Un placement de David Côté offre une victoire de 23-20 aux Alouettes en prolongation

Un placement de 36 verges de David Côté en prolongation a offert aux Montréalais une victoire de 23-20 contre les Tiger-Cats de Hamilton, samedi.
Photo: Peter Power La Presse canadienne Un placement de 36 verges de David Côté en prolongation a offert aux Montréalais une victoire de 23-20 contre les Tiger-Cats de Hamilton, samedi.

Il ne s’agit que de leur troisième victoire de la saison, mais elle représente beaucoup plus pour Vernon Adams fils et les Alouettes de Montréal.

Un placement de 36 verges de David Côté en prolongation a offert aux Montréalais une victoire de 23-20 contre les Tiger-Cats de Hamilton, samedi.

 

Non seulement les Alouettes ont effacé un déficit de 14 points au quatrième quart pour signer leur première victoire en trois matchs, mais ils ont également mis fin à la séquence de 11 victoires à domicile des Tiger-Cats devant une salle comble de 18 000 spectateurs au Tim Horton Field.

« Ça montre que nous sommes des guerriers et que nous allons rester solidaires quoi qu’il arrive, a révélé Adams. Nous allons continuer à nous battre ensemble. »

Le botté victorieux de Côté est survenu après que Chris Ackie eut récupéré le ballon échappé par Sean Thomas Erlington lors de la première possession des Ti-Cats en prolongation.

 

« Tout le monde est simplement soulagé, a constaté le secondeur montréalais Patrick Levels. Excité mais soulagé d’enlever enfin cette épine du pied.

« Mettre fin à cette séquence de défaites était importante. Les battre ici, c’est bien, mais au bout du compte, peu importait l’équipe, nous avions besoin de cette victoire. Il s’avère que c’était Hamilton. »

Le placement de 55 verges de Taylor Bertolet contre le vent lors du dernier jeu du quatrième quart a forcé la prolongation. Quelques instants auparavant, les Alouettes avaient pris les devants pour la première fois du match, 20-17, à la suite d’une passe de touché de 28 verges d’Adams à Eugene Lewis avec 29 secondes à jouer.

Adams a complété cette passe sur un troisième essai et 20 verges après avoir été victime d’un sac de Tunde Adeleke. Avec l’issue du match en jeu, Adams, avec calme, a rejoint Lewis, qui a capté le ballon même s’il était étroitement surveillé.

« C’est Gino, a commenté Adams. Il me dit toujours : ’Tu me lances le ballon et les chances sont de 90-10, 90 % que je l’attrape.’»

Courageux Adams

 

Menée 17-3 après trois quarts, la troupe de Khari Jones a profité d’un revirement au début du dernier quart pour récupérer le ballon à la ligne de 26 dans le territoire adverse. Deux jeux plus tard, Adams a complété une passe de touché de 26 verges à Jake Wieneke pour réduire l’écart à sept points.

On a ensuite eu droit à une fin de match qui a tenu les spectateurs en haleine.

Les Alouettes (3-4) peuvent remercier leur quart pour cette victoire, lui qui a fait fi de la douleur pour revenir au jeu en deuxième demie après s’être blessé à la cheville gauche en début de match. Il a terminé le match avec 17 passes complétées en 26 tentatives, des gains de 209 verges et deux touchés.

Le club montréalais s’installe au troisième rang de la section Est, deux points derrière les Tiger-Cats (4-4) et les Argonauts de Toronto (4-3).

Les Alouettes disputeront leur prochain match au stade Percival-Molson, le 11 octobre, contre le Rouge et Noir d’Ottawa (2-5), qui a vaincu le Elk d’Edmonton 34-24, mardi.

Adams est d’avis que cette victoire pourrait dynamiser l’équipe, qui a toutefois encore fait preuve d’indiscipline — 12 pénalités pour des pertes de 125 verges.

Nous allons regarder le film du match, en tirer des leçons et nous préparer pour Ottawa, a-t-il dit. C’est une bonne équipe, ils vont être stimulés à la suite de leur dernier match… alors nous devons nous assurer d’être prêts. »

À voir en vidéo