Medvedev et Giorgi sacrés champions de l’Omnium Banque Nationale

Giorgi a battu Pliskova pour une troisième fois d’affilée en 2021, après ses victoires à Eastbourne, en juin, et lors des récents Jeux olympiques de Tokyo.
Photo: Getty Images via Agence France-Presse Giorgi a battu Pliskova pour une troisième fois d’affilée en 2021, après ses victoires à Eastbourne, en juin, et lors des récents Jeux olympiques de Tokyo.

Tandis que le Russe Daniil Medvedev, favori du tournoi, a raflé sans trop de peine le titre chez les hommes, l’Italienne Camila Giorgi a ainsi récolté à Montréal le plus important trophée de sa carrière.

Première tête de série du tournoi, Daniil Medvedev a été couronné champion de l’édition masculine de l’Omnium Banque Nationale, présentée à Toronto, grâce à une victoire de 6-4, 6-3 en finale contre l’Américain Reilly Opelka. Le match n’a duré qu’une heure et 25 minutes, dimanche. Medvedev, âgé de 25 ans, avait atteint les finales du tournoi en 2019, mais avait baissé pavillon contre Rafael Nadal en deux manches.

« La façon dont j’ai joué et dont je me suis battu aujourd’hui me donne une bonne dose de confiance pour mon prochain tournoi, a affirmé Medvedev, qui se rendra à Cincinnati la semaine prochaine. Mais encore une fois, la confiance se perd aussi rapidement qu’elle se gagne. Je vais tenter de la garder jusqu’à l’Omnium des États-Unis. »

Opelka, géant de six pieds onze pouces qui participait à ses premières finales d’un tournoi de la série ATP 1000, n’a pu être autant dominant au service qu’à son habitude. Medvedev a rapidement muselé Opelka, classé 32e au monde.

« Même quand j’ai frappé de bons coups, il a réussi à les retourner et c’était très difficile de le déstabiliser, a analysé Opelka. Je m’attendais à tout ça, mais il a vraiment bien performé. »

Quant à l’Italienne Camila Giorgi, elle a couronné une semaine exceptionnelle en prenant la mesure de la Tchèque Karolina Pliskova en deux manches de 6-3, 7-5 en finale du simple féminin de l’Omnium de tennis Banque Nationale, dimanche après-midi au stade IGA.

Giorgi a battu Pliskova pour une troisième fois d’affilée en 2021, après ses victoires à Eastbourne, en juin, et lors des récents Jeux olympiques de Tokyo. Elle y est arrivée en inscrivant 4 bris en 10 tentatives face à une joueuse reconnue pour la puissance de ses services, qui avait accumulé 34 as lors de ses 4 matchs précédents cette semaine.

Alors que l’on voit souvent des joueuses bondir de joie ou se laisser choir au sol après une victoire dans un tournoi de si grande envergure, Giorgi a été égale à elle-même. « J’étais très émotive à l’intérieur. Je ne suis pas celle qui montre beaucoup [ses émotions]. Bien sûr, c’est tout simplement merveilleux. Je suis très heureuse de ce que j’ai fait cette semaine », a affirmé Giorgi, qui affichait un sourire radieux au moment où elle a reçu le trophée commémoratif sur le court central.

Le duel a pris fin après une heure et 40 minutes de jeu lorsque Pliskova a expédié un coup droit dans le filet à la deuxième balle de match de Giorgi.

Pour Giorgi, qui est âgée de 29 ans, il s’agit de la victoire la plus importante de sa carrière. Arrivée à Montréal au 71e rang du classement de la WTA, elle quittera le stade IGA en 34e place. Sa quête d’un premier triomphe à un tournoi WTA 1000 a commencé par une victoire contre la Belge Elise Mertens, neuvième tête de série, lors de la première ronde. En cours de route, elle a aussi battu la Tchèque Petra Kvitova (7e), l’Américaine Cori Gauff (15e) et Pliskova, qui était la quatrième tête de série du tournoi.

Malgré sa défaite, Pliskova fera un bond dedeux places au classement de la WTA, de la sixième à la quatrième position.

La confiance se perd aussi rapidement qu’elle se gagne. Je vais tenter de la garder jusqu’à l’Omnium des États-Unis

Dabrowski victorieuse en double

 

Une semaine après avoir baissé pavillon contre le même duo lors du match ultime à San Jose, la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Brésilienne Luisa Stefani ont remporté les honneurs du double féminin grâce à une victoire de 6-3, 6-4 contre la Croate Darija Jurak et la Slovène Andreja Klepac, dimanche après-midi, sur le court central du stade IGA.

Dabrowski et Stefani ont eu besoin de 67 minutes pour mériter une première victoire en duo, à seulement leur troisième tournoi ensemble. Outre leur revers en finale dimanche dernier, Dabrowski et Stefani avaient également atteint la phase ultime du tournoi d’Ostrava, en République tchèque, en octobre 2020.

Dabrowski, qui est âgée de 29 ans et qui est originaire d’Ottawa, récolte ainsi le dixième titre de sa carrière en double, mais un premier depuis le mois de mai 2019. Elle et la Chinoise Xu Yifan avaient alors vaincu la paire formée de la Canadienne Sharon Fichman et de l’Américaine Nicole Melichar au tournoi de Nuremberg.

 

À voir en vidéo