J-100 avant les Jeux de Pékin

Les Jeux de Pékin seront lancés le 4 février, seulement six mois après la cérémonie de clôture des Jeux d’été reportés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.
Photo: Noël Celis Agence France-Presse Les Jeux de Pékin seront lancés le 4 février, seulement six mois après la cérémonie de clôture des Jeux d’été reportés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.

La poussière à peine retombée sur les derniers Jeux olympiques d’été, on s’est fait rappeler mercredi que les Jeux d’hiver approchent à grands pas. La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin aura lieu dans 100 jours. Ces JO devraient d’ailleurs avoir quelques ressemblances avec ceux de Tokyo.

Les restrictions en raison de la COVID-19 seront de nouveau la norme. Et tout comme à Tokyo, les athlètes y participeront après avoir dû s’adapter à des changements draconiens à l’entraînement, dans leurs déplacements et dans leur préparation générale pour ces Olympiques.

Les Jeux de Pékin seront lancés le 4 février, seulement six mois après la cérémonie de clôture des Jeux d’été reportés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.

« Ce sont des délais très, très serrés pour nous, a déclaré le chef de la direction du Comité olympique canadien (COC), David Shoemaker. Ça se passe davantage en coulisses, mais ça signifie qu’il y a un groupe d’athlètes qui tentent toujours de se qualifier pour vivre leur rêve. […] Nous devons donc travailler avec eux dans une très courte fenêtre d’opportunité pour les aider à réaliser ce rêve. »

Les compétitions à Tokyo ont été tenues dans des sites pratiquement vides. Les spectateurs seront admis à Pékin, qui a aussi accueilli les Jeux d’été de 2008, mais tous devront habiter la Chine continentale, ceux de l’extérieur ne pouvant pas y assister.

Les organisateurs prévoient utiliser une bulle étendue pour les athlètes, les membres des médias, les officiels et les travailleurs affectés aux JO afin de limiter les risques d’infection jusqu’à la conclusion des Olympiques, le 20 février. Les Paralympiques seront disputés du 3 au 14 mars.

« C’est complètement fou, a déclaré le spécialiste du ski cross Brady Leman. C’est dans quelques semaines, alors il faut ouvrir la machine dès les premières étapes de la Coupe du monde. » Il a toutefois reconnu que l’expérience est « absolument motivante ». « J’adore cette pression en route vers les Jeux. Chaque course, vous avez l’impression de préparer quelque chose de plus en plus grand. »

Appel au boycottage

 

Le flambeau olympique est arrivé à Pékin la semaine dernière, après que des manifestants eurent perturbé la cérémonie d’allumage de la flamme en Grèce. Ils accusent le Comité international olympique (CIO) de légitimer les violations des droits de la personne en Chine. Ces militants disent que l’oppression par la Chine des critiques politiques et des minorités devrait entraîner un boycottage des JO par les athlètes et les politiciens.

J’adore cette pression en route vers les Jeux. Chaque course, vous avez l’impression de préparer quelque chose de plus en plus grand.

 

Le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré que « la neutralité politique des Olympiques doit être respectée ». Cela ne fera pas taire ceux qui appellent à un boycottage de Pékin 2022.

Les athlètes olympiques et paralympiques canadiens devront être complètement vaccinés pour participer aux Jeux de Pékin. À Tokyo, 95 % d’entre eux avaient reçu leurs deux doses.

Avec l’Associated Press

À voir en vidéo