Un retour à domicile sans les Ultras pour le CF Montréal

Des partisans du Onze montréalais durant un match au stade Saputo, en septembre l’an dernier
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Des partisans du Onze montréalais durant un match au stade Saputo, en septembre l’an dernier

Depuis une quinzaine de mois, l’Impact de Montréal, ou CF Montréal, a joué des matchs locaux dans des conditions pour le moins diverses ; au Stade olympique, en Floride, au New Jersey, au stade Saputo devant une poignée de spectateurs, puis devant des foules plus considérables. Samedi, les joueurs montréalais y feront leur retour après une absence de deux semaines, mais sans quelques-uns de leurs plus ardents supporters.

Jeudi après-midi, le défenseur central Rudy Camacho et le milieu de terrain Victor Wanyama ont dû répondre à presque autant de questions sur la fermeture de la section 132, annoncée la veille par la direction de l’équipe, que sur la visite du Nashville SC samedi.

La section 132, située derrière l’un des deux filets, est celle qui réunit, notamment, les membres des Ultras, parmi d’autres partisans. La direction du CF Montréal a décidé de la fermer pour une période indéterminée à compter du match de samedi. Selon l’équipe, des agissements répétés de violence, d’agression verbale et physique, d’intimidation et de vandalisme, ainsi que l’utilisation fréquente de fumigènes, de dispositifs incendiaires et d’autres objets pyrotechniques non autorisés, ont continué à croître dans la section 132.

Sans se défiler, Camacho et Wanyama se sont exprimés sur la question. Mais ils l’ont fait avec prudence.

« J’espère qu’il n’y aura pas un gros impact, il y avait une bonne ambiance lors des derniers matchs », a commenté Camacho, qui ratera cet important duel en raison d’une accumulation de cartons jaunes.

« Pour être honnête, je ne connais pas toute l’histoire, et je n’ai pas trop envie d’en parler vu que je ne suis pas informé sur toute l’histoire, mais je crois qu’il y aura d’autres supporters. Donc, j’espère que les autres supporters seront là pour nous et qu’il y aura la même ambiance qu’aux matchs précédents. Ça pourra nous aider. On joue contre une grosse équipe et on va avoir besoin de nos supporters », a ajouté Camacho.

Pour Wanyama, une équipe a toujours besoin du soutien de ses partisans. Toutefois, a-t-il laissé sous-entendre, certains gestes n’ont tout simplement pas leur place. « Je pense que les fans représentent un élément très important du sport, et tout le monde veut que les fans soient présents. Mais il n’y a pas de place au soccer pour la violence et l’intimidation », a fait remarquer le Kényan.

Fins de matchs

 

La simple mention du Nashville SC ne rappelle pas de bons souvenirs aux joueurs du CF Montréal.

L’équipe du Tennessee, issue de l’élargissement des cadres qui a précédé le début de la saison 2020, affiche un dossier d’un gain et de deux matchs nuls contre la formation montréalaise depuis son entrée dans le circuit Garber.

Les deux verdicts nuls sont survenus cette saison, lors de rencontres disputées au domicile du Nashville SC et lors desquelles le CF Montréal a laissé filer une avance de 2-0, le 24 avril, puis de 1-0, le 26 juin.

Lors de cette dernière partie, les hommes de Wilfried Nancy ont concédé le but égalisateur pendant la quatrième minute des arrêts de jeu de la deuxième demie. « On tâche de faire de notre mieux et on essaie de garder une avance aussi longtemps que nous le pouvons, mais ce sont des choses qui peuvent se produire », a rappelé Wanyama lorsqu’il a été questionné sur les insuccès passés de l’équipe dans les derniers moments de certaines parties.

« Nous avons appris de cela, et je pense que nous avons commencé à nous améliorer à cet égard. Nous souhaitons pouvoir continuer dans cette veine. »

Le match réunira deux équipes qui connaissent de bons moments. Le CF Montréal (8-7-7) n’a pas perdu à ses quatre dernières sorties (2-0-2), tandis que le Nashville SC (9-2-11) présente une fiche de trois gains et un verdict nul à ses quatre dernières sorties.

Par ailleurs, le CF Montréal n’a toujours pas perdu au stade en 2021. Quant au Nashville SC (1-2-5), il ne compte qu’une seule victoire à l’étranger, acquise à son dernier match sur la route, le 28 août dernier à Atlanta.

Selon Camacho, le Nashville SC représente un rival de qualité. Un rival qui affiche un différentiel de plus 16 au chapitre des buts marqués et concédés. En comparaison, celui du CF Montréal est de plus 3.

 

« On sait que Nashville forme une bonne équipe en ce moment. Elle joue bien depuis le début de saison aussi, et en ce moment, elle est encore meilleure », a-t-il noté.

« Il faudra être solide dans notre surface. (Ses joueurs) jouent beaucoup sur les centres et aussi sur les contre-attaques. Il va falloir être vigilants derrière. »

À voir en vidéo