Le CH dit tirer des leçons de son «match modèle» de mardi

Ducharme croit que si sa troupe peut jouer plus souvent comme elle l’a fait mardi contre les Red Wings, elle aura plus de succès que lors des 10 premiers matchs de la campagne, qui se sont traduits en seulement deux victoires à sa fiche.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Ducharme croit que si sa troupe peut jouer plus souvent comme elle l’a fait mardi contre les Red Wings, elle aura plus de succès que lors des 10 premiers matchs de la campagne, qui se sont traduits en seulement deux victoires à sa fiche.

Dominique Ducharme croit avoir un match modèle en banque. L’entraîneur-chef du Canadien de Montréal a affirmé mercredi que sa troupe pouvait bâtir sur la performance de la veille, où elle a vaincu les Red Wings de Detroit 3-0, au Centre Bell.

« Hier [mardi], c’était notre équipe. Je suis content de la façon dont nous avons joué. C’était notre façon de jouer », a-t-il dit.

« Nous n’avons plus besoin de parler de la saison dernière. Nous avons disputé un match modèle, a-t-il ajouté. Lors de nos victoires précédentes, nous avions fait de bonnes choses. Mais hier, c’était ce que nous voulons faire. »

De son côté, l’entraîneur-chef des Red Wings, Jeff Blashill, n’a pas été impressionné par l’effort de sa troupe, affirmant qu’elle avait « joué comme si c’était un match préparatoire ».

Les Red Wings étaient également privés de deux de leurs meilleurs attaquants : Dylan Larkin (raisons personnelles) et Tyler Bertuzzi (non vacciné).

Ce n’est toutefois pas ça qui va tempérer l’enthousiasme dans le camp montréalais. « Nous avons respecté le système de jeu et nous nous sommes bien appuyés les uns sur les autres, a noté l’attaquant Christian Dvorak. Quand nous jouons comme ça, nous avons de bonnes chances de gagner. »

Défi sérieux

 

Ducharme a répété être conscient que les Canadiens (3-8-0) n’allaient pas gagner leurs 71 derniers matchs. Il croit toutefois que si sa troupe peut jouer plus souvent comme elle l’a fait mardi, elle aura plus de succès que lors des 10 premiers matchs de la campagne, qui se sont traduits en seulement deux victoires à sa fiche.

« Nous avons compris à quel point c’est plus facile pour notre gardien, pour nos défenseurs, avec et sans la rondelle, et pour nos attaquants, a dit Ducharme. Nous avons eu l’air plus rapides en tant qu’équipe pour cette raison. Nous avons passé moins de temps en zone défensive pour cette raison. Nous avons accordé moins de chances de marquer. Nous avons compris quel type d’effort ça demande. » Il a ajouté que le « défi maintenant est de ne pas ralentir ou baisser notre niveau de jeu ».

Ce défi commencera jeudi, quand les Islanders de New York (3-2-2) seront les visiteurs au Centre Bell. L’équipe a atteint le carré d’as en séries éliminatoires l’an dernier ainsi que l’année précédente. « C’est une équipe qui travaille fort, qui a une bonne structure, a noté Ducharme au sujet des Islanders. Ce sera un bon défi. Encore une fois, nous n’aurons pas le résultat souhaité si nous n’amenons pas ce que nous avons amené [face aux Red Wings]. »

Drouin, au jour le jour

 

Ducharme a indiqué que les examens effectués auprès de l’attaquant Jonathan Drouin n’ont pas révélé de symptômes de commotion cérébrale et que son état de santé serait réévalué de manière quotidienne. Drouin est tombé au combat en première période du match contre les Red Wings. Il a été atteint au côté gauche du visage par un lancer de son coéquipier Brett Kulak.

« Nous voulons vraiment prendre toutes les précautions nécessaires », a indiqué Ducharme, qui a néanmoins laissé entendre que Drouin pourrait être en uniforme face aux Islanders. Si c’est le cas, alors Drouin se retrouverait de nouveau au centre de Mike Hoffman et Josh Anderson.

À voir en vidéo