Le CF Montréal annonce le départ de son président, Kevin Gilmore

Kevin Gilmore était à la tête du bleu-blanc-noir depuis janvier 2019. Jusqu’à ce que sa nomination soit annoncée, Joey Saputo, le propriétaire de l’équipe, était le seul à avoir occupé ce poste depuis le début de la franchise.
Photo: Sébastien St-Jean Agence France-Presse Kevin Gilmore était à la tête du bleu-blanc-noir depuis janvier 2019. Jusqu’à ce que sa nomination soit annoncée, Joey Saputo, le propriétaire de l’équipe, était le seul à avoir occupé ce poste depuis le début de la franchise.

C’est une fin de partie abrupte pour le président et chef de la direction du CF Montréal, Kevin Gilmore. Il a annoncé mardi qu’il quittait immédiatement son poste, à moins de 24 heures d’un match de grande importance.

Kevin Gilmore était à la tête du bleu-blanc-noir depuis janvier 2019. Jusqu’à ce que sa nomination soit annoncée, Joey Saputo, le propriétaire de l’équipe, était le seul à avoir occupé ce poste depuis le début de la franchise, il y a une trentaine d’années.

« Le contexte des 18 derniers mois a été très difficile, tant au niveau de la pandémie qu’à celui du club, et très éprouvant sur le plan personnel pour moi et ma famille. Ceci a ultimement mené à ma décision de quitter l’organisation », a expliqué le principal intéressé dans un communiqué diffusé mardi après-midi.

« Nous sommes très fiers de la contribution de Kevin auprès de la direction de l’équipe sur le terrain et à la réorganisation de l’équipe technique », ont déclaré les membres du conseil d’administration du CF Montréal par les canaux officiels. « Nous avons connu de nombreux succès sous sa direction et il a eu une contribution positive sur la performance globale du club. Nous comprenons et soutenons pleinement sa décision de quitter ses fonctions. »

Des décisions controversées

 

Le passage de Kevin Gilmore à la direction du CF Montréal a donné lieu à plusieurs rebondissements.

Quelques mois après l’entrée en poste de ce natif d’Arvida, au Saguenay, il a marqué un grand coup en recrutant la légende du soccer Thierry Henry pour le poste d’entraîneur-chef. La nouvelle a alors trouvé écho partout sur la planète soccer. À peu près un an plus tard, la pandémie de COVID-19 avait eu raison de la motivation de la vedette et Henry annonçait sa démission.

Les joueurs du onze montréalais ont dû jouer tous leurs matchs de 2020 aux États-Unis en raison des restrictions sanitaires. « Peu de gens peuvent imaginer à quel point la saison dernière a été difficile pour ce club », avait dit Gilmore après cet exil forcé. L’éloignement du CF Montréal de son domicile s’est prolongé jusqu’à la mi-juillet de cette saison-ci.

Par ailleurs, c’est aussi sous sa houlette que le club de la MLS a changé de nom. Après presque 30 ans d’existence, l’Impact de Montréal s’est drapé en janvier dernier d’une nouvelle appellation : le Club de foot Montréal. Plusieurs partisans s’étaient alors montrés déçus de ce changement de marque, y voyant l’abandon de l’histoire de la franchise au profit d’un vocable trop neutre.

Kevin Gilmore a également laissé sa marque dans les gradins du stade Saputo. L’état-major du CF Montréal a pris la décision en septembre dernier de fermer la portion de la tribune réservée aux membres des « Ultras » — la section située derrière l’un des filets et réunissant les plus fervents spectateurs. « Une série d’incidents, récents et plus anciens, a obligé le Club à agir », expliquait alors la direction en énumérant des épisodes répétés de violence, d’agression verbale et physique, d’intimidation, de vandalisme, et l’utilisation fréquente de fumigènes ou de dispositifs incendiaires.

Cette décision n’a pas manqué de frustrer quantité de partisans. Certains joueurs du CF Montréal avaient même remis en doute cette intervention et disaient craindre que cela ne refroidisse l’ambiance dans le stade.

Derniers matchs cruciaux

 

Selon Patrick Vallée, directeur communications et diffusion du CF Montréal, il n’y aura pas d’intérim et le processus est déjà en marche pour trouver un successeur à Gilmore. Ce dernier continuera d’agir à titre de consultant auprès de l’organisation jusqu’à la fin de la saison, « en se concentrant sur les dossiers spéciaux ». Par ailleurs, Vallée a fait savoir que Gilmore n’accorderait pas d’entrevues aux médias.

Au passage, Patrick Vallée a aussi indiqué que Joey Saputo, président du conseil, n’avait nullement l’intention de prendre la relève de Gilmore.

Toujours selon Vallée, Saputo n’écarte pas la possibilité de tenir une conférence de presse pour traiter du départ de Gilmore. Toutefois, rien n’est prévu cette semaine, pour éviter de faire de l’ombre aux deux matchs cruciaux qui attendent le CF Montréal mercredi soir contre Houston et dimanche après-midi face à Orlando City, au stade Saputo.

Le club montréalais traverse présentement une séquence de cinq rencontres sans victoire et il ne reste que deux parties à la saison régulière. Si le CF Montréal gagne ces deux matchs, il accédera aux séries éliminatoires de la MLS.

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo