Le Canadien s’incline 3-2 en prolongation devant les Red Wings, et perd Allen

En l’absence d’Allen, Montembeault a entrepris la deuxième période devant le filet du Canadien.
Photo: Paul Sancya Associated Press En l’absence d’Allen, Montembeault a entrepris la deuxième période devant le filet du Canadien.

Le Canadien de Montréal s’est incliné 3-2 en prolongation devant les Red Wings de Detroit, samedi soir, mais il pourrait avoir perdu bien plus.

Le gardien Jake Allen a quitté la rencontre après avoir effectué huit arrêts en première période, après avoir été victime d’une violente collision avec un joueur des Red Wings. Il a cédé sa place à Samuel Montembeault, qui a terminé la rencontre avec 22 arrêts supplémentaires devant le filet du CH. On ignore pour l’instant l’état de santé d’Allen.

À l’autre bout de la patinoire, Alex Nedeljkovic a repoussé 35 tirs dirigés vers la cage des Red Wings.

Ryan Poehling et Chris Wideman ont touché la cible pour le Canadien (4-10-2), qui tentait de signer une deuxième victoire d’affilée.

Dylan Larkin, deux fois, et Pius Suter ont marqué pour les Red Wings (8-6-2), qui s’étaient déjà inclinés 6-1 et 3-0 devant le CH au Centre Bell plus tôt cette saison.

La première période a été l’histoire du quatrième trio du Canadien, formé de Poehling, Michael Pezzetta et Alex Belzile. Celui-ci a travaillé d’arrache-pied pendant le premier tiers et est venu frapper à la porte de Nedeljkovic à plusieurs reprises.

Poehling a finalement été récompensé pour son acharnement, après avoir trouvé le fond du filet des Red Wings d’un tir des poignets précis, à 4:39 du premier tiers. Il s’agissait de son premier filet de la saison, et de son deuxième à ses 10 derniers matchs dans la LNH.

Le ciel est ensuite tombé sur la tête du Bleu-blanc-rouge.

 

Alors qu’il restait moins d’une minute à écouler au premier engagement, Larkin a tenté de déborder Jeff Petry en se dirigeant à toute allure vers Allen. Le défenseur du Tricolore a alors asséné une violente poussée dans le dos de l’attaquant des Red Wings, qui a terminé sa course en heurtant de plein fouet la tête d’Allen. Celui-ci a alors dû quitter la rencontre, étant soumis au protocole de dépistage des commotions cérébrales de la ligue.

En l’absence d’Allen, Montembeault a entrepris la deuxième période devant le filet du Canadien. Le Québécois, à peine échauffé, a malheureusement cédé sur les deux premiers tirs dirigés vers lui - gracieuseté de Larkin et Suter -, dans un intervalle de 45 secondes.

Le match venait de basculer. Mais le Canadien n’avait pas dit son dernier mot.

Artturi Lehkonen a orchestré une belle pièce de jeu individuelle qui a mis la table pour le filet égalisateur de Wideman, à 2:33 du troisième vingt.

Après être entré durement contre la rampe derrière le filet des Wings, Lehkonen, à genoux, a effectué une passe du revers dans l’enclave en direction de Wideman. Le défenseur du Canadien, fin seul, a rapidement décoché un tir précis d’une vingtaine de pieds qui a battu Nedeljkovic au-dessus du bloqueur.

Le match s’est donc retrouvé en surtemps, et Larkin a scellé l’issue de la rencontre à 1:41 de la prolongation.

Il s’agissait déjà du troisième affrontement cette saison entre le Canadien et les Red Wings. Pour l’occasion, l’entraîneur-chef Dominique Ducharme a choisi le statu quo au niveau de son effectif par rapport au dernier match contre les Flames de Calgary.

Le Canadien complétera sa séquence de deux matchs en autant de soirs dimanche, en rendant visite aux Bruins à Boston. On ignore toujours l’état de santé d’Allen, et s’il pourra accompagner ses coéquipiers dans le Massachusetts.

À voir en vidéo