Carey Price s’est rendu dans un centre de traitement pour usage de substances

Dans une publication Instagram, le gardien de but a levé le voile sur les raisons qui l’ont poussé à s’isoler pendant un mois.
Photo: Gerry Broome Associated Press Dans une publication Instagram, le gardien de but a levé le voile sur les raisons qui l’ont poussé à s’isoler pendant un mois.

Carey Price s’est rendu dans un centre de traitement pour usage de substances lors de son séjour de 30 jours dans le programme d’aide aux joueurs de la LNH et de l’Association des joueurs de la LNH, après des années à «sombrer dans un état de noirceur dont il m’est devenu impossible de sortir sans aide».

Dans une publication Instagram publiée en fin d’après-midi, mardi, le gardien de but du Canadien de Montréal a levé le voile sur les raisons qui l’ont poussé à s’isoler pendant un mois.

«Le mois dernier, j’ai pris la décision d’intégrer un centre de traitement pour usage de substances. Les choses avaient atteint un point où j’ai réalisé que je devais prioriser ma santé, tant pour moi-même que pour ma famille, a-t-il écrit dans une publication en anglais et en français. Nous encourageons nos enfants à demander de l’aide quand ils en ont besoin, et c’était ce que je devais faire.

«Je travaille présentement à rétablir ma santé mentale après plusieurs années à la négliger, ce qui prendra évidemment du temps. Tout ce que je peux faire, c’est d’y aller un jour à la fois. Par conséquent, ma date de retour au jeu demeure incertaine.»

Price a retrouvé ses coéquipiers, mardi, alors qu’il s’est rendu au Complexe sportif Bell, à Brossard.

«C’était bon de le voir et il va bien, a dit l’entraîneur-chef Dominique Ducharme, mardi matin. Pour nos joueurs, nous sommes ensemble tous les jours. Nous avons un bon groupe de joueurs et ils prennent soin les uns des autres. Voir un coéquipier qui revient comme ça, c’est positif pour les gars.

«Pendant qu’il était parti, nous n’avions pas de nouvelles. De le voir de retour et dans un bon état d’esprit, c’est positif», a-t-il ajouté.

Ducharme a joué de prudence dans ses propos lorsque questionné sur l’échéancier en place vers le retour au jeu de Price.

Avant de prendre du temps pour lui, Price se remettait d’une opération à un genou subie le 23 juillet. Le Britanno-Colombien âgé de 34 ans a rencontré les médecins du Canadien dimanche afin de voir où il devait reprendre le programme de rééducation.

«Il n’était bien évidemment pas parti dans un centre de perfectionnement physique, a rappelé Ducharme. Il avait des installations à sa disposition, mais pas ce que nous avons ici. Par contre, il a trouvé le moyen chaque jour de se garder en forme physiquement.

«Nous sommes contents de voir où il en est, parce que nous n’avions aucune idée de ce qu’il avait fait. Il est resté actif. Il a fait un pas vers l’avant au niveau de sa condition physique», a poursuivi Ducharme.

Le pilote du Canadien a cependant noté que Price devra franchir plusieurs étapes avant de pouvoir disputer un premier match depuis le 7 juillet dernier, quand le Tricolore a baissé pavillon devant le Lightning de Tampa Bay en finale de la Coupe Stanley.

«La première phase se fera en gymnase, où il va travailler physiquement. À partir de là, nous évaluerons sa progression pour déterminer quand il pourra retourner sur la glace, a expliqué Ducharme. Quand ça ira bien sur la glace, il pourra ensuite commencer à travailler avec l’entraîneur des gardiens, puis il rejoindra éventuellement l’équipe pour s’entraîner avec tout le groupe.

«Il aura donc toutes ces étapes-là à franchir, a-t-il dit. Chaque étape va prendre du temps.»

Ducharme a donc insisté pour dire qu’il était trop tôt pour déterminer une date précise en prévision du retour au jeu de Price.

Les propos de Price laissent toutefois entendre qu’il n’y a pas que des blessures physiques qui devront être pansées avant qu’il soit prêt à revenir au jeu. Il aura toutefois l’appui de ses coéquipiers et de ses proches tout au long du processus.

«J’apprécie grandement tout l’appui et les vœux de rétablissement que je reçois, a-t-il écrit. Je demande aux médias et à la communauté hockey de continuer à respecter notre vie privée. Votre soutien et votre respect demeurent des pièces maîtresses essentielles à mon rétablissement», a conclu Price.

À voir en vidéo