Poehling marque deux buts dans une victoire du CH

Ryan Poehling a offert une performance inspirante face aux Predators, samedi soir. 
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Ryan Poehling a offert une performance inspirante face aux Predators, samedi soir. 

Après un match que l’entraîneur-chef Dominique Ducharme n’avait pas hésité à qualifier de « mauvais » , le Canadien a rebondi avec une performance inspirée.

Ryan Poehling a inscrit deux buts, Artturi Lehkonen a amassé un but et une aide et la formation montréalaise a vaincu les Predators de Nashville 6-3, samedi soir au Centre Bell.

 

Samuel Montembeault a également connu une très bonne soirée, fermant surtout la porte aux Predators en première période. Il a réalisé 33 arrêts et a remporté un premier match dans l’uniforme du Tricolore.

Le Canadien a travaillé d’arrache-pied pour faire oublier la contre-performance de jeudi, quand il a été humilié 6-0 par les Penguins de Pittsburgh. Cette fois, l’effort était là et le résultat a suivi.

Tyler Toffoli a inscrit un but et deux aides, tandis que Brendan Gallagher et Christian Dvorak ont aussi marqué pour le Canadien (5-13-2), qui a mis fin à une série de quatre défaites. Chris Wideman et Jonathan Drouin ont chacun récolté deux aides.

Matt Duchene a rendu les choses intéressantes avec trois buts en troisième période pour les Predators (9-7-1). Ryan Johansen et Mikael Granlund ont amassé chacun deux aides.

 

Juuse Saros a accordé cinq buts sur 19 tirs avant de céder sa place à David Rittich à mi-chemin en deuxième période. Rittich a repoussé neuf lancers.

Wideman avait été inséré dans la formation du Canadien à la place de Michael Pezzetta et le Tricolore comptait donc sur 11 attaquants et sept défenseurs en uniforme.

Le Canadien reprendra le collier seulement mercredi, quand il rendra visite aux Capitals de Washington.

 

Effort complet

La première période a été l’affaire de Montembeault, alors que le gardien du Canadien a multiplié les arrêts difficiles.

Il a d’abord frustré deux fois Johansen, fin seul devant lui. Il a également été alerte quand Yakov Trenin a fait dévier à bout portant une remise de Colton Sissons.

Entre-temps, Lehkonen a ouvert le pointage après 2:41 de jeu, profitant de bonds favorables contre des patins avant de pousser une rondelle libre dans l’ouverture.

Montembeault a été battu après environ neuf minutes de jeu en première période, mais les arbitres ont déterminé que Luke Kunin avait poussé la rondelle au vol avec son gant et le but a été refusé.

 

À son deuxième match dans la LNH, le défenseur Mattias Norlinder a connu une soirée plus difficile. Montembeault est venu à sa rescousse à deux reprises en première période, après que Granlund et Duchene eurent débordé le défenseur suédois sur deux séquences identiques.

Le Tricolore a pris le contrôle de la rencontre en première moitié de deuxième période.

 

Dvorak a lancé le bal en profitant d’une passe de Josh Anderson pour marquer son troisième but de la saison, après 66 secondes de jeu.

Gallagher a ensuite porté la marque à 3-0 à 3:32 du deuxième vingt, lors d’un avantage numérique. Il n’a eu qu’à faire dévier une passe de Drouin dans une cage béante.

L’entraîneur-chef des Predators, John Hynes, a demandé un temps d’arrêt pour fouetter ses troupes, mais cela n’a rien changé à l’allure de la rencontre.

Les Predators ont gaspillé quelques occasions à bout portant, puis Poehling les a assommés avec deux buts dans un intervalle de 37 secondes à mi-chemin de l’engagement.

Chaque fois, Poehling a déjoué Saros avec un tir haut du côté de la mitaine. Saros a finalement été remplacé par Rittich après le deuxième but de Poehling, à 10:08.

Frustrés, les Predators ont tenté de brasser les choses en fin de deuxième période. Mathieu Olivier a jeté les gants devant Anderson. Puis alors que le calme semblait être revenu, une deuxième mêlée a éclaté.

 

Duchene a secoué le Canadien en marquant d’abord deux fois en avantage numérique en troisième période, après 6:36 et 12:53 de jeu. Il a ensuite porté la marque à 5-3 avec 3:33 à écouler au cadran.

Toffoli a stoppé l’hémorragie en marquant dans un filet désert avec 1:30 à faire à la rencontre.

À voir en vidéo