Le CF Montréal signe un gain de 1-0 et remporte le Championnat canadien

Romell Quioto du CF Montréal manoeuvre devant Julian Dunn du Toronto FC lors de la première mi-temps du championnat canadien de soccer à Montréal, le dimanche 21 novembre 2021.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Romell Quioto du CF Montréal manoeuvre devant Julian Dunn du Toronto FC lors de la première mi-temps du championnat canadien de soccer à Montréal, le dimanche 21 novembre 2021.

Une avance de 1-0 et cinq minutes de temps ajouté à la fin de la deuxième demie dans un duel de grande importance contre le Toronto FC ; voilà une situation qui aurait pu rappeler de mauvais souvenirs aux joueurs du CF Montréal. Cette fois-ci, contrairement au 23 octobre dans la Ville Reine, ils ont résisté.

Le CF Montréal a remporté la Coupe des Voyageurs grâce à une victoire de 1-0 contre le Toronto FC en finale du Championnat canadien, dimanche après-midi au stade Saputo.

À son premier départ dans l’uniforme du CF Montréal depuis le 2 octobre, Romell Quioto a réussi le seul but de la rencontre à la 72e minute de jeu.

Ce but est venu couronner une prestation spectaculaire du Hondurien, qui a tenté six tirs vers le gardien Quentin Westberg, dont quatre cadrés en 79 minutes passées sur le terrain.

 

Le quatrième a finalement touché la cible, un but que Quioto a célébré en regardant vers la foule, en étendant les bras en signe de croix, en souriant et en plaçant ensuite son doigt sur le logo circulaire du CF Montréal sur son chandail.

Le but de Quioto a aussi mis un point d’exclamation à une performance dominante du CF Montréal qui a dirigé 23 ballons vers Westberg, dont neuf cadrés.

Pendant ce temps, le gardien Sebastian Breza a connu un après-midi tout ce qu’il y a de plus calme jusqu’aux dernières minutes du match.

Lui et ses coéquipiers ont eu chaud, cependant, lorsqu’un tir de Jordan Perruzza a roulé jusque sur le poteau à sa gauche, alors qu’il se trouvait hors position, à la 90e minute.

« Pour moi, les gars ont bien fait. Oui, ç’a pris du temps pour marquer ce but-là, mais je n’ai pas senti mes joueurs en danger. Ils étaient en contrôle de la situation », a répondu Nancy après qu’on lui ait rappelé la coïncidence entre les deux matchs.

« Le but est arrivé, après c’est normal que l’opposition mette un peu plus de pression, mais j’ai senti mes joueurs forts. Après, oui, il y a eu le poteau. Pour une fois, on a provoqué un peu cette chance-là du bon côté. Content. Positif. Une journée positive. »

Après le coup de sifflet final, les joueurs du CF Montréal se sont fait l’étreinte et ont sauté de joie au centre du terrain, sous les yeux de partisans debout depuis quelques minutes déjà, face à l’anticipation du moment.

Après la rencontre, Breza a mérité le titre de joueur par excellence du Championnat canadien.

 

Breza a participé aux trois matchs du CF Montréal lors de ce tournoi, et n’a concédé qu’un seul but. Aussi, dans des circonstances hors de l’ordinaire, il a inscrit le filet décisif contre Forge FC lors de la 11e ronde de tirs de barrage de la demi-finale, le 27 octobre.

Malgré tout, Breza s’est dit surpris de recevoir tel honneur et il a manifesté cet étonnement avec son sens de l’humour tout particulier.

« On a joué seulement trois matchs et j’ai touché le ballon, peut-être 15 fois, même pas dans ces trois matchs. On va le prendre, un prix, c’est un prix. J’ai un pot de fleurs maintenant ! »

Pour l’organisation montréalaise, il s’agit d’une 11e conquête de la Coupe des Voyageurs, qu’elle avait aussi gagnée contre le Toronto FC en 2019.

Avec cette victoire, le CF Montréal participera au tournoi de la Ligue des champions de la Concacaf en 2022. Le tirage doit avoir lieu à la mi-décembre et les premiers matchs auront sans doute lieu à compter de la troisième semaine de février.

D’ici là, le CF Montréal devrait présenter son post-mortem, possiblement mardi.

Quioto partout

 

À l’exception d’un dangereux tir de Quioto dès la 12e seconde de jeu, habilement stoppé par le Westberg, il a fallu un certain temps avant que l’une ou l’autre des deux équipes ne s’impose d’une manière claire et nette.

La première à le faire a été le CF Montréal.

À compter de la 24e minute, et jusqu’à la fin de la première demie, les hommes de Wilfried Nancy ont dirigé six tirs vers le filet rival, dont quatre cadrés.

Westberg les a tous repoussés, dont certains avec brio, pour permettre à ses coéquipiers de rentrer au vestiaire avec un score égal de 0-0.

Quioto a été particulièrement actif pendant les 45 premières minutes de jeu, avec quatre tirs tentés, dont trois cadrés.

 

La formation montréalaise a non seulement maintenu son emprise sur le match à la sortie des vestiaires, elle l’a accentuée.

Dans un intervalle de moins de 10 minutes, elle avait ajouté sept tirs tentés et deux cadrés, mais encore aucun qui n’avait trouvé le fond du filet du Toronto FC.

À force de foncer et de persévérer, le CF Montréal a finalement brisé l’égalité.

Et peut-être comme il se devait, c’est Quioto qui a inscrit ce but, grâce à un beau lob qui n’a donné aucune chance à Westberg.

« Tout le match, on les mettait sous pression, mais on n’arrivait pas à marquer. Quand le but est arrivé, ç’a été un gros soupir. Et après ça, on savait qu’on avait juste à garder le résultat pour le reste du match », a noté Breza au sujet du but de Quioto.

Pour l’entraîneur-chef du Toronto FC, Javier Perez, le match de dimanche reflète un peu tout ce qui s’est passé au sein de l’équipe en 2021.

Or, un triomphe aurait sans doute mis un peu de baume sur cette saison difficile.

 

« Nous sommes déçus parce que nous voulions gagner ce championnat. Je pense que c’était très important pour nous. »

« Nous avons perdu notre concentration lors d’un jeu et nous en avons payé le prix du championnat. »

À voir en vidéo