Mené par Quioto et avec un joueur de plus, le CF Montréal défait Orlando City 4-2

Le CF Montréal a signé une précieuse victoire de 4-2 contre le Orlando City SC, mercredi soir à Orlando.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le CF Montréal a signé une précieuse victoire de 4-2 contre le Orlando City SC, mercredi soir à Orlando.

Aidé par une performance inspirée de Romell Quioto, mais aussi par l’expulsion du meilleur buteur chez son adversaire en première demie, le CF Montréal a signé une précieuse victoire de 4-2 contre le Orlando City SC, mercredi soir à Orlando.

Quioto a dirigé l’attaque avec un but et deux aides décisives. Sa deuxième a mené au filet victorieux de Lassi Lappalainen inscrit à la 73e minute.

Mathieu Choinière, en première demie, et Sunusi Ibrahim, tard en deuxième demie, ont inscrit les autres buts de la formation montréalaise. À l’instar de Quioto, Djordje Mihailovic a récolté deux aides décisives.

Il reste que le CF Montréal a donné la frousse à ses partisans en laissant filer une avance de 2-0 même s’il évoluait à 11 joueurs contre 10 à la suite de l’expulsion de Nani, sanctionné avec deux cartons jaunes en moins de 10 minutes avant la fin de la première demie.

Malgré ce déficit numérique, Robin Jansson, à la 40e minute, et Ruan, en deuxième demie, ont quand même ramené les deux équipes à la case de départ avant que Lappalainen ne rompe l’égalité.

« J’aimerais vivre un match un peu tranquille de temps en temps, où on est en contrôle de la situation. 2-0, 11 contre 10, on se met dans les problèmes tout seul. Après, on est obligé d’aller chercher, encore, l’énergie qu’il faut pour gagner ce match-là », a déclaré l’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, sur un ton qui laissait transpirer davantage du soulagement que du mécontentement.

Avec sa victoire, le CF Montréal (9-8-7) est de retour au cinquième rang dans l’Association Est avec 34 points à égalité avec D.C. United. Atlanta United n’est qu’à un point de ces deux équipes.

La formation montréalaise disputera son prochain match dimanche après-midi au stade Saputo face au Fire de Chicago.

Quioto se manifeste, Nani s’en va

La première demie aura permis à deux des joueurs clés de chacune des deux équipes de poser des gestes qui auront eu une grande influence sur l’issue de la rencontre.

Chez le CF Montréal, ce joueur a été Quioto. Inséré au sein de l’alignement partant, le Hondurien a d’abord contribué au premier but du match, celui de Choinière à la 18e minute, à la suite d’une belle passe lobée.

Puis à la 37e minute, Quioto a profité, à son tour, d’une belle passe de Mihailovic pour porter le score 2-0 en faveur de la formation montréalaise.

Ce but est venu à peine deux minutes après que Nani, le meilleur marqueur du Orlando avec neuf buts, eut écopé son deuxième carton jaune dans le match à la suite d’un tacle trop agressif à l’endroit de Mihailovic en zone centrale, à la 35e minute, laissant Orlando avec 10 joueurs sur le terrain.

Malgré ce désavantage numérique, Jansson est parvenu à déjouer James Pantemis et à réduire l’avance du CF Montréal à 2-1 avant la fin de la première demie à la suite d’une phase de jeu arrêté sur laquelle la défensive montréalaise a mal paru.

Ce but a semblé donner des ailes aux joueurs d’Orlando qui ont effectué de bonnes incursions en territoire montréalais au début de la deuxième demie.

L’une d’elles a mené au but égalisateur de Ruan à la 63e minute.

« C’est sûr que tout le groupe n’a pas aimé le deuxième but, on aurait aimé mieux ne pas le prendre. Mais j’ai trouvé tout le monde vraiment calme », a déclaré Choinière.

« On savait qu’on avait le ballon, qu’on avait le contrôle du match, surtout grâce à leur carton rouge et de la façon dont on jouait. Donc, on est resté calme et on savait que la fatigue allait entrer dans leurs jambes, et c’est exactement ce qui s’est passé. Et on a pu profiter, après ça, des joueurs qui ont fait de bonnes entrées, qui nous ont donné de la fraîcheur », a renchéri Choinière.

L’un des joueurs qui a apporté de la fraîcheur a été Lappalainen. Inséré pendant la 69e minute de jeu, le Finlandais a profité d’un dernier moment de magie de Quioto pour réussir son premier but de la saison, à sa première sortie depuis le 25 juillet, pour redonner l’avance à la formation montréalaise.

Dépêché dans la mêlée à la place de Quioto à la 78e minute, Ibrahim a ajouté le filet d’assurance seulement deux minutes après son entrée dans le match.

À voir en vidéo