Le Canadien accorde une prolongation de contrat de trois ans à l’attaquant Jake Evans

Cette entente à un volet entrera en vigueur à compter de la saison 2022-2023 et rapportera à Evans un salaire moyen annuel de 1,7 million de dollars.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Cette entente à un volet entrera en vigueur à compter de la saison 2022-2023 et rapportera à Evans un salaire moyen annuel de 1,7 million de dollars.

Le Canadien de Montréal a accordé une prolongation de contrat d’une durée de trois saisons à l’attaquant Jake Evans.

Le directeur général Marc Bergevin en a fait l’annonce par communiqué, dimanche après-midi.

Cette entente à un volet entrera en vigueur à compter de la saison 2022-2023 et rapportera à Evans un salaire moyen annuel de 1,7 M$.

À sa première saison complète avec le Tricolore en 2020-2021, Evans a récolté trois buts et dix mentions d’aide en 47 parties. Le joueur de centre de 25 ans a également participé à sept rencontres des séries éliminatoires, inscrivant un but et une aide.

Ses éliminatoires avaient été écourtées après qu’il eut été victime d’une violente mise en échec de Mark Scheifele, au moment où Evans marquait un but dans un filet désert lors du premier match de la série de deuxième tour face aux Jets de Winnipeg, le 2 juin.

Evans a souffert d’une commotion cérébrale à la suite du geste de Scheifele, qui avait valu à ce dernier une suspension de quatre parties. Le Canadien a éventuellement balayé la série quatre de sept.

Evans est revenu au jeu pendant la finale contre le Lightning de Tampa Bay et pris part à trois rencontres, inscrivant une mention d’aide.

Natif de Toronto, Evans a disputé 60 matchs en carrière dans la Ligue nationale depuis ses débuts en 2019-2020 et obtenu cinq buts et 11 mentions d’aide.

Choix de septième tour du Canadien, 207e au total, lors du repêchage de 2014, Evans a aussi joué 118 matchs avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine, où il a amassé 83 points, dont 27 buts.

Camp du Rocket

 

La direction du Rocket de Laval a annoncé que 29 joueurs participeront au camp d’entraînement.

Ce camp s’est amorcé officiellement dimanche avec des rencontres d’équipe, des examens physiques et des tests d’équipement.

Les joueurs invités au camp sauteront sur la patinoire pour la première fois lundi matin, à 10 h 30. Ces séances seront fermées au public.

La liste des 29 joueurs inclut trois gardiens, dix défenseurs et 16 attaquants. L’organisation du Rocket a par ailleurs invité sept joueurs.

Josh Brook et Joël Teasdale demeureront sur la liste d’effectif du Canadien avec le statut de joueur blessé. Toutefois, ils poursuivront leur rééducation à Laval.

Le Rocket disputera deux matchs préparatoires, les 8 et 9 octobre contre les Senators de Belleville et les Marlies de Toronto au CAA Arena de Belleville.

La formation lavalloise entamera sa saison avec une série aller-retour de deux matchs contre Belleville, le vendredi 15 octobre à la Place Bell et le lendemain, à Belleville.

La saison dernière, le Rocket a largement dominé la section Canadienne de la Ligue américaine, créée exceptionnellement dans le contexte de la pandémie du coronavirus. L’équipe a présenté un dossier de 23 gains, neuf défaites en temps réglementaire et quatre autres en prolongation ou en fusillade.

Sa moyenne d’efficacité de, 694 a été la deuxième meilleure de tout le circuit, derrière les Bears de Hershey (,758).

Cette saison, le Rocket jouera dans la section Nord qui regroupera aussi Belleville, Toronto, les Monsters de Cleveland, les Americans de Rochester, le Crunch de Syracuse et les Comets d’Utica. Les équipes de cette section joueront 72 matchs.

Le Rocket entame un nouveau chapitre de sa jeune histoire alors que Jean-François Houle entamera sa première saison à la barre de l’équipe en relève à Joël Bouchard.

Ce dernier a quitté l’organisation après la dernière saison pour devenir l’entraîneur-chef des Gulls de San Diego, club-école des Ducks d’Anaheim dans la Ligue américaine.

À voir en vidéo