Dix femmes agiront comme arbitres dans la LAH

La juge de ligne Kirsten Welsh fait partie d’un groupe de 17 officiels qui se joindront à la ligue cette saison.
Photo: John Wawrow Associated Press La juge de ligne Kirsten Welsh fait partie d’un groupe de 17 officiels qui se joindront à la ligue cette saison.

Dix femmes agiront comme arbitres et juges de lignes lors de matchs de la Ligue américaine de hockey (LAH) cette saison, le plus haut niveau que des femmes ont atteint à cette position au hockey professionnel.

Samedi, Katie Guay deviendra la première femme à occuper la fonction d’arbitre à un match de la LAH. Guay, ses consœurs Kelly Cooke, Jacqueline Zee Howard, Laura White, Samantha Hiller, Elizabeth Mantha et Amanda Tasson, ainsi que les juges de lignes Kendall Hanley, Kirsten Welsh et Alexandra Clarke font partie d’un groupe de 17 officiels qui se joindront à la ligue cette saison.

« C’est quelque chose que l’on avait en tête depuis un certain temps », a déclaré le président et directeur exécutif de la LAH, Scott Howson, en entrevue téléphonique avec l’Associated Press lundi.

« Elles ont acquis une bonne expérience. Que ce soit les Olympiques, le hockey universitaire — aussi masculin que féminin —, elles ont participé à quelques tournois des espoirs de la LNH. Le temps est maintenant venu pour elles d’accéder à un plus haut niveau de hockey professionnel.

Au cours des récentes années, plusieurs des femmes ont pris part à des camps d’évaluation pour arbitres, organisés par la LNH et la LAH. Guay, Cooke, Welsh et Hanley ont également été choisies pour travailler lors de tournois des espoirs dans la LNH en 2019.

Échelon franchi

 

Le fait d’œuvrer dans la LAH est un pas de plus vers la possibilité de voir des femmes occuper la fonction d’arbitre dans la LNH, un peu comme ce que l’on voit déjà dans la Ligue nationale de football (NFL) et dans l’Association nationale de basket-ball (NBA).

« Toutes ces femmes qui accèdent au hockey professionnel, c’est un pas énorme », a affirmé Stephen Walkom, directeur des officiels de la LNH. « Elles l’ont toutes mérité et devraient être reconnues pour cela. »

La LNH et la LAH ont travaillé étroitement pour développer un réseau réservé aux arbitres, autant les hommes que les femmes, pour gravir les échelons des rangs professionnels.

 

Le Championnat du monde de hockey féminin a été un autre endroit où Al Kimmel, directeur du recrutement et du développement de la LNH, a pu découvrir de nouveaux espoirs pour la fonction d’arbitre.

Ce dépistage se déplacera maintenant vers les arénas de la LAH cette saison.

 

« Toutes les personnes travaillant dans la Ligue américaine de hockey sont des espoirs au niveau de l’arbitrage parce que notre équipe de recrutement et de développement est là, et nous avons l’occasion de voir comment ils gèrent le hockey professionnel, comment ils officient les matchs, s’ils peuvent suivre le rythme du hockey professionnel parce que c’est la deuxième meilleure ligue au monde », selon Walkom.

Niveau « plus élevé »

Rappelant la nomination de Kim Ng à titre de première directrice générale d’une équipe du baseball majeur et les avancées faites en matière de recrutement et de développement au hockey, Howson espère que l’ajout de femmes à titre d’arbitres dans la LAH permettra de prouver que les opportunités pour les femmes augmentent dans le sport.

« Ça ouvre des portes », a déclaré Howson. « Nous jouons tous au plus haut niveau possible, et ensuite, parfois, nous ne sommes simplement plus capables d’avancer aussi loin que nous le voulons. Ceci est une autre manière où il est possible d’emprunter une route différente et d’atteindre un niveau différent, un niveau plus élevé. »

Guay, qui a travaillé comme arbitre lors des Jeux olympiques d’hiver de 2018 en Corée du Sud et dans des matchs de 1re division, se sent prête pour cette nouvelle étape dans sa carrière, qui pourrait éventuellement mener à la LNH.

Samedi, elle sera en action lors du match entre les Phantoms de Lehigh Valley et les Penguins de Wilkes Barre-Scranton.

 

« Que [les dirigeants] soient capables de nous donner l’accès à ces matchs, à moi et à ces autres femmes, est une preuve qu’ils ont confiance en nous. De savoir ça va certainement m’aider au moment où je suis prête à aller sur la glace et effectuer cette première mise en jeu », a déclaré Guay.

À voir en vidéo