Le CF Montréal défait un Toronto FC en désavantage numérique

Samuel Piette (au centre) a été le premier à marquer pour le CF Montréal, fonçant le long du flanc droit avant de bloquer le retour de tir avec sa poitrine et de botter le ballon dans le filet.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Samuel Piette (au centre) a été le premier à marquer pour le CF Montréal, fonçant le long du flanc droit avant de bloquer le retour de tir avec sa poitrine et de botter le ballon dans le filet.

Face à une formation méconnaissable par rapport aux récentes années et qui, en plus, a joué presque tout le match en désavantage numérique, le CF Montréal a signé une victoire par 3 à 1 contre le Toronto FC, vendredi soir au stade Saputo.

Samuel Piette (1er), Joaquin Torres (3e) et Romell Quioto (3e) ont marqué les buts du CF Montréal, le premier lors de la première demie et les autres en deuxième mi-temps.

Ifunanyachi Achara a réussi l’unique filet du Toronto FC (3-13-6), qui occupe le dernier rang de l’Association Est et n’a pas gagné lors de ses sept dernières sorties.

Le CF Montréal a complété le match avec 10 tirs cadrés vers Quentin Westberg, pendant que Sebastian Breza n’en recevait que deux.

C’était la première fois depuis le 12 mai que l’équipe montréalaise était impliquée dans un match se terminant par un écart de plus d’un but. Le résultat s’est soldé à son avantage, mais ça ne veut pas dire qu’il lui a été facile d’aller chercher les trois points au classement.

« Sincèrement, ce n’est pas un match qui a été facile », a analysé Wilfried Nancy. « Oui, on menait à la mi-temps, mais je n’étais pas trop satisfait de la façon dont on contrôlait le match parce que j’avais l’impression qu’on était toujours à la limite au niveau de leur contre-attaque, surtout qu’il y a de très bons joueurs en face, comme vous le savez », a ajouté l’entraîneur-chef du CF Montréal.

Scellé après cinq minutes

Le scénario du match s’est dessiné dès la cinquième minute de jeu lorsque Noble Okello a écopé un carton rouge pour avoir cramponné Victor Wanyama sur la cuisse droite.

À l’origine, l’arbitre Drew Fischer avait sorti son carton jaune. Peu de temps après, il s’est rendu vers l’assistance vidéo à l’arbitrage et il ne lui a fallu que quelques secondes pour annuler son carton jaune et brandir le rouge, laissant le Toronto FC à court d’un joueur.

Avec cette victoire, le CF Montréal (8-7-7) a disputé un quatrième match sans revers et rejoint le New York City FC au cinquième rang de l’Association Est avec 31 points.

La formation new-yorkaise a cependant trois parties en banque. Elle récupérera l’un de ces matchs samedi, à domicile, face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Le CF Montréal reprendra le collier dans 15 jours alors qu’il accueillera le Nashville SC le samedi 11 septembre, au stade Saputo.

Entre-temps, certains des joueurs de l’équipe resteront actifs au sein de leur équipe nationale respective en vue des qualifications pour la Coupe du monde de la FIFA.

Ce sera le cas de Piette, du défenseur Kamal Miller et du gardien James Pantemis, avec la formation du Canada.

Quioto ira aussi rejoindre le Honduras, tandis que le défenseur Kiki Struna portera les couleurs de la Slovénie.

Nombreuses chances

À partir du moment où le Toronto FC s’est retrouvé en désavantage numérique, il fallait s’attendre à voir les hommes de Wilfried Nancy contrôler le ballon, et c’est ce qu’ils ont fait.

Au cours des 40 dernières minutes de jeu de la première demie, le CF Montréal a dirigé 12 tirs vers le filet de Westberg, dont six cadrés.

Les deux premiers à toucher la cible sont venus sur la même séquence de jeu, à la 23e minute. De l’entrée de la surface de réparation, Djordje Mihailovic a effectué un coup franc qui s’est rendu jusqu’au gardien torontois, qui a dû faire un bel arrêt.

Affichant un beau flair offensif, Piette a foncé le long du flanc droit et bloqué le retour de tir avec sa poitrine, avant de botter le ballon dans le filet pour son deuxième but en carrière et son premier au stade Saputo. Le jeune joueur du CF Montréal avait marqué son premier but dans un match à Vancouver, en septembre 2020.

Après la rencontre, Piette, qui a joué un fort match, a admis que les circonstances entourant son but, vendredi, lui ont fait vivre des moments exaltants.

« C’est beaucoup d’émotions. Je ne me rappelle pas vraiment de ce que j’ai fait, mais les émotions, je me souviens très très bien. C’est vraiment un sentiment de fierté, un honneur surtout, un de représenter ce club, cette ville, d’avoir la chance de marquer ce premier but contre Toronto, c’est un sentiment indescriptible. C’est sûr que dans les minutes qui ont suivi ce but-là, j’étais un peu sur un nuage, un “high” d’énergie. Très, très content. Puis, c’est un rêve de petit gars qui se réalise », a-t-il décrit.

Cependant, la formation montréalaise s’est montrée sous un jour moins fringante pendant le premier quart d’heure de jeu de la deuxième demie, et le Toronto FC en a profité pour égaler le score à la 58e minute, lorsque Achara a complété un beau jeu de Yeferson Soteldo.

Dix minutes plus tard, Torres redonnait toutefois l’avance à la suite d’une belle passe de Zachary Brault-Guillard, avant que Quioto ne salue son retour au jeu en trouvant le fond du filet à la 75e minute.

Nancy a avoué qu’il avait été agacé par le but que ses joueurs ont concédé, mais il a par ailleurs aimé comment ils s’en étaient remis.

« Les joueurs prennent un coup au moral quand on joue contre une équipe qui est à 10 et qu’on prend un but. Mais encore une fois, on savait qu’il y avait de la qualité en face », a noté Nancy. « Après le but qu’on a encaissé, j’ai aimé la réaction parce que les gars n’ont pas lâché. J’ai revu mon équipe qui ne lâche rien. »

À voir en vidéo