Le CF Montréal s’en tire avec un match nul de 0-0

Ce match nul, combiné à la défaite de 3-2 de D.C. United contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre fait en sorte que le CF Montréal (7-7-6) a pu rejoindre la formation de la capitale américaine au sixième rang du classement de l’Association Est.
Photo: Jeff Dean La Presse canadienne Ce match nul, combiné à la défaite de 3-2 de D.C. United contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre fait en sorte que le CF Montréal (7-7-6) a pu rejoindre la formation de la capitale américaine au sixième rang du classement de l’Association Est.

Un avion qui tarde à décoller, une équipe qui est privée de trois joueurs importants de son schéma offensif et qui, en plus, doit jouer les 15 dernières minutes de son match avec un joueur en moins.

Tout ça peut aider à expliquer le fait que le CF Montréal a connu un autre match laborieux contre le FC Cincinnati. Un match à l’issue duquel il a quand même réussi à ajouter un point au classement après un verdict nul de 0-0, mercredi soir au TQL Stadium.

Le CF Montréal a mérité ce précieux point au classement même s’il a passé environ le dernier quart d’heure de jeu avec dix joueurs, à la suite de l’expulsion du défenseur Rudy Camacho, qui a écopé des cartons jaunes à la 68e et à la 74e minute.

Quatre minutes après l’expulsion de Camacho, le gardien Sebastian Breza a réalisé son troisième arrêt du match sur un tir bas et pas commode du Brésilien Brenner pour préserver le score de 0-0.

« Lorsque vous allez à l’étranger, que vous vous retrouvez avec dix joueurs et que vous obtenez un résultat, que ce soit une victoire ou un match nul, je pense que c’est toujours une réussite », a déclaré le milieu de terrain Djordje Mihailovic.

Ce match nul, combiné à la défaite de 3-2 de D.C. United contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre fait en sorte que le CF Montréal (7-7-6) a pu rejoindre la formation de la capitale américaine au sixième rang du classement de l’Association Est.

Les deux équipes comptent 27 points, bien que D.C. United (8-9-3) a récolté un gain de plus.

 

Le CF Montréal sera de retour en action dès samedi alors qu’il rendra visite à l’Union de Philadelphie, détenteur du troisième rang dans l’Association Est.

Il est d’ores et déjà assuré que Mason Toye, qui domine la colonne des buts marqués chez le CF Montréal avec sept, ratera ce match. Et plusieurs autres ensuite, il appert.

Après la rencontre, Wilfried Nancy n’était pas en mesure d’annoncer avec exactitude la durée de l’absence de l’attaquant américain, mais il a quand même fait savoir que ce devrait être long.

Toye a subi une blessure à une épaule vers la fin du match de samedi contre les Red Bulls de New York au stade Saputo. Nancy ne connaissait toujours pas, mercredi soir, le résultat de l’examen d’imagerie par résonance magnétique effectué plus tôt cette semaine.

Le CF Montréal était aussi privé de Romell Quioto et de Lassi Lappalainen.

 

Aucun tir cadré

Face à la seule formation de la MLS n’ayant toujours pas gagné à domicile en 2021 (0-3-5), une équipe qui n’avait aucune victoire à ses huit dernières parties (0-2-6), les hommes de Wilfried Nancy n’ont obtenu aucun tir cadré vers le gardien Przemyslaw Titon.

Les locaux ont également dominé pour les tirs tentés, avec 17 contre huit, tout en étant limité à un temps de possession du ballon de 45,8 pour cent.

Lors de sa visioconférence d’après-match, Nancy a reconnu que la communication n’avait pas toujours été adéquate du côté de l’attaque, ce qui n’a pas semblé l’étonner.

« C’est explicable. Aujourd’hui, les gars étaient vraiment fatigués. Je tire un gros coup de chapeau à mes joueurs parce qu’on est arrivé à 15 h pour le match parce qu’on a eu un problème d’avion », a expliqué Nancy.

« Du coup, la préparation n’était pas idéale, sachant qu’on avait joué quelques jours auparavant. C’est pour ça qu’il y avait un gros manque de fraîcheur ce soir. Il y a eu un manque d’automatismes un peu en attaque, mais je m’y attendais. »

Pendant que l’attaque montréalaise se cherchait, à l’autre extrémité, Breza a obtenu un premier jeu blanc à son troisième départ en MLS.

Breza a terminé la rencontre avec trois arrêts. Il a aussi reçu l’aide de sa barre horizontale en deux occasions.

Breza testé

 

La première demie aura démontré, une nouvelle fois, que le temps de possession du ballon est une statistique qui ne donne pas toujours un reflet fidèle de l’allure d’un match.

Bien qu’ils n’aient eu le ballon que pendant 43 pour cent du temps en première demie, les joueurs du FC Cincinnati ont de loin été les plus menaçants.

Pendant cette première moitié de match, ils ont tenté huit tirs, dont deux cadrés qui ont forcé Breza à réaliser de beaux arrêts au cours des 19 premières minutes de jeu.

Environ 15 minutes plus tard, le FC Cincinnati avait cru avoir rompu l’égalité de 0-0 grâce à Brenner, mais ce dernier a été jugé hors-jeu.

Le CF Montréal a complété la première demie avec plus de cartons jaunes — deux, à Emanuel Maciel et à Mathieu Choinière — que de tirs cadrés — aucun.

La formation montréalaise a connu quelques bons moments en deuxième demie et a même espéré, pendant quelques secondes, avoir ouvert la marque sur un tir de Zachary Brault-Guillard à la 57e minute de jeu. Brault-Guillard a toutefois été déclaré hors-jeu.

À voir en vidéo