William Stanback est élu le joueur par excellence des Alouettes de Montréal

Le demi à l’attaque a été élu de façon unanime le joueur par excellence du club de football montréalais.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le demi à l’attaque a été élu de façon unanime le joueur par excellence du club de football montréalais.

La saison 2021 aura été celle de William Stanback chez les Alouettes de Montréal.

Le demi à l’attaque a été élu de façon unanime le joueur par excellence du club de football montréalais mercredi, auprès des membres votant de l’Association des chroniqueurs de football du Canada (ACFC) et des entraîneur-chefs de la LCF.

« Ça signifie beaucoup pour moi. Ça démontre que je commence à me faire un nom dans cette ligue, a indiqué Stanback en visioconférence. C’était l’un de mes objectifs en m’amenant dans cette ligue en 2018 que de jouer à un haut niveau sur une longue période.

« C’est un honneur que je partage avec mes coéquipiers, a-t-il ajouté. Sans eux, que ce soit sur le terrain ou à l’extérieur, je ne serais pas en mesure de récolter de tels honneurs. Ils me poussent à être le joueur que je peux être. »

Stanback trône au sommet du circuit Ambrosie avec 1131 verges de gains au sol, soit près de 200 de plus que son plus proche poursuivant, Ka’Deem Carey, des Stampeders de Calgary, même s’il a joué deux matchs de moins.

L’athlète de 27 ans domine aussi la LCF dans plusieurs autres catégories, dont sa moyenne de 6,1 verges par portée et ses 186 courses, en plus de ses six matchs de plus de 100 verges au sol. Son match de 203 verges au sol, ainsi que sa course de 65 verges, représente des sommets du circuit canadien en 2021.

Stanback a inscrit trois touchés au sol en 2021, en plus d’avoir capté 15 passes pour 105 verges, portant ses verges totales à 1236, un autre sommet dans la ligue.

Le titre de joueur par excellence est très souvent remis à un quart-arrière dans la LCF. Que Stanback soit le choix du panel pour les Alouettes prouve à quel point sa saison est exceptionnelle.

« Ça démontre le genre d’attaque au sol que nous disposons ici. (André) Bolduc (l’entraîneur des demis et entraîneur-chef adjoint) et moi sommes si proches que je suis à l’aise de lui dire si tel ou tel jeu n’est pas tout à fait pour moi. Notre attaque, des joueurs de ligne aux porteurs de ballon, nous sommes sur la même longueur d’onde. Je sais que c’est une ligue de passeurs, mais on peut courir aussi. »

« Qu’il soit joueur par excellence, ça démontre tout l’impact qu’il a sur ce club. Ça montre à quel point il sort du lot, a noté l’entraîneur-chef Khari Jones, lui-même joueur par excellence de la LCF en 2001, alors qu’il dirigeait l’attaque des Blue Bombers de Winnipeg. Il est si bon qu’il ressort du lot. Je suis très heureux pour lui.

« Bien sûr, c’est un honneur individuel, mais il ne pourrait pas le réaliser sans l’aide de ses coéquipiers autour, particulièrement les joueurs de ligne à l’attaque. Je crois qu’ils devraient être fiers de cette nomination. »

Chez les Alouettes, l’honneur de joueur de ligne à l’attaque par excellence a été remis au bloqueur Landon Rice, dont la constance, à sa première saison comme partant, a permis aux Alouettes de trôner en tête du circuit avec 1894 verges au sol, soit plus de 400 verges de plus que les Bombers au deuxième rang.

« Je vois cet honneur comme honneur de groupe, a humblement commenté Rice. C’est un honneur individuel, mais au final, je joue pour les gars à mes côtés sur la ligne. »

« C’est un modèle de constance, a dit Jones de Rice. Il fait son travail chaque semaine. On sait toujours que ses tâches seront bien accomplies. »

Deux nominations pour Ménard et Côté

 

Le joueur de ligne défensive David Ménard et le botteur de précision David Côté ont quant à eux remporté deux honneurs.

Ménard a été élu le joueur canadien et le joueur défensif par excellence. L’ex-Carabin espère que cette nomination et la saison qu’il vient de connaître feront taire ses dénigreurs.

« Il y a toujours des gens qui vont douter de toi, qui vont te dire que tu n’as pas d’affaire là, a-t-il commenté. Quand je me suis fait retrancher en 2019, j’ai passé la moitié de la saison chez moi parce que l’année d’avant (avec les Lions de la Colombie-Britannique) j’avais été cloué au banc pour une raison que j’ignore encore. Alors oui, c’est une façon de contredire tous gens qui m’ont mal jugé au cours de ma carrière. »

« Je ne me rappelle pas quelle saison c’était en Colombie-Britannique (quand j’étais entraîneur là-bas), mais il m’impressionnait beaucoup, l’a louangé Jones. Il me semblait qu’à chaque fois que nous avions besoin d’un gros jeu, c’est lui qui le réalisait. […] Il a le don de sortir de gros jeux. »

Côté a de son côté obtenu les titres de recrue par excellence et de joueur par excellence au sein des unités spéciales.

 

« David Côté a été une belle surprise, a dit Jones. C’était l’un des points d’interrogation au moment d’amorcer cette saison. Nous nous demandions qui allait faire ces bottés et il a pris contrôle et calmé tout le monde avec son jeu. […] Il nous a donné raison. »

« Dès le début de la saison, je ne me souviens pas si c’était dans le premier ou le deuxième match, il y a eu une mauvaise remise et il a eu le réflexe de botter le ballon dans la zone des buts. Il avait pris la bonne décision. Il avait fait un bon jeu. Dès que c’est arrivé, je me suis dit : J’aime bien ce jeune. Son jeu tout au long de la saison a probablement fait en sorte que je n’aie jamais commandé une transformation de deux points. »

Les gagnants des Associations Est et Ouest, qui seront en nomination lors du gala 2021 de la LCF, seront connus le jeudi 25 novembre.

Le gala 2021 de la LCF aura lieu au Centre des congrès de Hamilton, le vendredi 10 décembre. Cette cérémonie est l’un des événements phares de la semaine de la Coupe Grey.

À voir en vidéo