Le CF Montréal arrache la victoire au Chicago Fire

Joaquin Torres (à droite), du CF de Montréal, se rapproche du gardien de but du Chicago Fire, Gabriel Slonina, lors de la première mi-temps du match de dimanche, remporté par la formation montréalaise.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Joaquin Torres (à droite), du CF de Montréal, se rapproche du gardien de but du Chicago Fire, Gabriel Slonina, lors de la première mi-temps du match de dimanche, remporté par la formation montréalaise.

Après une première mi-temps peu convaincante face à une équipe qui semble avoir fait une croix sur la saison 2021, le CF Montréal a fait tourner le vent en deuxième moitié de rencontre et a remporté une victoire de 2-0 contre le Fire de Chicago au stade Saputo.

Pour récolter ce deuxième gain d’affilée et ajouter trois points au classement, le CF Montréal a d’abord eu besoin de la vigilance du gardien James Pantemis en première mi-temps, puis du cinquième but de la saison de Romell Quioto, à la 60e minute.

Pantemis a bloqué cinq tirs pour son troisième blanchissage de la saison et son premier contre un club autre que l’Inter Miami CF.

Pendant la pause de la mi-temps, l’entraîneur-chef Wilfried Nancy a par ailleurs remanié sa formation pour essayer de contrer la tactique mise en place par son rival. « On devait mettre plus de vitesse dans notre jeu en deuxième demie. On n’avait pas besoin spécialement de les attirer pour prendre de la vitesse parce qu’ils étaient déjà installés avec un bloc bas. J’ai demandé aux joueurs de jouer plus rapidement et de trouver les joueurs plus entre les lignes pour les déséquilibrer », a expliqué l’entraîneur-chef du CF Montréal.

Pour arriver à ses fins, Nancy a décidé de remplacer Samuel Piette par Ahmed Hamdi au tout début de la seconde mi-temps. « J’ai dit à Samuel que j’allais le sortir. Et je tiens à remercier Sam. Je lui ai dit que je changeais tactiquement, et il savait la raison. Son état d’esprit a été irréprochable. Il a galvanisé l’équipe. Bravo à lui. C’est grâce à cela qu’on a gagné le match », a affirmé Nancy après la rencontre.

Le deuxième but du CF Montréal lui a été crédité quand Carlos Téran, du Fire, a fait dévier derrière le jeune gardien Gabriel Snolina une tentative de passe de Mathieu Choinière, à la 80e minute de jeu.

Grâce à ce gain, le CF Montréal (10-8-7) occupe le cinquième rang dans l’Est avec 37 points, un de plus qu’Atlanta United. Les deux clubs ont joué 25 matchs. « C’est une victoire importante. On devait rester concentré sur ce qu’on doit faire et ne pas trop penser au classement et aux éliminatoires », a déclaré le défenseur Rudy Camacho.

L’équipe montréalaise a aussi gagné quatre de ses sept dernières rencontres, une séquence durant laquelle elle a récolté 14 points sur une possibilité de 21.

« Il y a toujours des hauts et des bas dans une saison. Il est important que nous commencions dès maintenant à nous sentir bien les uns par rapport aux autres », a déclaré Djordje Mihailovic, qui affrontait son ancien club pour une deuxième fois cette saison.

Mercredi, l’équipe montréalaise entamera sa quête d’un deuxième championnat canadien en trois saisons alors qu’il affrontera les HFX Wanderers, une formation de Halifax qui évolue dans la Première Ligue canadienne.

Pantemis à la rescousse

Les milliers de partisans réunis dans les gradins du stade Saputo ont pu savourer le doux soleil qui enveloppait l’enceinte sportive… à défaut d’actions spectaculaires et dangereuses du CF Montréal pendant la première demie.

Les actions dangereuses sont plutôt venues du camp adverse. Le Fire a d’ailleurs complété les 45 premières minutes de jeu avec six tirs tentés et quatre tirs cadrés. Dans un intervalle d’à peine une minute tôt dans la rencontre, Pantemis a été appelé à se signaler sur des actions de Mauricio Pineda et de Fabian Herbers.

Peu après la première demi-heure de jeu, Pantemis a eu l’aide de Camacho qui a fort probablement sauvé un but en repoussant de la tête un ballon qui semblait se diriger vers le fond du filet, à la suite d’une tête de Pineda.

Bien qu’ils aient contrôlé le ballon pendant 58 % du temps en première demie, les joueurs de Wilfried Nancy ont été limités à un seul tir tenté vers Slonina pendant cette mi-temps, celui de Victor Wanyama qui a raté l’objectif.

La formation montréalaise s’est montrée beaucoup plus vigoureuse et incisive au retour des deux équipes sur la pelouse. Ses efforts ont rapporté environ un quart d’heure plus tard lorsque Quioto a complété un échange de passes à quatre impliquant Camacho, Zorhan Bassong, Quioto lui-même et Mihailovic.

Ce dernier récoltait du même coup une 11e passe décisive en 2021, deux de moins que le record d’équipe qui appartient à Ignacio Piatti depuis 2018.

À la 77e minute, le Fire croyait avoir créé l’égalité sur un but de Herbers, mais quelques secondes auparavant, Miguel Navarro s’était placé en position hors jeu, annulant le filet de Herbers.

À voir en vidéo