Djokovic remporte le Masters de Paris

Djokovic a vaincu Medvedev, la deuxième tête de série du tournoi, au bout d’un duel de deux heures et 15 minutes à ce tournoi présenté en salle.
Photo: Anne-Christine Poujoulat Agence France-Presse Djokovic a vaincu Medvedev, la deuxième tête de série du tournoi, au bout d’un duel de deux heures et 15 minutes à ce tournoi présenté en salle.

Novak Djokovic est venu de l’arrière pour vaincre Daniil Medvedev 4-6, 6-3 et 6-3 en finale du Masters de tennis de Paris, dimanche, décrochant ainsi son 37e titre de la série Masters en carrière — un record.

Djokovic a vaincu Medvedev, la deuxième tête de série du tournoi, au bout d’un duel de deux heures et 15 minutes à ce tournoi présenté en salle. Le Serbe a du même coup porté sa fiche en carrière à 6-4 contre Medvedev, et décroché un sixième titre en carrière à Paris.

Il a aussi signé sa 48e victoire cette saison, brisant au passage l’égalité avec l’Espagnol Rafael Nadal pour le plus grand nombre de titres de la série Masters en carrière.

De plus, il s’agissait de la première finale parisienne opposant les deux premiers joueurs au classement mondial de l’ATP depuis celle entre Stefan Edberg et Boris Becker en 1990.

Medvedev a donné le ton au match, mais Djokovic, qui l’avait battu en sets consécutifs en finale des Internationaux d’Australie plus tôt cette année, a repoussé les attaques constantes de son adversaire, de neuf ans son cadet.

Les deux bris du Serbe contre Medvedev, à bout de souffle, lui a procuré une avance de 5-2 et l’opportunité de servir pour le match — et son 86e titre en carrière.

Medvedev a ensuite claqué une balle dans les gradins en signe de frustration, après qu’un spectateur eut crié alors qu’il serait à 30-40 lors de ce jeu. Visiblement échaudé, il a aussi pointé en direction de la foule pendant le changement de côtés.

Tout au long de la semaine, certains spectateurs de mauvaise foi ont applaudi les fautes au service et les doubles fautes, ou crié juste avant qu’un service soit effectué.

L’arbitre responsable du match, Aurélie Tourte, a finalement levé le ton, après avoir demandé le calme à plusieurs reprises.

« Quand vous voyez que les joueurs en fond de terrain sont sur le point de servir, a-t-elle dit, arrêtez de faire du bruit pour rien. »

Un mauvais jeu au service de Djokovic a ensuite permis au Russe d’obtenir le bris, pour porter la marque à 5-3.

Cependant, avec sa première balle de match, Djokovic a remporté un long échange en décochant un coup droit gagnant qui a abouti dans le coin gauche du terrain. Il a ensuite donné l’accolade à son adversaire, au filet.

« J’ai beaucoup souffert, félicitations. Je voulais vraiment gagner, mais tu es si fort, a dit Medvedev sur le terrain dans un français irréprochable. J’espère que nous pourrons disputer plusieurs autres matchs comme celui-ci, et que nous nous partagerons les victoires. »

Djokovic semblait époustouflé par la maîtrise du français de Medvedev.

« Ton français est spectaculaire. Le mien n’est pas aussi bon, mais je vais tenter ma chance, a confié Djokovic. J’ai aussi beaucoup souffert aujourd’hui, comme ce fut le cas à New York, mais c’est en train de devenir une belle rivalité. »

Djokovic a célébré avec sa femme, son jeune fils et sa fille.

« Aujourd’hui, c’était spécial, car ma famille est ici, a souligné Djokovic. C’est la première fois que mes enfants sont ici, pour assister à l’un de mes matchs. »

La veille, « Djoko » s’était assuré de terminer au premier rang du classement mondial pour une septième année d’affilée après avoir obtenu son billet pour la finale.

Djokovic et Medvedev, qui avait surpris le Serbe en finale des Internationaux des États-Unis en septembre, se dirigeront maintenant vers Turin afin de prendre part aux Finales de l’ATP, du 14 au 21 novembre.

À voir en vidéo