Les Sénateurs battent le Canadien 5-4 en tirs de barrage

Josh Norris (à droite) a fait mouche avec un tir parfait lors de la cinquième ronde de tirs de barrage.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne

Josh Norris (à droite) a fait mouche avec un tir parfait lors de la cinquième ronde de tirs de barrage.

Le Canadien a conclu son calendrier préparatoire en encaissant un quatrième revers en six sorties et l’entraîneur-chef Dominique Ducharme aura encore beaucoup de pain sur la planche d’ici le début de la campagne.

La formation montréalaise est venue de l’arrière en troisième période, mais Josh Norris a joué les héros avec le but vainqueur en fusillade et les Sénateurs d’Ottawa ont gagné 5-4, jeudi soir au Centre Bell.

Norris a fait mouche avec un tir parfait lors de la cinquième ronde de tirs de barrage.

 

Le Canadien a pris les devants 2-0 lors des quatre premières minutes de jeu, mais les Sénateurs ont répliqué avec quatre buts consécutifs.

Le rythme du Tricolore a peut-être été brisé par les nombreuses punitions distribuées par les arbitres. Il n’empêche que la troupe de Ducharme a souvent été embêtée par l’acharnement des joueurs des Sénateurs.

Il a fallu un vaillant effort en troisième période pour que le Tricolore comble un retard de deux buts et force la présentation d’un bris d’égalité.

« Nous avons du travail à faire. C’est officiel, a reconnu Ducharme. Nous mettons des choses en place, mais à un moment donné, il faut tuer le jeu. Dans les situations à un contre un, il faut être beaucoup plus agressif et dynamique et tuer ces jeux-là. »

« Avec la rondelle, tôt dans le match surtout, nous avions de la difficulté avec notre exécution, a-t-il ajouté. Ça s’est replacé un peu après, mais nous avons du travail à faire. »

Jeff Petry a inscrit deux buts, Nick Suzuki a récolté un but et une aide tandis que Josh Anderson a aussi touché la cible pour le Canadien. Alexander Romanov et Tyler Toffoli ont chacun amassé deux aides et Jake Allen a repoussé 28 tirs lors des 65 minutes de jeu.

 

Norris a réussi un doublé en temps réglementaire pour les Sénateurs, qui ont aussi vu Shane Pinto et Chris Tierney marquer. Thomas Chabot a récolté deux aides et Anton Forsberg a réalisé 18 arrêts avant la fusillade.

Les Sénateurs ont profité de deux de leurs sept occasions en avantage numérique, tandis que le Canadien a été 1-en-4.

 

« Le désavantage numérique était une facette que nous voulions voir, mais nous l’avons peut-être trop vu et ç’a cassé une bonne partie de notre rythme, surtout en deuxième période », a noté Ducharme.

L’attaquant Jonathan Drouin a été rayé de la formation du Tricolore avant la rencontre en raison d’un « virus non lié à la COVID-19 ». Il a été remplacé par Artturi Lehkonen.

Le Canadien commencera sa campagne le 13 octobre à Toronto, quand il affrontera les Maple Leafs.

Des hauts et des bas

 

Le match n’était vieux que de 10 secondes quand Anderson a ouvert le pointage. Il a profité d’une belle remise de Lehkonen en zone neutre pour filer à vive allure en zone adverse, avant de battre Forsberg du côté de la mitaine.

Petry est revenu à la charge à 3:41 du premier vingt, pendant une punition à retardement contre les Sénateurs. Il a profité d’une passe de Toffoli et a fait mouche grâce à un tir sur réception.

Les choses ont vite piqué du nez par la suite pour le Canadien.

 

Les Sénateurs ont cogné à la porte pendant une punition à David Savard, puis Norris a finalement fait bouger les cordages grâce à un puissant lancer sur réception à 8:04.

Pinto a créé l’égalité après 1:47 de jeu en deuxième période. Il s’est moqué de la couverture d’Alexander Romanov et a surpris Allen grâce à un tir bas.

Les Sénateurs ont pris les devants 3-2 seulement 2:37 plus tard, encore une fois pendant que Savard était au banc des punitions. Ryan Poehling a été surpris par une remise vers l’enclave par Alex Belzile et Norris a hérité de la rondelle. Norris a dégainé avant qu’Allen soit prêt et il a inscrit son deuxième but de la rencontre.

Poehling est passé près de se racheter un peu plus tard, alors qu’il sortait du banc des punitions. Il s’est présenté seul devant Forsberg, mais le gardien des Sénateurs a réussi l’arrêt.

Les Sénateurs ont ajouté un quatrième but avant la fin du deuxième vingt, avec 3:11 à écouler à l’engagement. Un mauvais changement du Tricolore a permis aux visiteurs d’attaquer à trois contre deux. Tierney a finalement déjoué Allen après une passe transversale de Tim Stützle.

Suzuki a redonné vie au Canadien en marquant en avantage numérique après 2:07 de jeu en troisième période. Il a profité d’une rondelle libre après qu’un tir sur réception de Cole Caufield eut atteint le poteau à la suite d’une déviation de Brendan Gallagher.

Le Canadien a augmenté la cadence en fin de rencontre. Gallagher s’est buté à Forsberg lorsqu’il a profité d’un retour après un puissant lancer de Ben Chiarot avec environ six minutes à écouler au cadran.

Petry a forcé la présentation d’un bris d’égalité en battant Forsberg d’un long tir avec 60 secondes à faire en temps réglementaire.

Norris a finalement tranché en tirs de barrage.

 

Échos de vestiaire

Brendan Gallagher a exprimé son soutien envers Carey Price, alors que l’équipe a annoncé en début de journée jeudi que le gardien s’était inscrit au programme d’aide de la LNH et de l’Association des joueurs de la LNH.

« Je suis ici depuis 10 ans et je ne pourrais compter sur un meilleur coéquipier que lui, un meilleur modèle pour les jeunes joueurs et les jeunes partisans. Il est un modèle pour la communauté autochtone. Il fait bien un paquet de choses. Qu’il puisse se regarder dans le miroir et se dire qu’il pourrait être une meilleure personne… Il est un homme de famille, un bon époux et un bon père. Il continue de bâtir la personne qu’il est. Il est courageux et il a pris une décision difficile à prendre. Il a notre appui complet. J’ai beaucoup appris de lui et je vais continuer à apprendre de lui. »

Jake Allen a souligné que l’équipe voudra rester en bonne position en attendant le retour de Price.

« C’est ce que nous voulons faire. Sans Price et Shea (Weber), ce sont deux gros morceaux. Mais nous comptons sur des gars qui ont joué beaucoup de hockey dans cette ligue et de futurs meneurs au sein de cette équipe. […] Nous allons nous réunir au cours des prochains jours et nous allons nous ressourcer et nous reposer. Mais oui, quand Price sera de retour, nous voulons être sur une lancée. »

Jeff Petry a admis qu’il ne s’attendait pas à l’annonce concernant Price.

« Nos familles sont proches. C’est difficile quand vous ne savez pas ce qui se passe vraiment avec quelqu’un que vous voyez tous les jours et que vous pensez que tout est correct. Nous lui souhaitons la meilleure des chances. »

À voir en vidéo