Messi rejoint le PSG en grande pompe

Des dizaines de partisans du PSG étaient à l’aéroport Le Bourget pour accueillir Messi, qui portait un chandail sur lequel était écrit «Ici c’est Paris», faisant référence au chant des partisans de l’équipe.
Photo: Sameer Al-Doumy Agence France-Presse Des dizaines de partisans du PSG étaient à l’aéroport Le Bourget pour accueillir Messi, qui portait un chandail sur lequel était écrit «Ici c’est Paris», faisant référence au chant des partisans de l’équipe.

Lionel Messi a trouvé un terrain d’entente pour son contrat avec le Paris Saint-Germain (PSG) et il est arrivé dans la capitale française mardi pour officialiser l’accord qui signifie la fin de son association avec le FC Barcelone. Il a signé un contrat de deux ans, qui contient une année d’option.

Des dizaines de partisans du PSG s’étaient réunis à l’aéroport Le Bourget, à Paris, pour accueillir la mégavedette du soccer, qui portait unchandail sur lequel était écrit « Icic’est Paris », faisant référence auchant des partisans de l’équipe.

Au même moment, le club publiait sur les réseaux sociaux une courte vidéo de 13 secondes pleine de références à la carrière de l’attaquant, comme ses six Ballons d’or et le drapeau argentin.

L’Argentin, âgé de 34 ans, a accepté d’apposer sa signature à un contrat de deux saisons plus une année d’option, a indiqué une personne au courant des négociations à l’Associated Press. Cette personne a parlé sous le couvert de l’anonymat puisqu’elle n’était pas autorisée à discuter du contrat avant qu’il soit signé et annoncé publiquement.

Messi touchera annuellement environ 35 millions d’euros (51,5 millions de dollars canadiens), a indiqué cette personne. Le père et agent de Messi, Jorge, avait également confirmé que Messi rejoindrait les rangs du PSG lors d’un bref échange avec des journalistes à l’aéroport Josep Tarradellas Barcelona-El Prat mardi.

Messi a passé dans la journée la traditionnelle visite médicale préalable à la signature de son contrat, avant de faire un rapide passage au parc des Princes en début de soirée.

L’Argentin a pris quelques instants pour saluer les nombreux partisans venus l’accueillir, avant de filer vers le Royal Monceau, un hôtel des beaux quartiers de Paris. Le gardien italien Gianluigi Donnarumma, recruté cet été par le PSG, l’y a notamment rejoint, comme le président de l’équipe, Nasser Al-Khelaïfi, et le directeur sportif, Leonardo.

Tandis que Messi s’apprêtait à décoller pour Paris, en début d’après-midi, son portrait géant était décroché des murs du Camp Nou, le stade où il a commencé à écrire sa légende. « Ça va faire mal de le voir dans un autre maillot », a dit à l’AFP, depuis le Japon, son illustre ancien équipier Andrés Iniesta.

Transformation importante

Les partisans du PSG ont vu leur club être transformé au cours de la dernière décennie par les investissements d’un fonds souverain qatari lié à l’émir. Une fois le contrat de Messi avec le FC Barcelone expiré — et le club catalan incapable de retenir ses services —, le PSG était l’un des seuls clubs ayant les moyens de financer une entente avec le lauréat de six titres du Ballon d’or.

L’arrivée de Messi offrira à l’équipe parisienne un formidable trio d’attaquants, le joueur rejoignant un club comptant déjà l’étoile brésilienneNeymar et la sensation française Kylian Mbappé.

Si le PSG avait dû dépenser 222 millions d’euros (327 millions de dollars) pour obtenir Neymar du FC Barcelone en 2017, il n’a pas eu de frais de transfert à payer pour Messi.

Messi est devenu le joueur autonome le plus prestigieux de l’histoire du soccer à la suite de l’expiration de son contrat avec le FC Barcelone. Le club catalan espérait pouvoir conserver les services de Messi, qui avait accepté une réduction de salaire. Ce n’était toutefois pas suffisant pour respecter les règles financières de franc-jeu de la ligue espagnole.

L’entraîneur du PSG, Mauricio Pochettino, est entré en contact avec son compatriote argentin après que le FC Barcelone a annoncé jeudi dernier que Messi quitterait le club qu’il avait rejoint à l’âge de 13 ans.

La vedette du soccer a gagné tous les championnats majeurs avec le FC Barcelone et n’a pas été en mesure de contenir ses émotions lors d’une conférence de presse d’adieu dimanche.

Le PSG espère que l’arrivée de Messi l’aidera non seulement à récupérer sa couronne du championnat français, perdue au profit de Lille la saison dernière, mais aussi à enfin gagner un titre de la Ligue des Champions.

Si le club opte pour un schéma tactique 4-3-3, les trois avants pourraient être Messi à droite, Neymar à gauche et Mbappé en pointe.

La question pour Pochettino concernera maintenant l’utilisation d’Angel Di Maria, dont le but a permis à l’Argentine de remporter la Copa America le mois dernier, ainsi que celle de Mauro Icardi, un autre attaquant argentin. Il s’agit du type de casse-tête que tout entraîneur aimerait devoir régler et des schémas à 4-2-3-1 ou 3-5-2 pourraient offrir des solutions à la congestion du côté des attaquants.

Avec l’Agence France-Presse

À voir en vidéo