L’entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones, positif à la COVID-19

Jones a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 dimanche et il doit s’isoler du reste de l’équipe pour une durée minimale de 10 jours.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Jones a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 dimanche et il doit s’isoler du reste de l’équipe pour une durée minimale de 10 jours.

Les Alouettes de Montréal seront privés de leur entraîneur-chef, Khari Jones, samedi, contre les Lions de la Colombie-Britannique. C’est son adjoint, André Bolduc, qui prendra le relais, et ce dernier se dit prêt à faire face à la musique.

Jones a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 dimanche et il doit s’isoler du reste de l’équipe pour une durée minimale de 10 jours.

« La nouvelle a été un choc pour moi, a reconnu Jones en visioconférence depuis son domicile où il est confiné. Danny [Maciocia, le directeur général] m’a appelé et il m’en a informé. J’étais un peu fatigué à mon retour de Vancouver, mais rien d’anormal. Je suis heureux de ne pas l’avoir propagé [le virus] à d’autres au sein de l’équipe. »

Un plan de secours

L’équipe a confirmé que les joueurs et le personnel de l’équipe ont tous été testés de nouveau, lundi, et qu’aucun autre cas au sein du groupe n’a été détecté pour l’instant.

Jones, qui ignore comment il a pu être infecté bien qu’il soit doublement vacciné, affirme se porter bien et ajoute qu’il demeure constamment en contact avec les médecins de l’équipe.

Même confiné, il continue de s’impliquer activement dans la préparation de son équipe et a même suivi l’entraînement à distance mardi. Il n’est pas trop inquiet en vue du match de samedi.

« J’ai confiance en Vernon [Adams, le quart-arrière] et dans le groupe de joueurs que nous avons réuni. J’ai aussi confiance dans le groupe d’instructeurs en place. » Il a d’ailleurs rappelé qu’un plan avait été prévu avant le début de la saison dans l’éventualité où un membre de l’équipe d’entraîneurs serait infecté et que celui-ci a tout simplement été appliqué.

Les Alouettes (2-2) occupent le deuxième rang de la section Est, sur un pied d’égalité avec les Tiger-Cats d’Hamilton, qui ont toutefois disputé un match de plus.

À voir en vidéo