Lestage veut rester prêt pour les opportunités avec les Seahawks

Lestage a pris part aux trois matchs préparatoires des Seahawks, les 14, 21 et 28 août.
Photo: Twitter / Seahawks Lestage a pris part aux trois matchs préparatoires des Seahawks, les 14, 21 et 28 août.

Le joueur de ligne offensive Pier-Olivier Lestage ne voit pas comme un prix de consolation le fait d’être dans l’équipe d’entraînement des Seahawks de Seattle.

« Ce n’est vraiment pas une défaite (de me retrouver sur cette brigade), a dit le Québécois de 24 ans lors d’un appel-conférence, jeudi. C’est une victoire de rester ici et de pouvoir continuer à m’améliorer chaque jour.

« Les entraîneurs nous rappellent souvent qu’il y aura des occasions et qu’il faut rester prêt. »

Les Seahawks ont engagé l’ancien des Carabins de l’Université de Montréal le 13 mai dernier, comme joueur autonome non repêché.

Suite au camp, il a d’abord été retranché, avant qu’on lui fasse signe de nouveau.

« Pendant quelques heures, il y avait un doute : oui j’étais retranché, mais est-ce qu’on allait me garder dans l’équipe d’entraînement ?

« C’est sûr que c’était stressant, a admis l’athlète de Saint-Eustache. J’étais super content d’apprendre peu après que je faisais partie de la brigade d’entraînement. »

Lestage a pris part aux trois matchs préparatoires des Seahawks, les 14, 21 et 28 août.

« En général, je dirais que ça s’est bien passé. Le premier match préparatoire a été un baptême de feu. J’avais peut-être fait une seule séance de pratique avec épaulettes, a dit le colosse de six pieds trois pouces et 312 livres.

« J’avais beaucoup de choses à rattraper. À chaque match, on m’a seulement utilisé au dernier quart, mais je pense que j’ai été capable de montrer de bonnes choses. »

Contre les Raiders de Las Vegas, il a vécu le premier match où des partisans étaient admis au Allegiant Stadium.

 

« À notre arrivée sur le terrain, on s’est fait huer super fort, a dit Lestage. Après l’hymne national j’ai eu un petit moment où je le réalisais, “je suis dans la NFL”, mais j’essaie de garder la tête froide par rapport à ça.

« C’est plaisant mais en même temps, je ne suis plus un gars qui est un partisan de la NFL : j’en fais partie. C’est mon travail. »

Lestage veut se concentrer sur ses chances de percer un jour l’alignement régulier.

« Je pense être un projet à long terme. Ils ne me l’ont pas dit dans ces mots-là mais selon eux, j’ai un très bon potentiel, a mentionné le garde.

« Je dois continuer de travailler fort techniquement et mentalement, en plus d’étudier un peu plus le jeu.

« Mes objectifs sont d’être un bon coéquipier, de procurer de bonnes situations de jeu à l’équipe régulière. Je veux aussi travailler sur un peu tout pour faire en sorte que l’an prochain, je fasse partie de la formation numéro 1, et non de l’équipe d’entraînement. »

Superbe ambiance

 

Seattle a remporté le Super Bowl en février 2014, puis a subi la défaite au grand match en 2015.

L’an dernier le club a gagné 12 parties mais s’est vu écarté dès le premier tour, par les Rams.

« L’ambiance est super bonne dans l’organisation, a dit Lestage. Je crois que ça part de Pete Carroll, qui a fait du beau travail pour inculquer sa culture. On voit tout de suite qu’il est un excellent leader, qui excelle dans ce qu’il fait.

« Il connaît à fond la NFL. Le connaissant avant d’arriver ici, de maintenant le voir dans les réunions chaque jour et parfois le croiser et le saluer, c’est spécial. C’est vraiment fun.»

Le camp d’entraînement des Seahawks se trouve à Renton, en banlieue sud de la ville reconnue entre autres pour la célèbre Space Needle.

« Je n’ai pas encore eu le temps de visiter Seattle, a dit Lestage. Je me suis peut-être rendu à Seattle une fois jouer un peu les touristes. C’est sûr que je vais vouloir le faire dans les prochaines semaines. »

L’équipe va entamer la saison régulière ce dimanche, à Indianapolis.

Lestage a disputé trois saisons avec les Carabins (2017-19).

 

En mai, il a été choisi 10e au total par les Alouettes de Montréal, lors du repêchage de la LCF.

À voir en vidéo