Médailles d’argent pour les Québécois Rivard et Lakatos aux paralympiques

Le coureur Brent Lakatos est arrivé sur la deuxième marche du podium au 800 m T53 masculin.
Photo: Joel Marklund Comité olympique international via Agence France-Presse Le coureur Brent Lakatos est arrivé sur la deuxième marche du podium au 800 m T53 masculin.

Les Québécois Aurélie Rivard et Brent Lakatos ont décroché un disque d’argent chacun, jeudi, aux Jeux paralympiques de Tokyo.

Rivard, qui est originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, a terminé deuxième du 100 m dos S10. Pour obtenir sa cinquième médaille à Tokyo, la nageuse a cependant dû venir de l’arrière après avoir effectué le virage en cinquième place.

Il s’agissait de son cinquième podium en autant d’épreuves dans la capitale japonaise (2-1-2), un de plus que sa récolte de Rio de Janeiro en 2016 (3-1-0), où elle avait raté une médaille au 100 m dos par seulement 23 centièmes de seconde.

« La médaille était inattendue. Je visais un podium. Je suis vraiment heureuse d’avoir obtenu l’argent, a déclaré Rivard, qui avait remporté le bronze dans cette épreuve aux Championnats du monde de Londres 2019. La course était superbe, j’ai très bien terminé. Je suis vraiment contente de la façon dont j’ai nagé, même si je n’avais aucune idée de l’endroit où j’étais par rapport aux autres nageuses jusqu’à ce que je touche le mur. »

La Hongroise Bianka Pap a triomphé, tandis que la Hollandaise Lisa Kruger a complété le podium.

Rivard, para-athlète de 25 ans, est née avec un handicap à la main gauche. Elle compte maintenant 10 médailles après trois éditions des Jeux paralympiques, dont deux d’or au Japon.

Il lui reste une dernière épreuve à négocier, soit le 200 m QNI S10.

Peu importe le résultat de cette course, le directeur associé de la haute performance et entraîneur national de paranatation de Natation Canada, Wayne Lomas, a tenu à souligner l’excellence de Rivard.

« Aurélie a encore une fois été récompensée pour son record personnel, son troisième de la compétition, avec sa cinquième médaille de ces Jeux, a mentionné Lomas. Il est toujours agréable de voir des athlètes nager comme prévu, et que cela soit récompensé par un record personnel et une médaille. Aurélie et l’entraîneur Marc-André Pelletier ont été tellement professionnels, non seulement pendant ces Jeux paralympiques, mais tout au long des 18 mois d’incertitude qu’ils ont traversés pour arriver ici cette semaine. »

Le Canada compte maintenant sept médailles en natation (2-3-2), à l’aube de la dernière journée de compétition à Tokyo. C’est plus que la récolte des nageurs aux Jeux olympiques de Tokyo.

De son côté, Lakatos, originaire de Dorval, a grimpé sur la deuxième marche du podium au 800 m T53 masculin. Il s’agissait de la quatrième médaille d’argent de l’homme de 41 ans à Tokyo, et de sa 11e médaille paralympique en carrière.

Lakatos, qui se déplace en fauteuil roulant, participera au marathon dimanche, en clôture des Jeux paralympiques de Tokyo.

À voir en vidéo