Marino renverse Badosa à l’Omnium Banque Nationale

Face à la 31e joueuse mondiale, Marino a survécu à un mauvais début de match pour poursuivre sa route jusqu’au troisième tour.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Face à la 31e joueuse mondiale, Marino a survécu à un mauvais début de match pour poursuivre sa route jusqu’au troisième tour.

Après avoir causé une vive surprise en battant l’Américaine Madison Keys en lever de rideau du tournoi, la Canadienne Rebecca Marino est revenue de l’arrière en deuxième ronde de l’Omnium Banque Nationale mercredi et a éliminé l’Espagnole Paula Badosa en trois manches de 1-6, 7-5, 6-4 sur le court central du stade IGA.

Face à la 31e joueuse mondiale, Marino a survécu à un mauvais début de match pour poursuivre sa route jusqu’au troisième tour. Elle a aussi surmonté des séquences difficiles à son service, habituellement son arme de prédilection, particulièrement lors de la manche initiale.

La Canadienne a inscrit neuf as, mais a également concédé six bris, dont trois lors du premier set. Aussi, trois des bris dont elle a été victime sont venus immédiatement après des bris de sa part. La Canadienne a compensé avec cinq bris de service, dont deux lors de la manche décisive, lors des troisième et septième jeux.

Marino a mis fin au match à son service, non sans devoir sauver deux balles de bris au passage. Son neuvième as de la journée a mis un terme au duel après 2 heures et 14 minutes d’action.

« Je suis très fière. C’est incroyable », a déclaré Marino, en français, lors de son entrevue d’après-match sur le court. « J’ai entamé le match un peu lentement, mais j’ai cru en moi du début à la fin et j’ai été capable de m’en sortir. La foule m’a aidée à continuer. Merci à tout le monde », a ajouté Marino, qui a fait ses derniers remerciements dans la langue de Molière.

Le prochain rendez-vous de Marino ne sera pas plus commode puisqu’elle affrontera la Biélorusse Aryna Sabalenka. Première tête de série de la compétition et l’une des vedettes montantes du tennis féminin, Sabalenka a effacé un déficit de 1-4 lors de la troisième manche et a défait l’Américaine Sloane Stephens 7-6 (4), 4-6, 6-4.

Départ laborieux

Après seulement huit minutes d’écoulées au match, Marino accusait déjà un recul de deux bris, après avoir perdu ses services lors des premier et troisième jeux. Badosa a gagné 12 des 15 premiers points du duel, y compris neuf d’affilée à partir du troisième point du jeu initial.

Marino s’est inscrite au tableau lors du cinquième jeu et a détenu une balle de bris au sixième. La Canadienne de 30 ans n’a pas su l’exploiter, envoyant un revers dans le filet.

Badosa a remporté le premier set après 24 minutes de jeu, lorsque Marino a expédié un revers hors limites.

Marino a beaucoup mieux entamé la deuxième manche et a même pris l’avantage lors du cinquième jeu grâce à son premier bris de la journée. L’Espagnole a cependant récupéré ce bris dès le jeu suivant. Le même scénario s’est répété lors des neuvième et dixième jeux. Mais pas lors des onzième et douzième jeux.

Marino a d’abord récolté son troisième bris de ce deuxième set, avant de consolider le bris et de forcer la tenue d’une manche décisive qui allait tourner en sa faveur.

La journée de Marino n’était pas terminée. Plus tard mercredi, elle a uni ses forces à celles de la Québécoise Leylah Fernandez en première ronde du double face à un tandem composé de la Française Elixane Lechemia et l’Américaine Ingrid Neel.

Trois autres Canadiennes étaient inscrites en double mercredi. Gabriela Dabrowski a fait équipe avec la Brésilienne Luisa Stefani, en première ronde, pour vaincre l’Allemande Julia Wachaczyk et la Tchèque Renata Voracova 6-4, 4-6 (10-4).

Dans un duel de deuxième tour, Mélodie Collard et Carol Zhao se sont inclinées en deux manches de 6-3, 6-4 face à la Chilienne Alexa Guarachi et à l’Américaine Desirae Krawczyk.

À voir en vidéo