Les Kings battent le Canadien 3-2

Adrian Kempe a inscrit le but vainqueur avec 1:21 à faire à la période supplémentaire.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Adrian Kempe a inscrit le but vainqueur avec 1:21 à faire à la période supplémentaire.

Une petite baisse de régime a de nouveau miné un effort honnête du Canadien de Montréal, mardi soir au Centre Bell.

Adrian Kempe a marqué en prolongation, Cal Petersen a repoussé 33 tirs et les Kings de Los Angeles ont défait le Tricolore 3-2.

Kempe a inscrit le but vainqueur avec 1:21 à faire à la période supplémentaire. Il s’est débarrassé de Jake Evans et a foncé au filet avant de déjouer le gardien Jake Allen.

Auparavant, les Kings avaient pris le contrôle 2-1 au pointage grâce à un bref relâchement du Tricolore en deuxième période, suivi d’un but généreux offert par Allen tôt en troisième période.

« Ce sont surtout les sept dernières minutes de la deuxième période. Ça commencé avec un revirement, puis ç’a déboulé pendant trop longtemps », a souligné l’entraîneur-chef du Canadien, Dominique Ducharme.

« Nous avons démontré du caractère en revenant au pointage », a-t-il ajouté.

Ben Chiarot et Evans ont touché la cible pour le Canadien (3-10-1). Artturi Lehkonen a récolté deux aides et Allen a effectué 31 arrêts.

Brendan Lemieux et Alex Iafallo ont marqué en temps réglementaire pour les Kings (7-5-1), qui ont gagné un sixième match d’affilée.

Les Kings ont ainsi offert une victoire à Phillip Danault à son retour à Montréal. Il a disputé 360 matchs avec le Tricolore entre 2016 et 2021, avant de signer cet été un contrat de six saisons et 33 millions $ US avec les Kings en tant que joueur autonome sans compensation.

Danault a reçu une chaleureuse ovation de la foule lors de la première pause publicitaire, alors qu’une vidéo hommage a été présentée sur l’écran géant. Il a toutefois été hué pendant le reste de la rencontre quand il touchait à la rondelle.

Le Tricolore a perdu les services de l’attaquant Cédric Paquette. Il n’est pas revenu au jeu après la première période. Ducharme a simplement indiqué qu’il en saura plus sur son état de santé mercredi.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il accueillera les Flames de Calgary.

En trois temps

Le Canadien a obtenu les plus belles chances de marquer lors d’un début de rencontre plutôt tranquille.

Joel Armia a raté la cible lors d’une charge vers le filet, tandis que Nick Suzuki a hésité un peu trop longtemps pour profiter pleinement d’une belle occasion à l’embouchure du filet.

Lehkonen a bousillé une chance en or sur un retour de la bande après une frappe hors cible d’Armia.

Quelques instants plus tard, le Tricolore a ouvert le pointage, avec 4:58 à faire au premier vingt. Chiarot s’y est pris à trois reprises pour marquer lors d’une mêlée devant le filet de Petersen.

Les Kings ont répliqué après 4:56 de jeu en deuxième période, immédiatement après la fin d’un avantage numérique. Lemieux a surpris Allen du côté rapproché.

Le reste de la deuxième période a été l’affaire d’Allen et de Dame Chance.

Allen a été fumant à l’endroit de Danault avec un peu plus de six minutes à faire, étirant la jambe gauche pour frustrer son ancien coéquipier. Sur la même séquence, Danault a ensuite frappé le poteau.

Le gardien du Tricolore a aussi joué de chance en infériorité numérique, quand le défenseur David Savard a envoyé le disque contre le poteau en voulant plutôt le balayer hors de la surface dangereuse.

Pour sa part, Arthur Kaliyev n’aura que lui-même à blâmer. Il a voulu faire dévier une remise d’Andreas Athanasiou dans un filet ouvert, mais il a plutôt stoppé sa déviation avec son propre patin.

Allen a cependant bien mal paru sur le but d’Iafallo après six secondes de jeu en troisième période. L’attaquant des Kings a fait mouche à partir du cercle des mises en jeu grâce à un tir d’apparence inoffensive.

Le jeu s’est animé à mi-chemin en troisième période, après que Michael Pezzetta eut tenté de s’en prendre à Lemieux. Alexander Romanov a ensuite appliqué une percutante mise à en échec à l’endroit de Rasmus Kupari.

« Ç’a donné de l’énergie à l’équipe, c’est certain », a reconnu Ducharme.

Evans a finalement créé l’égalité 2-2 avec 6:38 à faire au dernier tiers. Il s’est moqué du défenseur Tobias Bjornfot, puis a déjoué Petersen à l’aide d’un tir haut du côté du bouclier.

Petersen s’est racheté quelques instants plus tard, étirant la jambière droite pour frustrer Mike Hoffman.

Le Canadien aurait pu régler le cas des Kings en fin de temps réglementaire, quand Danault a été puni. Il a toutefois été incapable de battre Petersen.

Kempe a finalement joué les héros en prolongation pour les Kings.

Échos de vestiaire

Jake Evans a dû mal à s’expliquer les récents ennuis du Canadien en deuxième période.

« Depuis quelques matchs, nous commençons sur les chapeaux de roues, puis nous relâchons un peu l’accélérateur. Il faut souligner le travail de Jake (Allen) en deuxième période. Sans lui, la partie aurait pu être terminée après deux périodes. »

Evans s’en voulait également pour avoir échappé son homme sur le but vainqueur en prolongation.

« Je me suis retrouvé dans un mauvais angle et donc en mauvaise position. C’est une fin décevante, ça ne fait pas de doute. »

Ben Chiarot est revenu sur le retour de Carey Price dans l’entourage de l’équipe et sa publication dans laquelle il a dévoilé s’être rendu dans un centre de traitement pour usage de substances.

« Il est un meneur dans notre équipe, mais honnêtement, l’aspect hockey n’est pas important. Ce qui est important, c’est son bien-être et celui de sa famille. Il est brave d’avoir affronté ses démons de plein front. Ce n’est pas facile à faire. Je suis fier de pouvoir l’appeler mon ami. »

Phillip Danault a apprécié l’accueil à deux visages des partisans montréalais.

« Je m’attendais un peu aux huées. Puis il y a eu l’ovation. Ça démontre le respect qu’ils ont pour moi et ce que j’ai fait pour le Canadien. Ça démontre aussi leur passion. »

À voir en vidéo