Katie Vincent triomphe à Copenhague

Vincent n’avait jamais remporté de médaille sur cette distance à cet événement. On la voit ici lors des Jeux olympiques de Tokyo.
Photo: Kirsty Wigglesworth Associated Press Vincent n’avait jamais remporté de médaille sur cette distance à cet événement. On la voit ici lors des Jeux olympiques de Tokyo.

L’Ontarienne Katie Vincent a remporté le 200 m en C1 aux Mondiaux de sprint en canoë, dimanche.

Vincent n’avait jamais remporté de médaille sur cette distance à cet événement.

Sa coéquipière et partenaire de C2 Laurence Vincent-Lapointe avait remporté six des huit derniers titres.

Vincent a réussi une percée avec un chrono de 46,52 secondes, battant l’Espagnole Antia Jacome (46,79) et la Polonaise Dorota Borowska (46,90).

« Il y a eu tellement de travail acharné ces dernières années pour en arriver là, a dit l’athlète de Mississauga. J’ai très hâte à la suite. »

« J’ai vraiment l’impression que c’est un début pour moi. J’ai vraiment hâte aux championnats du monde l’année prochaine, à la maison.

Vincent réside à Dartmouth en Nouvelle-Écosse, et la prochaine édition de ces Mondiaux se tiendra à Halifax, du 3 au 7 août 2022.

« Être la championne du monde en titre, ça va être super excitant. »

Lors de la récente Olympiade, elle et Vincent-Lapointe ont terminé en troisième place au C2, au 500 mètres.

« J’ai eu des hauts et des bas depuis Tokyo, a dit Vincent. Il y avait beaucoup d’émotions et de choses à traiter, et il y en a toujours. Ç’a m’a permis de continuer, et j’ai renoué avec mon amour pour ce sport. »

La Néo-Zélandaise Aimee Fisher a remporté son premier titre mondial en K1 500, une course dans laquelle sa coéquipière Lisa Carrington était la championne du monde en titre et l’actuelle championne olympique.

Fisher a été exclu de manière controversée de l’équipe néo-zélandaise des Jeux de Tokyo.

« Cette victoire est si spéciale, pour tout le monde à la maison, a déclaré Fisher.

« Ça a été dur. Il y a eu des moments où je voulais m’éloigner et abandonner, parce que je ne pensais pas pouvoir le faire. Mais c’est la cerise sur le gâteau de me montrer que je peux le faire. »

Les Italiens Nicolae Craciun et Daniele Santini ont prévalu au C2 500, qui s’ajoutera au programme olympique de Paris 2024.

La Hongrie et la Russie ont fini respectivement deuxième et troisième.

Les Espagnols Marcus Walz et Rodrigo Germade ont remporté le K2 500, une épreuve qui sera également ajoutée au calendrier olympique 2024.

L’Allemagne a remporté l’argent et la Slovaquie le bronze.

Les Biélorusses Marharyta Makhneva, Nadzeya Liapeshka, Volha Khudzenka et Maryna Litvinchuk ont remporté le K4 féminin.

La Hongrie et la Russie ont complété le podium.

À voir en vidéo