Arturo Miranda quitte Plongeon Canada

Les plongeuses Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu, médaillées d’argent aux Jeux Olympiques de Tokyo
Photo: Jonathan Nackstrand Agence France-Presse Les plongeuses Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu, médaillées d’argent aux Jeux Olympiques de Tokyo

Plongeon Canada entamera un nouveau cycle olympique en misant sur un nouvel entraîneur-chef. L’organisation a annoncé le départ de l’entraîneur Arturo Miranda, mercredi, et indiqué du même souffle qu’il sera remplacé par le Chinois Hui Tong.

« Miranda a été un contributeur majeur au programme de l’Institut de plongeon de Montréal depuis 2012 et a joué un rôle déterminant dans le succès international du Canada pendant cette période », pouvait-on lire dans le communiqué de Plongeon Canada, sans en savoir davantage sur les motifs de son départ.

Photo: Courtoisie Plongeon Canada Arturo Miranda

Hui succède donc à Miranda, et il deviendra du même coup l’entraîneur-chef du programme de l’Institut de plongeon de Montréal (IPM), situé à l’Institut national du sport du Québec (INSQ). Plongeon Canada a indiqué qu’il entrera en fonction « au début de 2022 ».

« Hui est considéré dans le monde entier comme un expert en plongeon et un entraîneur extrêmement compétent », a déclaré Mitch Geller, directeur technique de Plongeon Canada.

Parcours garni

 

Hui, qui est originaire de Wuhan, a représenté son pays en tant que membre de l’équipe nationale de plongeon entre 1977 et 1989. Il est double champion de la Coupe du monde au 10 m masculin (1985, 1987) et a terminé quatrième aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984.

Hui sera en terrain connu au Canada. Après après avoir pris sa retraite sportive en 1989, il est devenu l’entraîneur-chef de Dive Calgary, où il a mené son club à la conquête de plusieurs médailles nationales et internationales. De 1990 à 2000, il a aussi entraîné Eryn Bulmer (championne de la Coupe du monde en 1997) et Blythe Hartley, en plus de représenter Équipe Canada aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996 et d’Athènes en 2000.

À voir en vidéo