Leylah Fernandez s’incline en double à New York, mais Gabriela Dabrowski progresse

La Canadienne Leylah Fernandez et sa coéquipière Erin Routliffe ont perdu en trois manches de 6-1, 4-6, 6-2 contre les Roumaines Elena-Gabriela Ruse et Monica Niculescu.
Photo: John Minchillo Associated Press La Canadienne Leylah Fernandez et sa coéquipière Erin Routliffe ont perdu en trois manches de 6-1, 4-6, 6-2 contre les Roumaines Elena-Gabriela Ruse et Monica Niculescu.

Alors que le parcours de rêve en simple de la Canadienne Leylah Fernandez suit son cours, celui en double a pris fin lundi.

La joueuse de 19 ans et sa coéquipière Erin Routliffe ont perdu en trois manches de 6-1, 4-6, 6-2 contre les Roumaines Elena-Gabriela Ruse et Monica Niculescu au troisième tour des Internationaux des États-Unis.

Fernandez et Routliffe n’avaient pas perdu un set depuis le début du tournoi de double, mais elles ont trouvé chaussure à leur pied contre les Roumaines, qui ont aisément dominé la première manche.

Après avoir été brisées lors de leurs deux premières parties au service en deuxième manche, Fernandez et Routliffe ont montré beaucoup de caractère pour briser leurs adversaires trois fois pour forcer la tenue d’un set ultime.

Niculescu et Ruse ont fait preuve d’efficacité en troisième manche et elles ont finalement triomphé à leur première balle de match.

Gabriela Dabrowski, avec sa coéquipière Luisa Stefani, est la seule Canadienne encore en lice pour le titre en double.

Dabrowski et Stefani, cinquièmes têtes de série, sont venues de l’arrière pour vaincre les Ukrainiennes Dayana Yastremska et Marta Kostyuk 6-7 (5), 6-4, 6-2 et accéder aux quarts de finale.

Fernandez poursuivra sa route en simple mardi, lorsqu’elle croisera le fer avec l’Ukrainienne Elina Svitolina lors des quarts de finale du tournoi.

En soirée, la Canadienne Bianca Andreescu a tout donné, mais elle s’est inclinée 6-7 (2), 7-6 (6), 6-3 contre la Grecque Maria Sakkari.

Visiblement dérangée par un inconfort à la cuisse gauche lors de la troisième manche, Andreescu a continué à courir toutes les balles du mieux qu’elle pouvait le faire, mais Sakkari a utilisé sa puissance pour la bousculer.

Sakkari, 17e tête de série, a fermé les livres à sa quatrième balle de match, après 3h30 de jeu. Elle se mesurera maintenant à la Tchèque Karolina Pliskova, en quarts de finale.

À voir en vidéo