Une étincelle pour le CF Montréal, en l’absence de Quioto?

Le CF Montréal a reçu une bien mauvaise nouvelle lundi, en apprenant que Quioto, touché à la jambe, devra s’absenter pour au moins trois semaines.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le CF Montréal a reçu une bien mauvaise nouvelle lundi, en apprenant que Quioto, touché à la jambe, devra s’absenter pour au moins trois semaines.

L’absence de l’ailier hondurien Romell Quioto pourrait servir de motivation au CF Montréal. C’est du moins ce qu’a fait valoir le milieu Victor Wanyama mercredi.

Le CF Montréal a reçu une bien mauvaise nouvelle lundi, en apprenant que Quioto, touché à la jambe, devra s’absenter pour au moins trois semaines. En plus de ses huit buts, Quioto a récolté six passes décisives, ce qui en fait le meilleur pointeur du club. C’est déjà la troisième fois cette saison que Quioto doit s’absenter pour blessure.

« C’est une perte énorme. Il jouait très bien, tout comme l’équipe, a d’abord indiqué Wanyama en visioconférence au sujet de Quioto, meilleur buteur du club avec huit réussites. Je crois toutefois que ça devrait motiver les joueurs qui seront appelés à le remplacer dans la formation. Souhaitons que ce soit l’attitude qui sera adoptée le temps que Romell aille mieux. »

En plus de Quioto, le CF Montréal est également privé de son deuxième meilleur franc-tireur en Mason Toye, auteur de sept buts jusqu’ici cette saison. Ces absences forceront-elles l’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, à modifier son approche ou ses schémas tactiques ?

« Sur le plan tactique, je ne pourrais le dire. Mais c’est clair que ce sont deux joueurs très importants. Perdre ses deux meilleurs buteurs, ça crée un vide à l’avant, a noté le milieu de terrain Joaquín Torres par le truchement d’un traducteur. De là à parler d’envisager un changement dans la manière de jouer, je ne saurais dire. »

Toye ne jouera plus de la saison. La bonne nouvelle dans le cas de Quioto, c’est que le CF Montréal profite actuellement de la pause internationale et que son prochain duel n’est pas prévu avant le 16 octobre, à domicile contre l’Union de Philadelphie.

Segment exigeant

 

Ce match contre l’Union marquera le début d’une deuxième séquence éreintante pour le club de Nancy : après sept matchs en 21 jours avant la pause, le CF Montréal devra négocier une série de sept nouvelles rencontres en 23 jours à son retour au jeu.

« Je pense que c’était le bon moment [pour la pause internationale], a admis Wanyama. Nous avons le temps non pas de nous remettre en forme, mais de travailler encore plus fort. Profitons de ce temps pour nous donner à fond afin d’être prêts quand les matchs reprendront. On ne peut pas y aller mollo maintenant, car nos matchs en demandent davantage. Nous devons être en grande forme. Quand les matchs reprendront, les entraînements se feront plus rares. »

Le CF Montréal occupe actuellement le septième et dernier rang donnant accès aux séries dans l’Association Est en vertu de sa fiche de 11-10-7 pour 40 points, le même total que D.C. United et New York City FC — un point devant Atlanta United. Tous ces clubs ont joué 28 rencontres.

L’Union occupe la troisième place dans l’Est avec 42 points en 27 matchs. Le club disputera sa 28e rencontre samedi, contre le FC Cincinnati, dernier dans l’Est.

À voir en vidéo