Leylah Fernandez s’incline au premier tour à l'Omnium Banque Nationale

Leylah Fernandez a connu quelques bons moments, mais a manqué de constance pour s’incliner 7-5, 7-6 (4) face à la Britannique Harriet Dart, lundi, lors du premier tour du volet féminin de l’Omnium Banque Nationale.
Minas Panagiotakis Getty Images via agence france-presse Leylah Fernandez a connu quelques bons moments, mais a manqué de constance pour s’incliner 7-5, 7-6 (4) face à la Britannique Harriet Dart, lundi, lors du premier tour du volet féminin de l’Omnium Banque Nationale.

Leylah Fernandez n’a pas présenté son jeu habituel des derniers mois lors de sa rentrée montréalaise, lundi.

Était-ce en raison de la chaleur, la nervosité, la pression ou tout simplement le jeu de son adversaire ?

Peu importe, Fernandez a connu quelques bons moments, mais elle a manqué de constance pour s’incliner 7-5, 7-6 (4) face à la Britannique Harriet Dart, lors du premier tour du volet féminin de l’Omnium Banque Nationale.

À son premier match en carrière dans le tableau principal à Montréal, et sous une chaleur qui n’a pas diminué même si le soleil était couché, Fernandez n’a pas été en mesure d’établir son rythme et de profiter d’une baisse de régime de Dart au deuxième set.

Fernandez semblait avoir pris son envol en première manche, prenant les devants 5-4 après avoir gagné trois jeux consécutifs, mais elle a laissé son adversaire remporter les trois parties suivantes.

La Québécoise, qui a récemment représenté le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo, a été brisée trois fois uniquement dans la première manche.

En retard 4-3 en deuxième manche, après avoir été brisée pour une deuxième fois, Fernandez a commencé à appliquer de la pression sur Dart, qui a eu recours à un temps d’arrêt médical pour soigner son mollet gauche endolori.

La Lavalloise a une fois de plus pris les devants 5-4 dans ce set qu’aucune joueuse ne semblait vouloir remporter, et les erreurs sont revenues la hanter au bris d’égalité, alors que la Britannique avait cinq balles de match en poche. Fernandez en a sauvé trois, mais elle a permis à Dart de fermer les livres en envoyant sa balle au-delà de la ligne de fond.

Dart, 172e raquette mondiale, aura maintenant rendez-vous au deuxième tour avec la Canadienne Bianca Andreescu, championne en titre de ce tournoi. Ce duel se tiendra mardi soir.

Un peu plus tard lundi, Rebecca Marino a concluait la soirée en croisant le fer avec l’Américaine Madison Keys, 16e tête de série.

Mélodie Collard et Carol Zhao ont été les premières Canadiennes à faire leur entrée en scène, lundi, et elles ont remporté leur match de double contre l’Indonésienne Beatrice Gumulya et la Britannique Emily Webley-Smith.

La chaleur fait des siennes

La chaleur était difficile à supporter en soirée, alors on ne peut s’imaginer à quel point les joueuses ont dû peiner sous le soleil.

La Française Fiona Ferro, l’Américaine Amanda Anisimova et la Grecque Maria Sakkari ont toutes les trois profité d’un abandon pour passer au deuxième tour.

Ferro venait de perdre la deuxième manche de son duel contre l’Australienne Ajla Tomljanovic lorsque cette dernière a décidé de se retirer. Tomljanovic ne semblait pas être blessée.

Anisimova dominait quant à elle Tereza Martincova 6-1, 4-3 lorsque la Tchèque a fait signe qu’elle ne pouvait plus continuer l’affrontement.

Sakkari, 11e tête de série, n’a pas semblé dérangée par la chaleur, esquissant même quelques sourires par moments. Elle menait 6-4, 3-1 quand la Tchèque Marie Bouzkova, demi-finaliste du tournoi en 2019, a traversé de son côté du terrain pour lui faire l’accolade.

La Grecque de 26 ans a signé une première victoire dans le tableau principal au Canada après deux tentatives infructueuses, en 2018 et 2019.

Quelques joueuses ont pu terminer leur affrontement en bonne et due forme, dont la Tchèque Katerina Sinakova, qui a récemment gagné la médaille d’or en double féminin aux Jeux de Tokyo.

Sinakova a été méthodique et elle a profité des déboires au service de son adversaire, la Lettone Jelena Ostapenko, pour triompher en deux petites manches de 6-1, 6-3. Le duel n’a duré que 74 minutes.

La surprise de la journée est revenue à la qualifiée Française Océane Dodin, qui a surpris la Tchèque Karolina Muchova (no 14) en trois manches de 6-3, 1-6, 6-2.

À Toronto

Du côté des hommes, à Toronto, l’Ontarien Brayden Schnur n’aura pas la chance de se confronter à Rafael Nadal au deuxième tour au Centre Aviva, théâtre de l’Omnium Banque nationale.

Ce sera plutôt le Sud-Africain Lloyd Harris, qui a battu Shnur 6-3 et 6-2, lundi. Harris est classé 49e à l’ATP, tandis que Schnur est 247e.

En soirée, le Britanno-Colombien Vasek Pospisil a perdu 7-6, 2-6, 3-6, face à l’Américain Tommy Paul.

Marin Cilic est passé en deuxième ronde, battant Albert Ramos-Vinolas 6-2, 4-6 et 6-3. Champion de Flushing Meadows en 2014, le Croate a défait l’Espagnol en deux heures et 15 minutes, grâce notamment à 13 as et quatre bris. Le prochain rival de Cilic sera le Norvégien Casper Ruud, sixième tête de série. Cilic est 38e au monde.

Le Français Ugo Humbert a eu raison de l’Italien Lorenzo Sonego, 6-3, 6-4. Il aura une lourde commande mardi soir contre Stefanos Tsitsipas, la troisième tête de série. Humbert a toutefois surpris le Grec en huitièmes de finale aux Jeux de Tokyo, l’emportant 2-6, 7-6 (4) et 6-2.

En double, les Canadiens Félix Auger-Aliassime et Alexis Galarneau ont baissé pavillon contre les Russes Karen Khachanov et Andrey Rublev, 6-4 et 7-6 (6).

À voir en vidéo