Kotkaniemi aurait aimé que son développement soit mieux géré chez le Canadien

En carrière, Kotkaniemi a inscrit 22 buts et 40 aides en 171 parties dans la LNH.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne En carrière, Kotkaniemi a inscrit 22 buts et 40 aides en 171 parties dans la LNH.

L’attaquant Jesperi Kotkaniemi n’a pas caché dimanche que son développement aurait pu avoir été mieux géré par le Canadien, bien qu’il assure ne garder aucune rancœur envers Marc Bergevin et le club montréalais.

« Ç’aurait pu être mieux… ç’aurait pu être mieux, mais nous avons participé à la série finale de la Coupe Stanley l’an dernier. C’est donc difficile de mettre le blâme sur quelqu’un », a d’abord mentionné Kotkaniemi en visioconférence.

« Mais vous savez, j’occupais un certain rôle depuis deux ans… J’ai senti la confiance des Hurricanes envers moi dès notre premier entretien. C’est rafraîchissant quand quelqu’un croit en toi », a ajouté le hockeyeur de Pori, en Finlande, avant de laisser planer un lourd silence.

Évidemment, la pilule est toujours plus facile à avaler lorsqu’elle est accompagnée d’un salaire annuel de 6,1 millions de dollars US.

Rappelons que les Hurricanes ont soumis une offre hostile de ce montant pour une saison à Kotkaniemi il y a une semaine, et le Canadien a choisi samedi de ne pas égaler l’offre pour les services de l’attaquant finlandais, qui était joueur autonome avec compensation.

Une situation qui a paru surprendre le principal intéressé.

« Oui, j’ai été surpris et excité quand j’ai reçu l’offre. Je me suis tout de suite renseigné sur la Caroline, et j’ai discuté avec "Tom" (Thomas Dundon, le propriétaire des Canes). J’ai aussi discuté avec certains joueurs, qui m’ont encouragé et qui semblaient heureux pour moi. […] Les Hurricanes seront des prétendants à la Coupe Stanley la saison prochaine, et tous les joueurs veulent se retrouver dans une situation semblable », a évoqué Kotkaniemi.

Ce dernier a précisé du même souffle qu’il y avait eu très peu de discussions avec le Bleu-blanc-rouge au sujet d’une entente à court terme, « parce que l’été a été très court et que nous avons eu très peu de temps avant ça (l’offre hostile) ».

Il semble toutefois que l’offre hostile qui a abouti sur le bureau de Bergevin ne soit pas sortie du champ gauche. Du moins, c’est ce qu’a affirmé le directeur général des Hurricanes, Don Waddell.

« Nous avons tenté de discuter d’une transaction (pour obtenir Kotkaniemi) avec Marc Bergevin entre mardi et vendredi derniers, avant de songer à déposer une offre hostile », a-t-il dit.

« Ce n’était pas une vengeance, a assuré Waddell, en référence à l’offre hostile du CH pour obtenir Sebastian Aho il y a deux ans. Nous avions déjà discuté de ce joueur et comptions utiliser un outil de la convention collective afin de mettre la main sur un jeune joueur prometteur de 21 ans. Nous avons analysé l’ensemble de la ligue, et avons réalisé qu’il (Kotkaniemi) était probablement le joueur qui correspondait le plus à nos besoins — sans parler du fait qu’il y a une bonne présence finlandaise dans notre effectif.

« Quant à la façon de présenter l’offre hostile, ça, ça relève de notre équipe de marketing, car nous tentons de maintenir l’intérêt de nos partisans ici à Raleigh », a-t-il relaté.

Waddell a aussi profité de la visioconférence pour indiquer que l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour prévoit utiliser Kotkaniemi à l’aile gauche, puisque la ligne de centre sera monopolisée par Sebastian Aho, Vincent Trocheck et Jordan Staal.

KK fait ses adieux aux partisans montréalais

Entre-temps, « KK » a fait ses adieux aux partisans montréalais un peu plus tôt en matinée par l’entremise d’une longue publication sur son compte Instagram officiel.

« C’est réellement difficile de dire au revoir à Montréal. J’ai vécu les plus belles années de ma vie dans une des plus grandes villes de hockey au monde et je vais toujours chérir ces trois années », a-t-il notamment écrit, pour accompagner une photo le montrant, tout sourire, dans l’uniforme rouge du Tricolore.

Le Canadien a reçu des choix de premier et troisième tours en 2022 des Hurricanes comme compensation pour Kotkaniemi.

Le Finlandais, troisième joueur réclamé au repêchage de 2018, a récolté cinq buts et 15 mentions d’aide en 56 parties avec le Canadien la saison dernière, sa troisième avec l’équipe.

Il a ajouté cinq buts et trois aides en 19 parties éliminatoires, aidant le Tricolore à se frayer un chemin jusqu’à la finale de la coupe Stanley. Il a toutefois été écarté de la formation au début et à la fin des séries.

En carrière, Kotkaniemi a inscrit 22 buts et 40 aides en 171 parties dans la LNH. Il a connu sa meilleure saison à sa campagne recrue avec 34 points en 79 matchs.

Rappelons qu’en 2019, le Canadien avait fait une offre hostile de quelque 42 millions $ pour cinq ans à Aho. Les Hurricanes avaient rapidement annoncé leur intention d’égaler l’offre.

Quant à savoir maintenant ce que Kotkaniemi compte faire avec la prime à la signature de 20 $ des Hurricanes, le jeune homme n’a pas hésité : « Je pense que je vais l’offrir en cadeau de Noël à ma mère ».



À voir en vidéo