Le Canada fracasse son record de médailles

Le Canadien Damian Warner, médaillé d'or en décathlon. 
Photo: Ben Stansall Agence France Presse Le Canadien Damian Warner, médaillé d'or en décathlon. 

Le Canada a battu son record de médailles à des Jeux d’été non boycottés, alors que Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent ont remporté la 23e médaille canadienne aux Olympiques de Tokyo.

Les deux céistes canadiennes ont effectué une belle remontée pour gagner la médaille de bronze à l’épreuve du C2 500 mètres, samedi.

Vincent-Lapointe, qui a remporté la médaille d’argent au C1 200 mètres, deux jours plus tôt, et Vincent ont devancé les Allemandes pour franchir la ligne d’arrivée en un temps de 1 h 59 mn 41 s.

À la mi-parcours, les Canadiennes ne semblaient pas destinées à grimper sur le podium, alors qu’elles se retrouvaient en cinquième position. Elles ont toutefois bien géré leur énergie et elles ont pu augmenter la cadence dans le dernier droit.

« Je suis extrêmement fière de l’effort que nous avons donné, a observé Vincent-Lapointe. Nous n’avons jamais abandonné. Malgré tous les pas de recul que nous avons dû prendre, nous n’avons jamais lâché. »

Le Canada avait remporté 22 médailles aux Jeux d’Atlanta, en 1996, et de Rio, en 2016.

Il en totalise maintenant 23 à Tokyo, soit six d’or, six d’argent et 11 de bronze.

Le record canadien est de 44 médailles aux Jeux de Los Angeles en 1984. Ces Jeux avaient toutefois été boycottés par l’Union soviétique, la République démocratique allemande et d’autres nations.

Au K4 500 mètres, le quatuor formé de Pierre-Luc Poulin, Mark de Jonge, Nicholas Matveev et Simon McTavish a terminé cinquième de sa demi-finale et a été éliminé. Dans cette discipline, mais du côté féminin, Andréanne Langlois, Michelle Russell, Alanna Bray-Lougheed et Madeline Schmidt ont conclu la finale B au troisième rang.

Au C1 1000 mètres, Connor Fitzpatrick a pris la dernière place de sa demi-finale et la sixième lors de la finale B.

Lors des demi-finales de la plateforme de 10 mètres, le plongeur de 18 ans Nathan Zsombor-Murray n’a pas réussi à se qualifier pour la finale. Zsombor-Murray a terminé au 13e échelon alors que les 12 premiers passaient au tour suivant.

« Je suis déçu, mais je pense que je suis encore plus motivé pour Paris et les trois prochaines années, a déclaré Zsombor-Murray. Finir 13e au monde à 18 ans, j’ai certainement quelques années devant moi pour devenir plus fort physiquement et mentalement. »

En cyclisme sur piste, les espoirs de médaille du Canada sont encore bien en vie grâce à Kelsey Mitchell, qui a obtenu son billet pour les demi-finales de l’épreuve de vitesse après avoir battu sa compatriote Lauriane Genest. Chez les hommes, Nick Wammes et Hugo Barrette ont été éliminés lors du repêchage de l’épreuve du keirin tandis que Michael Foley et Derek Gee n’ont pas rallié l’arrivée à la course à l’américaine.

Au Stade olympique en athlétisme, Andrea Seccafien a terminé 14e en finale du 10 000 mètres, après avoir parcouru la distance en 31 mn 36,36 s.

Le quatuor au relais 4x400 mètres féminin est passé tout près du podium. Alicia Brown, Madeline Price, Kyra Constantine et Sage Watson ont terminé en quatrième position avec un chrono de 3 mn 21,84 s, à seulement six dixièmes de seconde des Jamaïcaines et du bronze.

Brooke Henderson a conclu le tournoi olympique de golf féminin sur une bonne note, remettant une carte de 67 (moins-4) pour se hisser à égalité au 29e rang. Sa compatriote Alena Sharp a éprouvé plus de difficultés, bouclant le parcours du club de golf de Kasumigaseki en 75 coups. Sharp a glissé en 49e position.

À l’épreuve féminine de marathon, les Canadiennes Malindi Elmore (2 h 30 mn 59 s), Natasha Wodak (2 h 31 mn 41 s) et Dayna Pidhoresky (3 h 03 mn 10 s) ont toutes les trois réussi leur meilleur de temps de la saison. Elmore a pris le neuvième rang, Wodak le 12e et Pidhoresky le 73e.

Au terme du programme libre en natation artistique, le Canada a conclu l’épreuve par équipe au sixième échelon, à un peu plus d’un dixième de point de l’Italie.

Au water-polo, l’équipe féminine du Canada a facilement vaincu la Chine 16-7 et elle quittera Tokyo avec une septième position.

Dans la catégorie des plus de 75 kilogrammes en karaté, Daniel Gaysinsky a montré une fiche d’une victoire, deux défaites et une nulle lors du tour éliminatoire. Il n’a pas été en mesure d’atteindre les demi-finales.

À voir en vidéo