Le CF Montréal veut répéter un exploit pas facile

Nani avait écopé d'un carton jaune, sur cette faute à l'encontre de Joaquin Torres.
Photo: Stephen M. Dowell/Orlando Sentinel via AP Nani avait écopé d'un carton jaune, sur cette faute à l'encontre de Joaquin Torres.

Le CF Montréal a réalisé un exploit peu commun en 2021, celui de gagner un match au Exploria Stadium, le domicile du Orlando City SC. Les hommes de Wilfried Nancy tenteront de répéter ce tour de force mercredi soir, bien qu’il soit possible que le scénario du premier duel entre ces deux équipes ne se répète pas.

Le 15 septembre dernier, la formation montréalaise avait causé une certaine surprise en allant vaincre Orlando City SC par la marque de 4-2. Ce fut la deuxième défaite de la formation floridienne dans son château fort, et sa dernière, en 14 parties cette saison.

Le match avait été marqué par l’expulsion de Nani, le meilleur buteur de l’équipe, en raison de deux cartons jaunes écopés dans un intervalle de sept minutes pendant la première demie.

Cela n’avait pas empêché Orlando City d’effacer un déficit de deux buts et d’égaler le score avant que Lassi Lappalainen n’inscrive le but victorieux à la 73e minute. Sunusi Ibrahim avait ajouté un filet d’assurance à la 80e minute.

Malgré la remontée des locaux, Nancy avait apprécié la performance de ses joueurs et il estimait, lundi, que le style de jeu déployé par son équipe avait peut-être déstabilisé ses rivaux.

 

« Je pense que Nani a pris un carton rouge — encore une fois c’est moi qui parle, ce n’est pas Nani — parce que la façon dont on joue, on essaie d’attirer l’adversaire, de le compromettre pour essayer de jouer dans leur dos. Est-ce que Nani, par rapport à ça, ou les autres joueurs, par rapport à ça, ont perdu un peu leur sang-froid ? », a avancé, sous forme de question, l’entraîneur-chef du CF Montréal.

« J’ai bien aimé ce que l’on a fait à Orlando, ce n’est pas facile de jouer là-bas. On avait eu certaines phases de jeu qui étaient super intéressantes par rapport à ce qu’on veut faire », a ajouté Nancy.

Par ailleurs, Nancy sait fort bien qu’Orlando voudra venger cet échec, surtout au moment où les deux formations, et quelques autres, bataillent de façon acharnée pour s’assurer de participer aux prochaines séries éliminatoires dans l’Association Est.

« Orlando n’a pas du tout apprécié le fait d’avoir perdu contre nous. Il va arriver très motivé, comme nous. Il va falloir répéter une performance de haut niveau pour ramener les trois points », a avisé Nancy.

« Je m’attends à ce que notre équipe respecte notre façon de jouer, notre identité. Ce que j’ai bien aimé samedi (contre Philadelphie), c’est qu’on a été très bons dans la transition défensive et dans la notion de vouloir se battre pour récupérer le ballon », a-t-il aussi analysé.

Cette efficacité défensive devra être au rendez-vous contre un club qui peut être assez imprévisible sur le plan offensif, selon l’analyse du gardien James Pantemis.

« C’est une équipe qui a de bons joueurs, comme Nani, Daryl Dike. C’est une équipe qui attaque bien. On connaît ses forces, ses tendances, je dois me préparer à tout. C’est une équipe qui frappe de loin, qui frappe de partout », a-t-il précisé.

Par ailleurs, Pantemis sait à quel point l’enjeu de chacun des cinq derniers matchs au calendrier est crucial.

Seulement huit points séparent le club de deuxième place — Nashville — à celui installé au neuvième rang — les Red Bulls de New York.

Orlando (12-8-9 - 45 points) occupe le quatrième rang et pourchasse Nashville (48 points) et Philadelphie (46). Toutefois, il doit aussi garder un œil dans son rétroviseur, car Atlanta United n’a que trois points de recul.

Quant au CF Montréal (11-10-8 - 41 points), il partage le sixième rang avec D.C. United, un seul point devant New York City FC et les Red Bulls.

 

« Tous les joueurs se préparent pour ces moments-là. Chaque match, pour moi, est un match des séries », a comparé le gardien québécois.

« Il y a des défis devant nous, a ajouté Pantemis. On a hâte, parce qu’au début de l’année, tous les analystes disaient que l’on allait finir en dernière place. On essaie juste de montrer qu’on est là, qu’on peut jouer avec les meilleures équipes et qu’on peut gagner. J’ai très hâte au prochain match. »

À voir en vidéo