Larin aide le Canada à vaincre le Mexique 2-1

La ville d’Edmonton a été frappée par de la neige forte lundi et pendant une partie de la journée de mardi.
Photo: Jason Franson La Presse canadienne La ville d’Edmonton a été frappée par de la neige forte lundi et pendant une partie de la journée de mardi.

Une performance de Cyle Larin qui lui a permis d’égaler un record a non seulement propulsé le Canada vers une victoire de 2-1 contre le Mexique mardi soir au Commonwealth Stadium, mais aussi au sommet du classement des qualifications de la Concacaf en vue de la Coupe du monde de 2022 de la FIFA.

Alors que les huit équipes toujours en lice dans la Concacaf ont toutes joué, mardi, le huitième des 14 matchs qu’elles doivent compléter dans ce tournoi octogonal, le Canada (4-0-4), une nation qui n’a pas participé à une Coupe du monde depuis 1986, occupe le premier rang, un point devant les Américains, deux devant les Mexicains et les Panaméens.

Les pays qui occuperont les trois premières places au classement à la fin du tournoi se qualifieront automatiquement à la Coupe du monde de 2022. L’équipe de quatrième place devra participer à un tournoi intercontinental pour espérer y participer.

Avec son doublé, Larin totalise 22 buts avec l’équipe nationale, ce qui le place à égalité avec Dwayne De Rosario au premier rang dans l’histoire de la formation canadienne.

Tout juste avant la fin de la première demie, un tir bondissant du défenseur canadien Alistair Johnston a été paré par le gardien mexicain Guillermo Ochoa. Le ballon est revenu sur la route de Larin, qui n’a pas manqué sa chance.

Le tir de Johnston a semblé prendre de la vitesse après avoir bondi sur la surface artificielle, la résultante d’un ballon glissant et froid sur une surface de jeu durcie.

« Chaque club va utiliser son terrain à son avantage, a dit l’entraîneur du Canada, John Herdman. Ces matchs-là font ressortir la nature canadienne de nos joueurs. »

Selon Environnement Canada, le mercure indiquait -9 C au début du match, avec un facteur éolien donnant l’impression qu’il faisait -14 C. S’il y avait un moment qui justifiait la décision de Soccer Canada de jouer ce match à Edmonton par un soir de novembre, c’était celui-là.

Larin a de nouveau touché la cible sept minutes après le début de la deuxième demie, à la suite d’un centre de Stephen Eustaquio.

Les Mexicains ont réduit l’avance des Canadiens à la 89e minute grâce à un but du substitut Hector Herrera.

Ensuite, avec cinq minutes de temps ajouté, ils ont attaqué les Canadiens par vagues, forçant le gardien Milan Borjan à repousser deux ballons le long de sa ligne des buts.

« Les plus longues minutes de ma vie, a dit Herdman. Merci infiniment à Milan Borjan et à tous les autres joueurs qui ont lutté de tout leur corps. »

Par moments, le duel a été particulièrement vigoureux avec 23 fautes pendant la première demie, dont 13 appelées contre le Mexique. L’arbitre Mario Escobar a imposé des cartons jaunes aux bancs des deux rivaux en première demie.

À la fin du match, le Mexique avait écopé 21 fautes contre 16 pour le Canada.

 

Lundi, Soccer Canada avait annoncé que plus de 50 000 billets avaient été vendus en prévision du match. Toutefois, la ville d’Edmonton a été frappée par de la neige forte lundi et pendant une partie de la journée de mardi, poussant plusieurs spectateurs à demeurer à la maison.

On a finalement annoncé une foule de 44 212 spectateurs.

À voir en vidéo