Une médaille d'argent pour le Québécois Nicolas-Guy Turbide à Tokyo

Le paranageur de 24 ans n’était pas certain de pouvoir participer aux Jeux de Tokyo en raison d’une blessure au dos.
Photo: Emilio Morenatti Associated Press Le paranageur de 24 ans n’était pas certain de pouvoir participer aux Jeux de Tokyo en raison d’une blessure au dos.

Le Canadien Nicolas-Guy Turbide a remporté l’argent au 100 mètres dos S13, jeudi aux Jeux paralympiques de Tokyo, de même que Tristen Chernove, en paracyclisme.

Le Canada a donc récolté quatre médailles depuis le début des Jeux.

Turbide, de Québec, avait gagné le bronze dans la même épreuve il y a cinq ans, aux Jeux paralympiques de Rio. Le paranageur âgé de 24 ans souffre d’un problème de vision.

Il n’était pas certain de pouvoir participer aux Jeux de Tokyo en raison d’une blessure au dos.

« J’ai connu une année vraiment difficile à l’entraînement. Mon corps ne faisait pas ce que je voulais depuis un an et demi. Revenir aux jeux et gagner l’argent, je ne pourrais pas être plus heureux du résultat », a dit Turbide.

Turbide était ennuyé par des spasmes au dos et un disque déplacé depuis les championnats mondiaux de 2019. La douleur était si vive qu’il était impossible pour lui de se donner un élan en poussant avec les jambes contre le mur.

Mon corps ne faisait pas ce que je voulais depuis un an et demi

« De revenir au niveau où j’étais à Londres en 2019 et de terminer à la même position, ça complète la boucle », a-t-il noté.

D’autres exploits

Également à la piscine, jeudi, la Canadienne Katarina Roxon s’est classée au quatrième rang au 100 mètres brasse SB8. La Terre-Neuvienne âgée de 28 ans avait remporté l’or dans cette épreuve à Rio.

James Leroux, de Repentigny, a terminé sixième lors de la finale au 100 mètres brasse SB9, tandis que Matthew Cabraja, de Brampton, en Ontario, a pris le septième rang au 400 mètres style libre S11.

De son côté, Chernove, de Cranbrook, C.-B., s’est incliné dans la course pour l’or devant le représentant du Comité paralympique russe, Mikhail Astashov, à la poursuite de 3000 mètres C1.

Il s’agit pour Chernove d’une quatrième médaille paralympique en carrière. Le vétéran âgé de 46 ans avait gagné l’argent dans la même épreuve à Rio, en plus de l’or au contre-la-montre C2 en cyclisme sur route, et le bronze en contre-la-montre 1000 mètres C1-3 sur piste.

Chernove souffre de la maladie de Charcot-Marie-Tooth, qui affecte son système nerveux contrôlant les muscles du bas de ses jambes. Il a commencé à pratiquer le paracylisme dans l’espoir de combattre les symptômes de la maladie.

« Le plus grand cadeau que les humains possèdent est leur capacité d’adaptation, a dit Chernove. Il faut s’adapter aux circonstances et tirer le maximum de chaque jour. C’est ce que j’espère partager avec les autres. Si vous regardez les choses du bon côté, vous allez voir qu’il y a plusieurs angles et il faut tirer le maximum de sa vie. »

Par ailleurs, Emma Reinke, de St. Thomas, en Ontario, a inscrit quatre buts pour guider l’équipe canadienne de goalball féminin vers sa première victoire en deux sorties à Tokyo. Les Canadiennes ont défait les Israéliennes 6-2.

L’équipe canadienne de basketball en fauteuil roulant masculin a commencé son parcours en encaissant un revers de 78-41 contre l’Espagne. Nik Goncin, de Regina, a fourni 15 points pour le Canada, qui a réussi seulement 27 % de ses tirs dans le feu de l’action.

Pour sa part, l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant a chuté à 0-2 à la suite d’un revers de 58-54 face aux États-Unis. Zak Madell, d’Okotoks, en Alberta, a été le joueur le plus productif de la rencontre, avec 31 essais.

À voir en vidéo