et ce qui devait arriver arriva

Pendant que le défenseur David Savard était au cachot, Rodrigues a ramené les deux équipes à la case départ à 2:33 en déjouant Allen d’un tir dans la lucarne.

Le CH a cependant repris les devants 32 secondes plus tard, après que Dvorak eut accepté une passe lumineuse de Sami Niku du coin de patinoire avant de pousser le disque derrière DeSmith. Il s’agissait de son quatrième filet de la campagne.

Lehkonen a creusé l’écart à 3-1 avec 13:44 à écouler au cadran, en frappant une rondelle au vol derrière DeSmith.

Le Bleu-blanc-rouge et les Penguins se sont ensuite échangé une cascade de buts, gracieuseté de Carter, Anderson, deux fois, Crosby et Toffoli en moins de trois minutes.

 

Les Penguins ont toutefois manqué de temps et le Canadien a signé une victoire ô combien rafraîchissante.

Le défenseur Chris Wideman n’était pas en uniforme, ennuyé par une blessure. Ducharme a plutôt réinséré Michael Pezzetta, pour rétablir une formation «classique» de 12 attaquants et six défenseurs.

De leur côté, les Penguins étaient privés d’Evgeni Malkin, qui poursuit sa rééducation après être passé sous le bistouri pendant la saison estivale, et de Bryan Rust, notamment.

Il s’agissait du deuxième de trois matchs entre les deux équipes cette saison, après la dégelée de 6-0 encaissée par les hommes de Ducharme au Centre Bell le 18 novembre.

Le Canadien rentrera au bercail après la rencontre, en prévision de son match de lundi soir au Centre Bell face aux Canucks de Vancouver.

À voir en vidéo