Ducharme veut bâtir sur la victoire de samedi

Mathieu Perreault a réalisé un tour du chapeau, samedi, face aux Red Wings de Detroit.
Photo: Minas Panagiotakis Getty Images/ Agence France-Presse Mathieu Perreault a réalisé un tour du chapeau, samedi, face aux Red Wings de Detroit.

Maintenant que ses joueurs se sont débarrassés du lourd boulet attaché à leurs patins en écrasant les Red Wings de Detroit samedi soir, Dominique Ducharme espère qu’il s’agit du début d’une séquence qui leur permettra, aussi rapidement que possible, defaire oublier leur difficile début de saison.

À un peu plus de 24 heures d’une première sortie au Climate Pledge Arena, le château fort du Kraken de Seattle, l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal a aussi rappelé que le boulot ne fait que commencer.

« On avait parlé du fait qu’on avait besoin d’une victoire. Là, on veut partir de ça et bâtir là-dessus parce qu’on veut être encore meilleurs », a noté Ducharme, qui a rencontré les médias après l’entraînement de l’équipe lundi. « La victoire a fait du bien, mais en même temps, on sait qu’on a du travail à faire », a enchaîné l’entraîneur, qui a bien aimé le dynamisme de son attaque samedi soir.

« On s’est mis dans une situation, là, il faut rattraper cette situation et ensuite continuer à avancer. On veut avoir un bon voyage. On a un bon groupe, ce sont des gars qui veulent bien faire et avoir du succès. Mais ça prenait ça pour nous amener à autre chose », a également déclaré Ducharme en parlant de la victoire de 6-1 de ses joueurs.

Détenteur du pire dossier dans l’Association Est (1-5-0), le Canadien entame mardi soir une série de quatre matchs en six jours dans l’Ouest américain.

Après son escale à Seattle, le Tricolore rendra visite aux Sharks de San Jose jeudi, aux Kings de Los Angeles samedi et aux Ducks d’Anaheim dimanche. Ces deux derniers matchs seront disputés à 16 h.

Par la suite, le Canadien de Montréal sera de retour au Centre Bell pour cinq matchs d’affilée, à commencer par une autre visite des Red Wings, le 2 novembre.

Peut-être que d’ici là, Nick Suzuki aura retrouvé sa touche en zone offensive, lui qui ne compte qu’une seule mention d’aide à ses six premières sorties. Interrogé à son sujet, Dominique Ducharme n’a toutefois pas paru trop inquiet. « Je trouve qu’il a eu un bon match. La seule chose, et c’est un peu normal, il est l’un de ceux qui cherchent son premier but », a-t-il souligné.

Par ailleurs, Ducharme ne semble pas croire que la lucrative prolongation de contrat qu’il a paraphée il y a deux semaines soit à la source de ses difficultés. « C’est un gars qui veut bien faire, qui veut contribuer. Des fois, ce n’est pas nécessairement le contrat, c’est le joueur de hockey qui veut aider ses coéquipiers et son équipe, qui sait qu’il peut avoir un impact, qui se met de la pression, justement, pour pouvoir contribuer », estime l’entraîneur-chef du Tricolore.

« Puis quand les choses n’arrivent pas, tu pousses plus, tu essaies encore plus fort, et des fois, ce n’est pas la bonne façon. Dans son cas, ce n’est pas un manque d’effort. Ses derniers matchs ont été mieux. Mais je trouve qu’il essaie une feinte de plus. On a l’impression qu’il veut déposer la rondelle dans le filet. Il faut qu’il se fasse confiance. »

À voir en vidéo