Les Canadiennes l’emportent 5 à 1 face aux Américaines au ​mondial de hockey féminin

La gardienne canadienne Ann-Renée Desbiens a fait 26 arrêts. Seule Lee Stecklein l’a déjouée, tôt en troisième période.
Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne La gardienne canadienne Ann-Renée Desbiens a fait 26 arrêts. Seule Lee Stecklein l’a déjouée, tôt en troisième période.

Jamie Lee Rattray a signé un doublé et le Canada a gagné 5 à 1 contre les Américaines au championnat mondial de hockey féminin, jeudi.

Occupant le sommet du groupe A, le Canada (4-0) affrontera samedi en quarts de finale les Allemandes. En soirée, l'Allemagne a vu les Japonaises venir de l'arrière grâce à deux buts en deuxième période et finir par l'emporter 2 à 1.

Les États-Unis (3-1) vont donc se mesurer au Japon lors des quarts de finale.

Mélodie Daoust, Renata Fast et Sarah Nurse ont été les autres buteuses du Canada, qui a remporté le championnat mondial à 10 occasions.

Ann-Renée Desbiens a fait 26 arrêts. Seule Lee Stecklein l’a déjouée, tôt en troisième période.

Daoust a fait mouche à 7:13 au premier tiers. De l’enclave, elle a profité d’un rebond contre la bande arrière pour battre Alex Cavallini.

Fast a ajouté sa touche à 13:50, à travers une mêlée devant le but.

Au premier entracte, le Canada menait 15-4 pour les tirs.

« L’équipe est de plus en plus unie, a dit l’entraîneur du Canada, Troy Ryan. Tout le monde contribue aux succès, et c’est un gros plus. »

Rattray a marqué deux fois en 2min58, en période médiane. D’abord sur le rebond d’un tir de Brianne Jenner, ensuite en contournant le filet, à 7:16.

« Nous avons maintenu la pression »

« C’était vraiment plaisant de faire partie de ce match-là, a dit Rattray, une Ontarienne de 28 ans. Je suis fière des filles et de comment nous sommes restées fidèles au plan de match. »

« Nous avons connu un gros début de match et nous avons maintenu la pression. »

Cavallini a bloqué 16 tirs sur 20 ; quand on l’a retirée, les Américaines n’avaient obtenu que cinq tirs.

Nicole Hensley a permis un but en désavantage numérique sur le premier tir contre elle. Nurse a alors touché la cible dans le haut du filet, en milieu de rencontre.

« Ce n’est évidemment pas le genre de match que nous voulions voir, a dit l’entraîneur des Américaines, Joel Johnson. Le Canada a très bien joué et la majorité du crédit leur revient. »

« Quand nous avons pris un semblant d’élan, le match était déjà hors de portée, à peu de chose près. Nous allons essayer de corriger certaines choses, parce que ça ne reflétait pas la vraie valeur de notre équipe. »

Plus tôt jeudi, un triplé de Petra Nieminen a mené la Finlande à la victoire contre la Suisse, 6-0.

Troisièmes du groupe A, les Finlandaises (2-2) joueront contre les Tchèques (4-0) en quarts de finale.

Dans l’autre quart de finale, les Russes vont se frotter aux Suissesses.

Le Canada et les États-Unis n’avaient pas croisé le fer depuis le 8 février 2020, à Anaheim. Les Américaines avaient gagné 4-3 en prolongation.

Les États-Unis ont remporté le championnat neuf fois, incluant les cinq dernières éditions.

À voir en vidéo