Les Alouettes s’inclinent devant les Riders et perdent le premier rang dans l’Est

Cette défaite fait mal sur plusieurs fronts aux Alouettes.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Cette défaite fait mal sur plusieurs fronts aux Alouettes.

C’était veille de l’Halloween samedi et les Alouettes de Montréal ont respecté le thème en jouant un match horrifiant face aux Roughriders de la Saskatchewan. Les visiteurs sont même venus hanter le club de football montréalais en le reléguant au troisième rang de l’Association Est avec une courte victoire de 19-14.

Le touché d’Eugene Lewis sur une passe de Trevor Harris à la suite d’une poussée de 93 verges avec 1:26 à jouer a rapproché les locaux à trois points, mais ils n’avaient pas vraiment été dans le coup avant cela.

Les Alouettes (6-5) ont ensuite tenté un botté court, que les Riders (7-4) ont récupéré pour se redonner une avance de cinq points.

 

Harris a bien tenté d’orchestrer une remontée qui aurait su redonner le sourire aux taciturnes 11 817 spectateurs réunis sous un temps horrible au stade Percival-Molson, mais il est arrivé à court.

L’attaque des Alouettes a été à ce point inefficace que Khari Jones a envoyé Harris dans la mêlée à la toute fin du troisième quart en remplacement de Matthew Shiltz, bien peu efficace dans cette rencontre.

Le no 18 des Alouettes n’a complété que sept de ses 13 passes pour 106 verges en plus d’être intercepté en une occasion.

Cette interception, en fin de deuxième quart, a d’ailleurs réveillé les Roughriders, qui n’allaient nulle part jusque-là.

Tirant de l’arrière 3-0, les visiteurs venaient d’être piégés profondément dans leur zone, permettant aux Alouettes de reprendre le ballon à leur ligne de 33. Mais dès le premier jeu, Loucheiz Purifoy est passé devant Jake Wieneke pour capter la passe qui lui était destinée avant de ramener le ballon sur 35 verges.

Sept jeux plus tard, William Powell a couronné cette poussée avec une petite course de trois verges jusque dans la zone des buts pour faire 7-3 Saskatchewan après la transformation. Comme les enfants qui passeront dans les rues de la ville dimanche soir, ils ne regarderont plus derrière.

 

Brett Lauther a complété la marque avec quatre placements en autant de tentatives, sur 21, 36, 41 et 32 verges.

Le botteur David Côté a réussi des placements de 36 et 45 verges, en plus d’ajouter un simple sur un dégagement.

Cette défaite fait mal sur plusieurs fronts aux Alouettes. En plus de repousser l’équipe derrière les Tiger-Cats de Hamilton avant d’affronter deux fois les puissants Blue Bombers de Winnipeg (10-1), elle pourrait priver l’organisation d’un match éliminatoire à domicile, toujours important pour permettre aux Alouettes de faire leurs frais en temps normal. Cette rencontre éliminatoire locale doit être d’autant plus importante après une saison annulée et une autre écourtée.

Elle vient également compliquer la route vers la grande finale, objectif avoué du club, en l’obligeant potentiellement à jouer deux matchs éliminatoires sur les pelouses adverses.

À voir en vidéo