Le Canadien s’incline 3-1 face aux Rangers

Jake Allen a stoppé 21 tirs.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Jake Allen a stoppé 21 tirs.

Le Canadien n’a pas donné beaucoup de raisons à ses partisans de crier, alors que le Centre Bell pouvait être rempli à pleine capacité pour une première fois en 585 jours.

Alexis Lafrenière a brisé l’égalité à mi-chemin en troisième période, Igor Shesterkin a repoussé 31 tirs et les Rangers de New York ont vaincu la formation montréalaise 3-1 lors de son ouverture locale, samedi.

Le Tricolore (0-3-0) a ainsi encaissé un troisième revers de suite pour commencer la saison pour une première fois depuis la campagne 1995-96. L’équipe avait alors perdu ses cinq premiers matchs et cette séquence avait mené au grand ménage avec le départ de l’entraîneur-chef Jacques Demers et du directeur général Serge Savard.

Samedi, le Canadien s’est encore tiré dans le pied en accumulant les punitions lors du deuxième vingt et les Rangers ont fini par en profiter. Le Tricolore a aussi été inefficace en avantage numérique lors d’une troisième rencontre d’affilée.

Jonathan Drouin a inscrit l’unique but du Canadien, qui pouvait remplir le Centre Bell pour une première fois depuis le 10 mars 2020. Jake Allen a stoppé 21 tirs.

Chris Kreider et Kevin Rooney, dans un filet désert, ont également touché la cible pour les Rangers (1-1-1). Mika Zibanejad a récolté deux aides.

Le Canadien jouera son prochain match mardi, quand les Sharks de San Jose seront les visiteurs.

Autre longue soirée

Le Canadien a vite défié Shesterkin, mais le gardien des Rangers a été alerte en début de match, stoppant une habile déviation de Joel Armia.

Shesterkin a aussi réussi un arrêt sur un tir embêtant de Josh Anderson après un peu plus de huit minutes de jeu, lors d’une attaque à trois contre deux du Canadien.

À l’autre bout de la patinoire, Allen a aussi bien fait. Le gardien du Tricolore a sorti la mitaine au bon moment pour frustrer Zibanejad tard dans le premier engagement.

Les Rangers ont contrôlé le jeu au retour de l’entracte et Allen a dû se signaler rapidement avec un bel arrêt de la jambière droite aux dépens de Kreider, qui avait été oublié devant le filet par les défenseurs du Canadien.

Le Canadien a écopé de quatre punitions consécutives en deuxième période et les Rangers en ont éventuellement profité.

Environ deux minutes après que Zibanejad eut touché le poteau, les Rangers ont finalement ouvert la marque à 9:59, pendant que Mathieu Perreault était au cachot. Zibanejad a joué de chance, alors que sa passe vers le devant du filet a ricoché contre un patin de Kreider, puis contre un patin du défenseur Alexander Romanov avant de pénétrer dans l’objectif.

Le Canadien a connu ses meilleurs moments de l’engagement après le but des Rangers. David Savard s’est moqué de Kreider, mais a hésité et n’a pas tiré, préférant tenter une courte passe vers Brendan Gallagher, qui a été incapable de compléter la manœuvre.

Quelques instants plus tôt, Shesterkin avait fait le moulin à vent avec sa mitaine après avoir capté une déviation de Cédric Paquette à partir du cœur de l’enclave.

Les Rangers ont cogné à la porte tard en deuxième période, lors de leur quatrième avantage numérique de l’engagement. Allen a toutefois plongé à sa droite pour frustrer Zibanejad, qui croyait pouvoir tirer dans un filet ouvert.

Le Canadien a réussi à se donner du rythme lors d’un avantage numérique tôt en troisième période.

Cet élan a mené au deuxième but de Drouin cette saison. Christian Dvorak a rejoint l’attaquant québécois devant le filet et Drouin a ensuite marqué du revers.

Cependant, les Rangers ont répliqué 26 secondes plus tard. Lafrenière a fait mouche au terme d’une attaque à deux contre un en compagnie de Zibanejad.

Jake Evans a obtenu une belle occasion de créer à nouveau l’impasse. Il s’est moqué du défenseur Jacob Trouba, mais s’est buté à Shesterkin.

Le Canadien a augmenté la pression lors des cinq dernières minutes de jeu, mais Shesterkin a fermé la porte. Rooney a ajouté un but d’assurance pour les Rangers avec 9,4 secondes à écouler.

À voir en vidéo