Les Alouettes chauffent les Blue Bombers, mais s’inclinent 31-21

Reggie White des Alouettes de Montréal attrape une passe pour le touché contre DeAundre Alford des Blue Bombers de Winnipeg. 
Photo: John Woods La Presse canadienne Reggie White des Alouettes de Montréal attrape une passe pour le touché contre DeAundre Alford des Blue Bombers de Winnipeg. 

Les Alouettes de Montréal ont lancé un sérieux message aux Blue Bombers de Winnipeg, mais ç’a été insuffisant pour l’emporter, alors que les locaux ont signé une victoire de 31-21.

Pour la première fois de la saison, les Bombers (11-1) ont accordé plus d’un touché à domicile, où les Alouettes (6-6) en ont inscrit trois: celui de Jamal Davis II lors d’un échappé recouvré et ramené sur 19 verges, ainsi que ceux de Reggie White fils - son premier en carrière - et le 10e de la saison de Jake Wieneke, qui a temporairement donné les devants 21-14 aux visiteurs au début du troisième quart.

Mais les Bombers ne sont pas la puissance de la LCF par hasard. Trois possessions plus tard, ils ont créé l’égalité sur la passe de 24 verges de Zach Collaros à Drew Wolitarsky, oublié du côté gauche. Sur leur dernière possession du troisième quart, les locaux se sont approchés à la ligne de 2 des Alouettes, d’où Sean McGuire s’est faufilé pour inscrire son 10e touché au sol de la saison, le plus haut total de la LCF.

Ces sept points après la transformation ont été inscrits au tout début du quatrième quart, au cours duquel les Bombers dominent 113-6 au pointage depuis le début de la saison. Ceci explique cela.

Nic Demski avait inscrit le premier majeur des Bombers sur une passe de 10 verges de Collaros, qui a connu un fort match. Le botteur Sergio Castillo, de retour avec les Bombers, a réussi trois placements sur 22, 34 et 47 verges, en plus d’inscrire un simple après une tentative ratée de 38 verges.

Les Alouettes ont repris le ballon avec un peu moins de 2:30 à faire dans le match. Trevor Harris, à son premier départ avec les Alouettes, et l’attaque n’ont pas été en mesure de venir de l’arrière une dernière fois. Avec un troisième essai et trois verges à franchir, Harris a décidé d’opter pour la passe alors que le front défensif des Bombers était dégarni. Mal lui en prit.

Sa passe vers Quan Bray est passée au-dessus du receveur pour aboutir dans les mains d’Adam Bighill. Trois jeux plus tard, Castillo a cloué le cercueil des Alouettes avec son troisième placement du match.

Dans la défaite, William Stanback a réussi son sixième match de 100 verges de la saison avec 106 verges en 16 courses, portant son total pour la saison à 1066, sa deuxième saison d’affilée de 1000 verges ou plus.

À voir en vidéo