L’espoir du CH Logan Mailloux suspendu pour une durée indéterminée par l’OHL

Logan Mailloux a été reconnu coupable de crime sexuel par la justice suédoise et a été mis à l’amende.
Photo: Ligue de hockey de l’Ontario Logan Mailloux a été reconnu coupable de crime sexuel par la justice suédoise et a été mis à l’amende.

La Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) a suspendu l’espoir du Canadien de Montréal Logan Mailloux pour une durée indéterminée pour avoir enfreint le code de conduite des joueurs.

La ligue a annoncé sa décision jeudi, précisant que la sanction découle d’un incident qui est survenu en novembre 2020, alors que le défenseur des Knights de London jouait en Suède, avec le SK Lejon.

Le jeune homme de 18 ans a déjà exprimé de « profonds regrets » après avoir pris une photo d’une jeune femme et lui dans « un moment intime » sans son consentement, une image qu’il avait ensuite partagé avec ses coéquipiers « pour les impressionner ». Pour ce geste, Logan Mailloux a été reconnu coupable de crime sexuel par la justice suédoise et a été mis à l’amende.

L’OHL a indiqué qu’il pourra demander de réintégrer la ligue à compter du 1er janvier 2022. Toute décision sera prise en fonction de son comportement et son cheminement personnel.

Quelques jours avant le repêchage de la LNH, en juillet dernier, Logan Mailloux avait publié un gazouillis dans lequel il demandait aux équipes de l’ignorer cette année. Le Canadien l’a malgré tout sélectionné en première ronde du repêchage, au 31e rang. Le directeur général Marc Bergevin a défendu sa décision, en plus d’affirmer qu’il croyait qu’une autre équipe aurait probablement sélectionné Mailloux plus tard lors du repêchage si le Canadien ne l’avait pas fait.

« Nous allons travailler de près avec lui, l’appuyer avec tout ce dont il a besoin. Je sais qu’il a des remords concernant l’incident, que nous ne voulons pas minimiser, avait dit Bergevin. Il est un jeune homme qui a commis une grave erreur de jugement. Et nous allons travailler avec lui et parler avec lui. Il est conscient de ça. Il a exprimé des remords et c’est une étape importante. »

Le choix a été critiqué à travers le Canada, y compris par le premier ministre Justin Trudeau. Le Canadien a par la suite indiqué que le jeune homme n’allait pas participer aux camps de l’équipe cet automne.

À voir en vidéo