Le Canadien gagne enfin un premier match, 6-1 contre Detroit

Mathieu Perreault célèbre avec son coéquipier Ben Chiarot après avoir marqué un but contre les Red Wings de Détroit en troisième période samedi. 
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Mathieu Perreault célèbre avec son coéquipier Ben Chiarot après avoir marqué un but contre les Red Wings de Détroit en troisième période samedi. 

Le Canadien voulait ouvrir les vannes avant son départ vers la côte ouest américaine. Il peut dire mission accomplie.

Mathieu Perreault a réussi un tour du chapeau alors que la formation montréalaise est enfin sortie de sa torpeur et a mis fin à sa séquence de cinq revers pour commencer la campagne en battant les Red Wings de Detroit 6-1, samedi soir au Centre Bell.

Le Tricolore a marqué plus de buts en une période et demie face aux Red Wings que lors de ses cinq premiers matchs de la saison. Il a ainsi pu évacuer une part de la frustration des contre-performances du début de campagne.

Christian Dvorak et Ben Chiarot ont également amassé chacun un but et une aide, tandis que Mike Hoffman a aussi touché la cible pour le Canadien (1-5-0). Sami Niku a récolté deux aides à sa première rencontre dans son nouvel uniforme. Jake Allen a repoussé 26 tirs.

Niku avait été inséré dans la formation en relève à Chris Wideman. Il a terminé la soirée avec un différentiel de plus-3 et il était sur la patinoire pour quatre buts des siens.

Dylan Larkin a été l’unique buteur des Red Wings (2-2-1), qui avaient balayé la série saisonnière contre le Canadien en 2019-2020. Thomas Greiss a accordé cinq buts sur 17 tirs en 29 : 59 de jeu. Alex Nedeljkovic a pris la relève et a stoppé sept tirs.

Les Red Wings étaient privés de leur meilleur pointeur Tyler Bertuzzi, auteur de cinq buts et une aide en quatre rencontres cette saison. Bertuzzi a décidé de ne pas être vacciné contre la COVID-19 et devrait se soumettre à une quarantaine de 14 jours s’il franchissait la frontière canado-américaine. Il est donc resté à Detroit.

Les Red Wings devaient aussi se passer des services du défenseur Filip Hronek.

Le Canadien jouera quatre matchs la semaine prochaine sur la côte ouest américaine. Son premier arrêt sera à Seattle, où il affrontera le Kraken pour une première fois, mardi.

Explosion offensive

Le Canadien a commencé la rencontre en force, mais il s’est tiré dans le pied en se retrouvant en infériorité numérique quand Chiarot a été puni pour avoir fait trébucher un rival.

Six secondes après le début de la punition à Chiarot, Larkin a battu Allen du côté de la mitaine et a donné les devants aux Red Wings, à 5:25 du premier vingt.

Pius Suter a obtenu deux belles chances de creuser l’écart, mais il a fendu l’air à la première occasion, puis a atteint le poteau de plein fouet à la deuxième.

Le Canadien a créé l’égalité avec 5:50 à faire au premier vingt. David Savard a provoqué un revirement à la ligne bleue des Red Wings, puis Jonathan Drouin a rejoint Chiarot dans l’enclave et le défenseur du Tricolore n’a pas raté sa chance.

Le Tricolore est revenu à la charge 125 secondes plus tard, en avantage numérique. Hoffman a surpris Greiss grâce à un bon tir bas du côté éloigné.

Le Canadien menait alors pour une première fois depuis la première période de son premier match cette saison, à Toronto. Il avait alors eu les devants pendant seulement 2:50 de jeu.

Hoffman a mis la table de manière parfaite pour Brendan Gallagher au retour du vestiaire en forçant Greiss à concéder un retour dangereux lors d’une attaque à deux contre un, Gallagher a toutefois été incapable de toucher au disque alors qu’il avait une cage béante devant lui.

Ce n’était que partie remise pour le Canadien. Dvorak a creusé l’écart à 3-1 après 3:17 de jeu en deuxième période. Il a joué de chance quand sa passe transversale a dévié contre le patin du défenseur Marc Staal avant de franchir la ligne des buts.

Il n’en fallait pas plus pour que la foule s’enflamme au Centre Bell et chante « Olé ! Olé ! Olé ! ».

Les partisans ont été récompensés pour leur enthousiasme, alors que Perreault a ajouté deux buts avant la mi-période, à 7:45 et 9:59.

Perreault a d’abord surpris Greiss du côté de la mitaine, avant de profiter d’une courte remise de Tyler Toffoli pour mettre fin à la soirée de travail du gardien des Red Wings.

Toffoli aurait pu ajouter le sixième but du Tricolore quelques instants plus tard, mais il a raté la cible après une montée à grande vitesse de Cole Caufield.

La troisième période n’a été qu’une formalité. Perreault a complété son tour du chapeau avec 6:44 à écouler, alors que les Red Wings avaient remplacé Nedeljkovic par un attaquant supplémentaire.

À voir en vidéo