Les Sénateurs malmènent le Canadien 7-2

Jake Allen, qui a défendu le filet du Canadien pendant 40 minutes, a fait du mieux qu’il a pu dans les circonstances et cédé six buts sur 29 tirs.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Jake Allen, qui a défendu le filet du Canadien pendant 40 minutes, a fait du mieux qu’il a pu dans les circonstances et cédé six buts sur 29 tirs.

Rome ne s’est pas bâtie en un jour. Et le Canadien non plus. L’entraîneur-chef Dominique Ducharme a poursuivi ses expériences en présaison et ses hommes se sont inclinés 7-2 devant les Sénateurs à Ottawa, vendredi soir.

« [L’exécution n’était pas au rendez-vous]. Surtout en deuxième période. Nous sommes revenus à 4-2, et ils [les Sens] ont marqué tout de suite. Je n’ai pas aimé comment on a réagi, mais encore là, il faut prendre le temps de former notre groupe. Et on est loin de l’être, surtout ce soir », a déclaré Ducharme après la rencontre.

Si certains ont laissé une bonne impression auprès de l’état-major du Canadien, malgré l’allure de la rencontre, d’autres ont éprouvé plus de difficulté.

Parmi les joueurs en audition qui espèrent se tailler une place avec l’équipe cette saison, l’attaquant Ryan Poehling a offert une performance plutôt effacée dans la défaite des siens.

Ce fut tout le contraire pour Raphaël Harvey-Pinard, dynamique et impliqué dans toutes les facettes du jeu — même s’il n’a pu trouver le fond du filet adverse.

Harvey-Pinard s’est notamment signalé en première période en se moquant d’Alex Formenton en deux-contre-un avant de refiler le disque à Jake Evans, seul devant Matt Murray. Le gardien des Sénateurs a cependant eu le dernier mot sur la séquence.

Le Québécois a de nouveau frappé à la porte quelques instants plus tard, à la suite d’une belle pièce de jeu orchestrée par Joel Armia et Evans, mais il a été frustré par Murray.

De son côté, sans être flamboyant, le défenseur Kaiden Guhle s’est révélé honnête en défensive — tantôt aux côtés du vétéran David Savard, tantôt avec Chris Wideman.

Interrogé sur le jeu de ses jeunes joueurs, et en particulier de Poehling, Ducharme a refusé de le blâmer pour le résultat final.

 

« Ç’a été un match ordinaire, personne ne s’est vraiment démarqué. C’est un peu comme à Toronto, dans ce sens-là. En général, ce n’était pas un grand match. C’est sûr que pour un individu, un joueur là-dedans, ce n’est pas évident de se démarquer. C’est dur de porter un jugement juste sur un gars », a dit Ducharme.

Contrairement à lundi soir face aux Maple Leafs de Toronto, le trio composé de Jonathan Drouin, Christian Dvorak et Josh Anderson n’a pas été aussi dominant face aux Sens. Il a tout de même offert quelques belles séquences offensives, ce qui laisse entrevoir de belles choses pour l’avenir.

Dans la défaite, le Canadien a perdu les services du défenseur Sami Niku. Le Finlandais, qui disputait son premier match dans l’uniforme tricolore, a été victime d’une lacération au visage en fin de première période à la suite d’une mise en échec de dos de l’attaquant des Sens Josh Norris. Niku n’est d’ailleurs pas revenu au jeu, ennuyé par une blessure au « haut du corps ».

Austin Watson, Formenton, deux fois, Nick Paul, Drake Batherson, Egor Sokolov et Norris ont touché la cible pour les Sénateurs.

 

Alex Belzile et Dvorak ont noirci la feuille de pointage pour le Canadien.

Jake Allen, qui a défendu le filet du Canadien pendant 40 minutes, a fait du mieux qu’il a pu dans les circonstances et cédé six buts sur 29 tirs. Kevin Poulin a cédé un filet supplémentaire sur cinq tirs devant la cage du Tricolore.

Les deux équipes ont ensuite pris part à une séance de tirs de barrage sans véritable enjeu, outre celui d’évaluer les habiletés offensives de certains joueurs. Artem Zub et Tyler Ennis ont fait vibrer les cordages contre Poulin, tandis qu’Armia a été le seul à déjouer Murray.

Il est à noter qu’après la rencontre, le Canadien a retranché les attaquants Lukas Vejdemo, Alexandre Fortin et Jan Mysak.

Le CH affrontera de nouveau les Sénateurs dans moins de 24 heures, cette fois-ci au Centre Bell.

Échos de vestiaire

 

L’attaquant Alex Belzile, qui a inscrit un but et appliqué trois mises en échec pendant le match, ne veut pas compliquer les choses.

« Ce qui fait mon succès, c’est que je n’essaie pas de suranalyser les choses. Je ne me pose pas de question. Chaque fois que je saute sur la patinoire, j’ai une approche très simple. Je pense qu’à 30 ans, je me contente de donner mon maximum et d’avoir du plaisir. Je me compte simplement chanceux de pouvoir endosser le chandail du Canadien, donc c’est la pédale au plancher toutes les fois. »

Le défenseur Kaiden Guhle lutte pour se faire une place à la ligne bleue avec le grand club, et il n’a pas connu la performance espérée.

« Ça n’a pas été notre meilleur match. Nous aurions pu faire du meilleur boulot en défensive. C’est une défaite d’équipe, car ç’a été difficile à tous les niveaux. Il faut retourner sur la patinoire demain (samedi), analyser le match de ce soir et être meilleurs lors du prochain match. »

Le défenseur Chris Wideman croit qu’il faut faire preuve de résilience, même dans l’adversité.

« Quand un match est hors de portée, il faut quand même continuer de s’acharner. En troisième période, nous avons obtenu de bonnes chances de marquer en supériorité numérique. Pour notre groupe, du moins, personne n’a baissé les bras. Nous avons tenté de bâtir sur ce que nous avons accompli au cours des derniers matchs, mais c’est encore un’work in progress’. Je peux juste vous assurer que notre groupe de cinq joueurs faisait tout pour marquer en troisième période. »

À voir en vidéo