Un premier match de MLB sur le site du «Champ de rêves»

Les deux clubs auront des uniformes rappelant ceux de 1919, quand Jackson, jouant pour les White Sox, a été parmi les huit joueurs bannis pour avoir truqué la Série mondiale.
Photo: Charlie Neibergall Associated Press Les deux clubs auront des uniformes rappelant ceux de 1919, quand Jackson, jouant pour les White Sox, a été parmi les huit joueurs bannis pour avoir truqué la Série mondiale.

Plus de trois décennies après que «Le Champ de rêves» ait pris sa place dans l’imaginaire collectif, et en retard d’un an à cause de la pandémie, l’un des plus célèbres champs de maïs d’Hollywood sera finalement le théâtre d’un match du baseball majeur, jeudi soir.

L’affrontement Yankees - White Sox se déroulera à côté du site qui a servi lors du long métrage de 1989. Le site d’origine demeure une attraction à but touristique.

«Est-ce le paradis?», demandait le fantôme de John Kinsella, dans le film qui a inspiré le match.

«Non, c’est l’Iowa» répond à son père l’agriculteur joué par Kevin Costner, avant qu’ils se lancent la balle sous les réflecteurs, dans la scène la plus touchante du film.

Jeudi, «Shoeless» Joe Jackson et les autres joueurs d’une autre époque seront remplacés par Jose Abreu, Aaron Judge et compagnie.

Le fier État de l’Iowa, incarnant l’essence du Midwest, a l’habitude de ne faire la manchette qu’aux quatre ans, en période pré-électorale.

On y jouera pour la première fois un match des grandes ligues.

Ce sera dans un stade temporaire d’environ 8000 places à Dyersville, où habitent un peu moins de 4400 personnes.

«Je me promène dans l’État et quand les gens apprennent que vous êtes de Dyersville, ils sont tous au courant du match, a dit le maire de cette ville, Jim Heavens. C’est une vraie source de fierté de recevoir le baseball majeur.»

Le film met notamment en vedette Costner, James Earl Jones, Ray Liotta et Amy Madigan.

Le site d’origine de la production a vite été déclaré trop petit pour un match. Au nouvel endroit, où on a déposé 4000 tonnes de sable et 2000 tonnes de gravier, on a aussi voulu que les enclos fassent penser à ceux du vieux Comiskey Park, l’ancien domicile des White Sox.

Pour le plaisir, on a même ajouté un labyrinthe dans le maïs, au-delà du champ droit.

L’été est particulièrement chaud et sec dans ce coin de pays. On a donc installé un système d’irrigation pour que la récolte paraisse bien à la télé (le match sera notamment diffusé à RDS). On veut ainsi que le maïs soit haut de 10 ou 12 pieds.

«Nous voulions être sûrs de ne pas nous retrouver avec du maïs tout bruni», a dit Chris Marinak, qui dirige les opérations et la stratégie du baseball majeur.

Les deux clubs auront des uniformes rappelant ceux de 1919, quand Jackson, jouant pour les White Sox, a été parmi les huit joueurs bannis pour avoir truqué la Série mondiale.

L’histoire de cette équipe est l’un des nombreux thèmes abordés dans «Le Champ de rêves», un film qui va bien au-delà du sport.

À voir en vidéo