Jake Allen de retour à l'entraînement

Le gardien du Tricolore Jake Allen était à l’écart depuis qu’il avait été victime d’une violente charge de l’attaquant Dylan Larkin, des Red Wings de Detroit.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Le gardien du Tricolore Jake Allen était à l’écart depuis qu’il avait été victime d’une violente charge de l’attaquant Dylan Larkin, des Red Wings de Detroit.

Les joueurs du Canadien de Montréal ont pris part à un entraînement intense, lundi, au Complexe sportif Bell, avant de se soumettre à de petits concours d’habiletés pour détendre l’atmosphère.

Selon l’entraîneur-chef du Canadien, Dominique Ducharme, l’occasion était belle de le faire, puisque le Tricolore bénéficie présentement d’une rare période d’accalmie de trois jours entre deux matchs.

« Vous savez, quand c’est le temps de travailler, c’est le temps de travailler. Et ils ont fait ça pendant 45 minutes. Et quand tu as fait ton travail, d’être en mesure de se regrouper et de prendre du temps comme ça sur la patinoire, c’est bien aussi de le faire pour créer une coupure ; se dire qu’on a fait notre job, et qu’on peut maintenant s’amuser entre nous », a expliqué l’entraîneur-chef.

« C’est important d’avoir un groupe soudé. On a besoin de tout le monde, pas seulement de deux ou trois individus », a-t-il ajouté.

Le Tricolore a repris l’entraînement, deux jours après avoir signé une victoire de 6-3 contre les Predators de Nashville au Centre Bell. La victoire est allée à la fiche du gardien Samuel Montembeault — sa première depuis qu’il s’est joint au Canadien, après avoir été réclamé au ballottage des Panthers de la Floride, le 2 octobre.

L’ambiance bon enfant n’était pas étrangère au retour sur la patinoire du gardien Jake Allen.

Le Néo-Brunswickois s’entraînait avec ses coéquipiers pour la première fois depuis le 13 novembre. Allen était à l’écart depuis qu’il a été victime d’une violente charge de l’attaquant Dylan Larkin, des Red Wings de Detroit. Ducharme avait confirmé quelques jours plus tard que son gardien avait subi une commotion cérébrale.

On ignore pour l’instant s’il pourra jouer le prochain match du Canadien, mercredi, contre les Capitals à Washington. « On pourra le confirmer demain [mardi]. Il faudra voir avec l’entraînement qu’on a eu comment il se sent, pour le reste de la journée et demain matin aussi », a confié Ducharme.

Le pilote du CH a aussi brièvement parlé de l’état de santé de Carey Price, qui n’a pas patiné depuis lundi dernier. « Il continue de s’entraîner en gymnase et de recevoir des traitements pour son genou », s’est limité à dire Ducharme.

Entre-temps, les Montréalais seront de retour sur la patinoire, mardi, afin de mettre la touche finale à leur préparation en vue de leur voyage de trois matchs, qui les mènera successivement à Washington, à Buffalo et à Pittsburgh.

« Ce n’est pas une ligue où tu peux te préparer pendant cinq jours pour un match. Nous avons l’occasion de tenir deux entraînements consécutifs, et je crois qu’ils sont importants pour nous préparer pour nos trois prochains matchs à l’étranger. Je m’attends à la même attitude demain. Ce sera un entraînement court, mais intense. Nous voulons du synchronisme, de la vitesse et de l’intensité, de façon à être prêts physiquement et mentalement pour nos prochains matchs », a expliqué Ducharme.

Edmundson sera du voyage

 

Par ailleurs, le défenseur Brett Kulak s’est absenté de l’entraînement afin de se soumettre à des traitements. Ducharme a dit avoir bon espoir de le revoir sur la patinoire à Brossard mardi, et de le compter dans sa formation face aux Capitals le lendemain.

Pour sa part, le défenseur Joel Edmundson a poursuivi son programme de remise en forme en patinant avec ses coéquipiers, lundi matin. Le vétéran portait toutefois un chandail interdisant les mises en échec. Edmundson n’a toujours pas disputé de rencontre avec le Bleu-blanc-rouge cette saison, puisqu’il est ennuyé depuis le début du camp par une blessure dont la nature n’a pas été dévoilée.

« Il ne jouera pas pendant notre prochain voyage, mais il va nous accompagner et continuer les entraînements avec l’équipe, en espérant que sa situation progresse et qu’il se sente mieux. Dans son cas, ça risque plus d’être [un retour] la semaine prochaine », a évoqué Ducharme.

De son côté, l’attaquant Cédric Paquette a patiné pour la première fois depuis qu’il a subi lui aussi une blessure de nature non dévoilée. Le Québécois s’est blessé à la deuxième période du match contre les Kings de Los Angeles, le 9 novembre, et n’est pas revenu au jeu par la suite. Il portait également un chandail proscrivant les contacts.

Ducharme semblait optimiste quant au retour au jeu prochain de Paquette, contrairement aux cas de Mike Hoffman et de Mathieu Perreault.

 

« Paquette est celui qui est le plus près d’un retour au jeu. On va savoir si ce sera mercredi, ou durant le voyage. Hoffman ne reviendra pas [cette semaine], c’est certain, il faudra voir pour la semaine suivante. Et Perreault s’est fait opérer de nouveau la semaine passée, et sa vision n’est pas encore revenue à 100 %. C’est plus difficile de prévoir le temps que ça va prendre [pour qu’il revienne au jeu]. »

À voir en vidéo