Record de cas de COVID-19 pour l’arrivée de la flamme à Tokyo

Le pays fait face à un nombre record de cas de Covid-19 à quatre jours de la cérémonie d’ouverture.
Photo: Kazuhiro Nogi Agence France-Presse Le pays fait face à un nombre record de cas de Covid-19 à quatre jours de la cérémonie d’ouverture.

La flamme paralympique est arrivée dans la capitale japonaise vendredi et le logo des Jeux paralympiques (24 août-5 septembre) a été installé au bord de la baie de Tokyo, alors que le pays fait face à un nombre record de cas de COVID-19 à quatre jours de la cérémonie d’ouverture.

Le nombre d’infections quotidiennes a dépassé les 25 000 à l’échelle nationale pour la première fois jeudi, le nombre de patients en état grave atteignant également des sommets dans l’archipel, touché depuis juin par une cinquième vague de coronavirus.

Face à cette situation, les organisateurs des Jeux paralympiques ont appelé les participants à suivre scrupuleusement les strictes mesures sanitaires mises en place, et à ne pas relâcher leur vigilance.

« La situation infectieuse est différente de ce qu’elle était avant les JO. Elle s’est détériorée », a déclaré Hidemasa Nakamura, un responsable du comité d’organisation de Tokyo-2020.

« Le système hospitalier local est aussi dans une situation très tendue », a-t-il déclaré à la presse après une réunion d’experts sanitaires.

Les sportifs paralympiques ont de plus grands risques que les athlètes olympiques de présenter des symptômes graves de la COVID-19, a-t-il ajouté.

Des cérémonies d’allumage de flammes ont eu lieu sans spectateurs à Tokyo, vendredi, après des événements similaires dans tout le pays au cours des dernières semaines, l’habituel relais ayant été annulé par crainte de la propagation du virus.

Les flammes seront combinées vendredi soir lors d’une cérémonie en présence du premier ministre nippon, Yoshihide Suga.

Les Jeux paralympiques, qui doivent s’ouvrir mardi et réunir 4400 sportifs engagés dans 22 sports, se tiendront majoritairement à huis clos.

À ce jour, 86 tests positifs ont été recensés parmi les participants, principalement parmi le personnel basé au Japon.

Les Jeux paralympiques montreront qu’il « y a une lumière au bout du sombre tunnel que nous avons tous traversé ces vingt derniers mois », a assuré Andrew Parsons, le président du Comité international paralympique.

Les organisateurs affirment que les JO n’ont pas aggravé la pandémie au Japon, avec 546 cas recensés parmi des dizaines de milliers de sportifs.

Quelque 88 % des résidents du village paralympique ont été vaccinés, selon les organisateurs. Environ 40 % de la population japonaise a quant à elle été vaccinée.

À voir en vidéo